Découvrir Nîmes...
 
Agenda
du : au :
Valider
Octobre 2020
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
 
 
A+ A-

EcoQuartier Universitaire Hoche

La requalification du secteur Hoche, engagée depuis dix ans, constitue un projet majeur pour la Ville, dont l’objectif est d’offrir une nouvelle qualité de vie dans le respect des enjeux d’une ville durable, à proximité du centre urbain. L’État vient de confirmer son statut d’ÉcoQuartier, au vu des réalisations déjà produites.

Qu’est-ce qu’un ÉcoQuartier ?

Originaire d’Europe du Nord, le concept d’ÉcoQuartier promeut une nouvelle façon de concevoir et de construire le bâti et le tissu urbain, en recouvrant tous les aspects du développement durable: concertation incluse dans la démarche projet, mixité sociale et intergénérationnelle, mixité des usages : publics, privés, commerciaux…, et bien sûr environnementaux avec une prise en compte de la gestion de l’eau, le respect et le développement de la biodiversité, la réduction énergétique avec une consommation moyenne divisée au moins par deux, et la gestion raisonnée des déchets. L’État français a initié le label « ÉcoQuartier » à la suite du Grenelle de l’environnement, dans le respect d’un cahier des charges établi en 4 étapes :

Un quartier entièrement renouvelé

Opération ambitieuse et structurante de requalification, l’ÉcoQuartier universitaire est issu de la requalification de l’ancien hôpital, dont l’ensemble des services a été transféré à Carémeau au début des années 2000.

Le schéma directeur d’une requalification de grande ampleur, conçue par l’architecte urbaniste Antoine Grumbach, se divise en deux tranches :

Tranche 1 : l’ÉcoQuartier universitaire

Dans un secteur fortement exposé aux inondations, il s’agissait de reconstruire un quartier moderne et mixte, protégé du risque et intégré à la ville, incorporant non seulement la friche de l’hôpital dans le cadre d’une première tranche, mais aussi la partie Sernam et les terrains militaires de Vallelongue dans le cadre d’une deuxième tranche au cours de laquelle seront créés notamment de nouveaux axes de délestage afin de pacifier la circulation.

Aujourd’hui, la première tranche est en voie d’achèvement. On y trouve désormais un campus universitaire doté d’une résidence étudiante, une résidence seniors Domitys, un institut médico-éducatif pour adolescents, des logements sociaux de haute qualité environnementale et des logements privés, des espaces publics revisités avec la création de bassins d’orage, de voies douces et de mobilier urbain.

+ d'infos sur la 1ère tranche d'aménagement

+ d'infos sur la 1ère tranche d'aménagement


1ère tranche d’aménagement : le secteur universitaire (2010-2018)

La renaissance du quartier Hoche Université s’appuie sur la transformation des anciens terrains du centre hospitalier, avec l’ouverture depuis 2013 de l’université.

La seconde phase de ses travaux d’extension se poursuivra en 2018-2020 pour créer un amphithéâtre, des plateaux de recherche et des salles de classe. L’aménagement permettra de regrouper sur le site Hoche, les sciences, les activités de recherche et autres enseignements universitaires.


La métamorphose du quartier est en marche. La résidence CROUS a ouvert ses portes en 2010, trois bassins hydrauliques ont été créés, ils réduisent la vulnérabilité aux inondations et ont été aménagés en espaces verts et en places de stationnement, les différents îlots sont en cours d’aménagement.

 

Le planning

Résidence CROUS (160 chambres)

livré en 2010

Université     1ère tranche
                    2 ème tranche

ouverte à la rentrée 2013
2019

Ilots de logements

UB3.3 Résidence sénior Nexity - 100 logements

livraison 2017

UB7 Ametis - 30 logements

livraison printemps 2018

UB5.1 IME Escalières

livré en 2016

HB5.2 Habitat du Gard - 16 logements

livraison en 2017

UB5.3 Gesimco - 34 logements 

livraison en 2018

UB1 - 176 logements

livraison en 2019

UB6 - 60 logements 

prévision de livraison en 2020

UB3 1 et 2  - 100 logements 

prévision de livraison en 2020

 

Tranche 2 : entre 2020 et 2030

Avec une surface de 20 hectares, elle est soumise à deux conditions préalables : l’acquisition des terrains de l’armée et de la Sernam, pour lesquels les négociations ont été engagées depuis 2015.

D’ores et déjà, la caserne de Vongue a été libérée par l’armée. Concernant les déplacements, le projet prévoit la création d’axes structurants avec notamment une voie reliant la route d’Uzès au boulevard Talabot, permettant de délester la rue Sully, la création d’un parking de grande capacité proche de la rue Faïta, l’installation d’une gare intermodale sur l’axe Nîmes-Alès et l’éventuel prolongement de la ligne T1. De vastes bassins d’orage, trames vertes et bleues, sont intégrés au projet du cadereau d’Uzès ainsi que des îlots mixtes de logements, de commerces et d’équipements.

+ d'infos sur la 2ème tranche d'aménagement

+ d'infos sur la 2ème tranche d'aménagement

 

A l’est de l’université, la seconde phase portera sur la transformation des terrains militaires et ferroviaires (emprises SERNAM, SNCF et caserne Vallongue). Elle démarrera concrètement à compter de 2020, après l’acquisition des terrains et la réalisation des ouvrages hydrauliques du cadereau d’Uzès.

Il sera prévu dans cette deuxième tranche environ 900 logements, des équipements publics, des petits commerces et un parking pour les besoins de l’ensemble du quartier.

Le quartier offrira une nouvelle qualité de vie en centre-ville s’appuyant sur la proximité des réseaux de transport, l’usage de déplacements doux et la réalisation d’espaces publics renouant avec la nature en ville.

 

 

A l’est du cœur de ville, un nouveau quartier sous le signe de la modernité et du bien vivre

Projet phare de la ville de Nîmes, le quartier Hoche Université, en centre-ville, est en complète mutation. La création de cet EcoQuartier, s’articule autour d’enjeux environnementaux, économiques et sociaux. Il contribue à améliorer la qualité de vie de ses habitants tout en répondant aux enjeux majeurs de demain : gérer la croissance urbaine tout en respectant nos paysages et nos ressources.

-  Reconstruire la ville sur elle-même
Reconvertir des friches hospitalières, militaires et ferroviaires sur 20 hectares à l’est du cœur de ville, sans consommer d’espace naturel ou agricole.


-  Intégrer de manière innovante la problématique inondation
Recréer le cours naturel des cadereau, restituer 20% de perméabilité des sols en redonnant de l’espace à la nature, créer des bassins pour assurer l’écoulement des eaux durant les orages, aménagés en espaces verts et offrant des places de stationnement.


-  Aménager le cadre de vie
Autour du campus universitaire, la construction durable de 1500 logements dont 25% de logements sociaux et étudiants, mais aussi des bureaux et commerces, favoriseront la mixité des populations et des usages.


-  Un quartier hyper accessible
Ce nouveau quartier en centre-ville bénéficiera d’un accès routier réaménagé dans le prolongement du Boulevard Talabot qui permettra, comme pour les allées Jaurès à l’ouest du cœur de ville, la couture et le lien avec les quartiers avoisinants.
Des modes de déplacement doux (marche à pied, vélo) ont été pensés pour faciliter l’accès vers le cœur de ville.
Une interconnexion au réseau de transports collectifs de l’agglomération avec le projet d’extension de la ligne T1 du réseau Tango+ ainsi que la création de la ligne T2 et au réseau de transport régional ferroviaire, avec la création d’une halte TER faciliteront les déplacements.


-  Préserver le patrimoine historique
Transformer un ancien hospice 19ème en université et maintenir le patrimoine arboré remarquable dans les espaces publics.

En 2011, le projet Hoche Université a permis à la Ville de Nîmes de recevoir le prix de la Requalification urbaine dans le cadre du palmarès national EcoQuartier 2011, sa labellisation a été confirmée en 2013, et celui de la « Marianne d’Or » du développement durable en 2012.

 

 

Plus d'actus sur ce thème...

[Vidéo]: le chantier de restauration des Arènes reprend 20 août 2020 [Vidéo]: le chantier de restauration des Arènes reprend
Alors que la précédente campagne s’était achevée en décembre, la restauration des travées 58, 59, 60 et 1 se met en place pour 14 mois de chantier. Elle sera suivie par la restauration des travées 2 à 11 jusqu’en décembre 2023, en trois phases.... +
La Coupole change de mains : nouveau souffle attendu pour le centre-ville 28 juillet 2020 La Coupole change de mains : nouveau souffle attendu pour le centre-ville
Le complexe commercial situé au centre-ville de Nîmes, bien que relooké ces dernières années, avait bien du mal à maintenir une offre commerciale attractive. Bonne nouvelle : la semaine dernière, l'opérateur actuel, la SCI La Coupole les Halles... +
17,6M€ pour le Plan de relance de l’activité économique 24 juillet 2020 17,6M€ pour le Plan de relance de l’activité économique
A l’écoute des secteurs du commerce, de la restauration, du tourisme… la Ville a déployé différentes actions de soutien sectoriel dès le mois d’avril pour un montant de 4,2M€. Face à l’ampleur inédite de cette crise, la Ville va plus loin et... +
2020-2026 :  premiers chantiers et grands projet 10 juillet 2020 2020-2026 : premiers chantiers et grands projet
Durant ces six années, Nîmes va évoluer au rythme de grands projets et d’avancées pour le bien-être des Nîmois et l’environnement. Voici un aperçu du programme de la nouvelle équipe municipale, qui doit dans un premier temps faire face aux... +
Le Clos d'Orville accueillera une nouvelle école en 2023 10 mars 2020 Le Clos d'Orville accueillera une nouvelle école en 2023
L'école Léo Rousson prépare sa métamorphose. Située à l'Est de Nîmes, au cœur du quartier Clos d’Orville, elle sera reconstruite pour une ouverture en septembre 2023. Conforme aux attentes des enseignants et parents d’élèves impliqués dans sa... +
Archéologie : les coulisses de l'amphithéâtre livrent leurs secrets [vidéo] 5 mars 2020 Archéologie : les coulisses de l'amphithéâtre livrent leurs secrets [vidéo]
Initiée mi octobre 2019, la deuxième campagne de fouilles réalisée sous la piste des Arènes, dans la salle communément appelée cruciforme des coulisses antiques, s'achève. Commandée par la Ville, qui en finance 80% du coût et la Région 20% pour un... +
[Vidéos] Le complexe Pablo Neruda inauguré 26 février 2020 [Vidéos] Le complexe Pablo Neruda inauguré
Au terme d’un an et demi de travaux d’embellissement et de requalification énergétique, la réhabilitation du complexe Pablo Neruda a été inaugurée ce matin. Ce bâtiment cinquantenaire qui abrite une piscine, un théâtre, des salles de sport et... +
[Vidéos] Le pôle éducatif et culturel Jean d’Ormesson inauguré 24 février 2020 [Vidéos] Le pôle éducatif et culturel Jean d’Ormesson inauguré
Sur la cime du Mas de Teste, entre le Mas de Mingue et les quartiers Citadelle et Courbessac, le bâtiment accueille aujourd'hui les 260 élèves de l'école élémentaire Albert Camus, vouée à une démolition prochaine. Une première rentrée pleine de... +
(Vidéo) Parc Jacques Chirac : le projet dévoilé 18 février 2020 (Vidéo) Parc Jacques Chirac : le projet dévoilé
La Ville vient de retenir le projet d’aménagement de reconversion des anciennes Pépinières Pichon en vaste parc public. Respectueuses du site et de la végétation déjà en place, manifestes de la ville fertile, résiliente et bio-diverse, les séquences... +
L’Hôtel de la gare retrouve une nouvelle jeunesse 8 février 2020 L’Hôtel de la gare retrouve une nouvelle jeunesse
Fermé depuis de nombreuses années et dans un état très délabré, l’immeuble situé boulevard Talabot, accueillait l’ancien Hôtel de Paris. La Ville de Nîmes souhaitant poursuivre les travaux de rénovation urbaine et d’embellissement de l’Esplanade et... +
Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.