Rechercher

agenda

Décembre - 2014
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
 
 

Lien vers les projets d'aménagement en cours
Accueil - Santé/Seniors/Solidarité - Santé

Santé

Partager :
A+A-

Pôle Promotion Santé
  Contacts       Autres renseignements


Plan de la Ville
 

L’engagement historique de la Ville de Nîmes, en termes d’hygiène, de salubrité et de santé a trouvé un nouvel essor en 2002 avec la création du Pôle Promotion Santé et l’adhésion, en 2004, au réseau « ville santé » de l’organisation mondiale de la santé (OMS). Nîmes s’inscrit dans les objectifs de «la santé pour tous au XXIe siècle » de l’OMS et met en œuvre les principes de promotion de la santé de la charte d’Ottawa et les recommandations de l’agenda 21 pour le développement durable.  

Son action se déroule en amont du soin, dans le parcours de vie pour permettre le bien être. Elle vise les déterminants de santé que sont l'emploi, l'éducation, les transports, l'habitat, l'alimentation...et implique la population en la rendant acteur de sa santé.

La Ville s’est  dotée d’une Direction Santé et Hygiène dont la mission générale regroupe les enjeux de santé publique que sont la protection et l’amélioration de la qualité de vie et de santé de la population. Elle met en œuvre ces stratégies au plan local, grace à  deux services :

  • le Service Hygiène qui intervient dans les domaines de la salubrité publique et du contrôle des règles d’hygiène.
  • le Service Santé (Pôle Promotion Santé) qui coordonne et/ou assure des missions de prévention et de promotion de la santé et dispose d'un centre de vaccinations internationales 

Actualités

CALENDRIER DES CONFERENCES

   Mardi 20 janvier 2015 de 14H30 à 16H à Carré d'Art, "le cannabis chez les jeunes" par le Dr Remi TARGHETTA, addictologue. Entrée libre et gratuite

HIVER ET PATHOLOGIES HIVERNALES: Depuis le début de la semaine, les soignants constatent un nombre important de cas de bronchiolite du nourrisson. Il en est de même pour les cas de bronchite.

Les rhumes, rhinopharyngites, bronchiolites du nourrisson, bronchites et la grippe sont des maladies de l'hiver dues à des virus. Ces virus respiratoires se transmettent par les postillons, les éternuements, la toux, la salive, les mains.   

Des gestes d'hygiène simples permettent de limiter les risques d'infections: - se laver les mains régulièrement et toujours après avoir éternuer, s'être mouché, après chaque sortie du domicile et le passage aux toilettes.    - Utiliser un mouchoir en papier et le jeter.   - Préserver les autres et porter un masque lorsque vous êtes malade.

En prévention de la grippe, se faire vacciner. la vaccination est gratuite pour les personnes de plus de 65 ans, les personnes atteintes d'une maladie chronique, les personnes obèses, les femmes enceintes.                       Plus d'informations

MONOXYDE DE CARBONE, ATTENTION AUX INTOXICATIONS: Depuis début novembre, le nombre d'intoxications au monoxyde de carbone (CO) est en hausse, en France. Les signes d'intoxication sont des maux de tête, des nausées, une confusion mentale, de la fatigue. Une intoxication importante peut conduire au coma et à la mort.                                                                                                    Ayez les bons reflexes: aérez la pièce, arrêtez si possible l'appareil en cause, évacuez les lieux, appelez les secours.

Les intoxication surviennent essentiellement du fait de défaut d'aération des pièces chauffées et d'installations de production de chauffage et d'eau chaude (chaudière, poêle ou chauffe-eau) défectueuses ou mal entretenues, notamment au niveau des conduits d'évacuation.

 

FIEVRE HEMORRAGIQUE A VIRUS EBOLA: L’épidémie de maladie à virus Ebola continue à progresser. La maladie se transmet par le sang, les liquides biologiques (salive, sueur, urines,selles, vomissement, sperme...)  mais pas par l'air.
Le risque d’importation du virus Ebola, par le biais des voyageurs est faible mais ne peut être exclue.


Depuis le 31 juillet 2014, il est recommande aux Français de suspendre, sauf raison impérative, tout projet de voyage dans les pays où des cas de fièvre hémorragique à virus Ebola sont avérés: Guinée Conakry, Sierra Leone, Libéria, district de Bamako (Mali), république démocratique du Congo "Congo Kinshasa", province de l'Equateur (Nord ouest du pays).   Le Nigéria est maintenant exempt de fièvre Ebola.  Pour plus d'informations appelez le 0 800 13 00 00

SIMPLIFICATION DU CALENDRIERS DES VACCINATIONS : Le nouveau calendrier vaccinal est paru. Cliquer sur l'onglet "vaccinations/maladies transmissibles"

"La promotion de la santé est un processus qui confère aux personnes les moyens d'assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé et d'améliorer celle-ci". Charte d'Ottawa 1° conférence mondiale pour la promotion de la santé 1986.

LE PLAN LOCAL DE SANTE PUBLIQUE: La Ville s'est engagée pour le bien être et la santé des Nîmois. Le Pôle Promotion Santé mène des programmes et actions de santé publique sur cinq thématiques:**La réduction de l'obésité infantile et la prévention des maladies liées à l'alimentation et la sédentarité, **L'accès à la prévention et aux soins des populations les plus vulnérables, **Le maintien de l'autonomie des personnes âgées, **La prévention des troubles de l'audition des jeunes liés aux bruits et l'éducation au "vivre ensemble", **La réaction face aux risques et l'initiation aux gestes qui sauvent.

LA PREVENTION DE LA PERTE D'AUTONOMIE DES PERSONNES AGEES: Les ateliers mémoire ou de stimulations cognitives et les ateliers prévention des chutes.

Les infirmières du Pôle Promotion Santé mettent en place des activités pour aider les personnes âgées à limiter leur perte de mémoire  et maintenir leur capacité de déplacement.  **Les Ateliers « Mémoire » correspondent à un programme d'activités cognitives (programme neuroPeps), mis en place par la Fondation de Gérontologie. Ils se déroulent en 10 séances de 1h30/2h, en groupe de 15 personnes, et 7 séances de mise en application . Ils s'adressent aux personnes de plus de 65 ans, ayant une plainte de mémoire.   Au préalable, des tests spécifiques, validés par un médecin gériatre, permettent de repérer les personnes pour lesquelles cette activité sera bénéfique. Les résultats des tests sont adressés au médecin traitant qui pourra ainsi conseiller et suivre l'évolution de son patient.   **Les ateliers  "prévention des chutes" permettent d'aider à acquérir de la confiance dans les déplacements. Les 10 séances ont lieu dans les locaux du Pôle Promotion Santé.

Tel: 04 66 28 40 40 ou pole-promotion-sante@ville-nimes.fr

LA PREVENTION DE L'ISOLEMENT DES PERSONNES AGEES : Le numéro d'appel 04 66 76 70 53 permet de signaler les personnes âgées isolées. Des bénévoles associatifs peuvent se rendre à domicile pour rompre cet isolement. Les associations participantes: Les Equipes Saint Vincent, l'assocation protestante d'assistance, les Petits frères des pauvres, le Secours catholique, la Croix rouge.


PREVENTION DES TROUBLES AUDITIFS LIES AU BRUIT

Un bruit excessif ou prolongé endommage les cellules sensorielles de l’oreille ce qui conduit à la surdité.

La Ville s'engage et mène des actions de prévention des troubles auditifs :

* Sensibilisation des lycéens du lycée Jules Raimu par le biais d'ateliers et d'un concert pédagogique animé par la Fédération des Musiques Actuelles du Gard (FEMAG), impliquée dans le programme de prévention des risques auditifs Agi-Son     * Réalisation par les lycéens d'un détecteur sonore pour les restaurants scolaires des écoles primaires de la Ville    * Distribution de bouchons d'oreille lors des concerts dans les Arènes, en partenariat avec la FEMAG et la Mutualté Française    * Installation de boucles magnétiques dans différentes salles de la Ville: Salle de conférence de carré d'Art, salle de conférence du Pôle Promotion Santé,théatre Ligier

 Des éléments sur l’audition                       Les niveaux des ambiances sonores

LES ATELIERS SANTE:

Animés par les infirmières du Pôle Promotion Santé, ils s'adressent aux personnes bénéficiant du RSA, afin de les aider à mieux entretenir leur "capital santé", tout au long de la vie, malgré leurs difficultés personnelles, et, à connaître les lieux ressources. Le Pôle Promotion santé place la santé et ses déterminants dans la trajectoire d'insertion, dans le cadre d'un partenariat avec le Conseil Général. Il en est de même avec la Caisse regionale d'assurance retraite et de santé au travail (CARSAT) ex CRAM pour les bénéficiaires de la couverture maladie universelle (CMU). 

Les thématiques sont en rapport avec les demandes des participants et abordent aussi bien la santé de l'enfant, de l'adulte ou du senior que la dépendance aux toxiques, les vaccinations, l'air que l'on respire dans son logement, la nutrition, l'hygiène corporelle, le bruit et les troubles de l'audition, le stress,  l'activité physique, l'accès au dépistage....Le programme est établi en fonction de la demande.

LA PREVENTION DE L'OBESITE ET LA NUTRITION:   Voir Nîmes ville active PNNS

LA PREVENTION DU SIDA ET DES MALADIES SEXUELLEMENT: TRANSMISSIBLES: Le Pôle Promotion santé intervient en soutien aux associations oeuvrant dans ce domaine.

LE DEPISTAGE DU SATURNISME CHEZ LES ENFANTS DANS LE QUARTIER GAMBETTA:

Le Pôle Promotion Santé en partenariat avec la Caisse primaire d'assurance maladie, le Conseil Général, la Caisse d'allocations familiales, le Centre hospitalier, l'Agence régionale de santé met en place un dépistage du plomb  des enfants jusqu'à 6 ans. Ce dépistage est gratuit.

Le plomb est présent dans l'habitat ancien notamment dans les peintures. C'est seulement à partir de 1949 que son utilisation a été interdite dans les peintures.   Consulter la plaquette.

 

 

VACCINATIONS ET CONSEILS AUX VOYAGEURS
Il est habilité par le Ministère de la Santé depuis 1986 et a reçu un nouvel agrément de l'Agence régionale de santé en 2014, pour pratiquer les vaccinations demandées lors de voyage hors de l'Europe: fièvre jaune, encéphalite japonaise, méningite A,C,Y,W135. Ces vaccinations sont obligatoires à l'entrée dans certains pays qui exigent la présentation du carnet international de vaccinations.

La fonction du centre est de prodiguer des conseils aux voyageurs pour préparer leur départ, connaître les risques liés au séjour et réaliser la vaccination.
Les recommandations sont données aux futurs voyageurs par l'équipe médicale : médecin et infirmière. 
 

TARIFS ET MODES DE PAIEMENT
Le tarif de la vaccination varie selon le vaccin injecté : connaître les tarifs 

Une consultation de conseils aux voyageurs, sans vaccination, est possible et permet de répondre aux interrogations des futurs voyageurs. Son tarif est de 23 € non remboursés par la Sécurité Sociale. 

Possibilité de paiement par carte bancaire. 

Certaines mutuelles peuvent prendre en charge une partie de la dépense, renseignez-vous auprès de celles-ci.
 

UNIQUEMENT SUR RENDEZ-VOUS
Les mardi et jeudi matin et le mercredi après-midi. Des séances ont lieu entre 12h et 14h. Pensez à prendre rendez vous 1 mois avant votre départ par téléphone 04 66 28 40 44 ou par mail : vaccinations.internationales@ville-nimes.fr 

Le carnet de vaccinations internationales remis lorsque la vaccination a été effectuée est demandé à l'entrée dans les pays concernés. Il est valable 10 ans. La perte peut donner lieu à l'édition d'un duplicata. Il vous sera facturé 5€.

Vous devez vous faire vacciner contre la fièvre jauneCliquez ici pour plus d'informations.

Des conseils pour vous protéger des piqures d'insectes

Connaître les recommandations sur les vaccinations tout au long de la vie.

Autres sites: www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs_909/index.html 

http://www.developpement-durable.gouv.fr/Conseils-pratiques-avant-de.html

http://www.airfrance.fr/FR/fr/common/guidevoyageur/pratique/bagage_transport_liquide_airfrance.htm

Vaccinations / Maladies transmissibles

NOUVEAU CALENDRIER VACCINAL 2013

Des modifications sont apportées et simplifient le calendrier des vaccinations.

Chez les nourrissons:

  • Remplacement du schéma de primovaccination contre la diphtérie (D), le tétanos (T), la coqueluche (vaccin coquelucheux acellulaire : Ca), la poliomyélite (P) et les infections invasives à Haemophilus influenza de type b (Hib) de type « 3+1 » (trois injections à un mois d’intervalle suivies d’un rappel entre 16 et 18 mois), par un schéma simplifié « 2+1 » comportant deux injections aux âges de 2 et 4 mois, suivies d’un rappel avancé à l’âge de 11 mois pour ces cinq valences ;
  • Avancement à l’âge de 11 mois des rappels contre l’hépatite B (VHB) et contre les infections invasives à pneumocoque (PnC), selon le schéma de vaccination 2, 4, 11 mois ;
  • Administration de la première dose de vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) pour tous les enfants à l’âge de 12 mois, quel que soit le mode de garde en dehors de période épidémique, la seconde dose étant recommandée entre 16 et 18 mois ;
  • Vaccination contre les infections invasives à méningocoque de sérogroupe C recommandée à l’âge de 12 mois (en co-administration possible avec la première dose de ROR).

Pour les enfants et adolescents:

  • Rappel contre la coqueluche (Ca) à l’âge de 6 ans, qui est désormais recommandé avec celui déjà prévu à cet âge là contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite ;
  • Rappel contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite entre 11 et 13 ans avec désormais des concentrations réduites d’anatoxine diphtérique et d’antigènes coquelucheux (DTCaP) ; ce rappel peut être co-administré avec l’une des trois doses de la vaccination contre les infections à papillomavirus humains (HPV) recommandée chez les jeunes filles entre 11 et 14 ans.

Chez les adultes:

  • Les rappels contre la diphtérie à dose réduite en anatoxine, le tétanos et la poliomyélite (DTP) se font désormais à âge fixe et non plus à des intervalles de temps (auparavant les rappels se faisaient tous les 10 ans). Compte tenu des données disponibles sur la durée de protection, ceux-ci sont recommandés aux âges de 25, 45 et 65 ans. Puis, au-delà de 65 ans, un intervalle de 10 ans est recommandé entre chaque rappel, soit à 75, 85 ans, etc… ;
  • un rappel contre la coqueluche à dose réduite en antigènes coquelucheux  est recommandé à l’âge de 25 ans (DTCaP).

Pour répondre à vos interrogations, QUESTIONS REPONSES

     http://www.sante.gouv.fr/vaccination2013/vaccination_2013.swf.

OU PEUT ON SE FAIRE VACCINER?            voir mémo    A Nîmes, le centre de vaccination a changé de coordonnées 15 rue St Anne Tel: 04 66 26 06 96

 

Infos Santé

ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES POUR LES PERSONNES ATTEINTES D'UN CANCER: Un programme adapté y compris pour les personnes n'ayant aucune pratique de l'activité physique est proposé tous les mercredi matin, à la salle Verdier, 222 rue de Maupassant à Nimes. Le programme Onco sport permet de mieux vivre pendant et aprés un cancer. Les séances sont gratuites et sont proposées dans le cadre du label "Ville vivez bougez" qu'a obtenu la Ville de Nîmes. Il est proposé par l'association Etincelle. Tel 06 07 73 74 63

LES DECHETS DE SOINS A DOMICILE:(seringues, aiguilles, catheters, cotons, compresses...) sont potentiellement dangeureux puisqu'ils sont susceptibles de transmettre des maladies. Leur stockage et leur élimination doivent se faire dans des conditions particulières respectant la réglementation en vigueur. S'informer

LA QUALITE DE L'AIR DANS NOTRE HABITAT: les espaces intérieurs sont aussi des lieux contenant des polluants et des microbes susceptible d'avoir des conséquences sur la santé. S'informer

LA LEGIONELLOSE, une maladie respiratoire qui se contracte par les gouttelettes d'eau contaminées:  Mieux connaître la légionellose.

CONTRACEPTION ET GROSSESSE:    Une information complète et actualisée sur la contraception est disponible sur  le site choisirsacontraception.fr    Voir la liste et le nom commercial des pillules.   de 3° génération actuellement non remboursées par la Sécurité Sociale.         Le dossier-guide IVG  permet de disposer des informations utiles pour une interruption volontaire de grossesse.

CAMPAGNE DE PREVENTION DE LA CONSOMMATION D'ALCOOL: Elle valorise le comportement  responsable de celui qui refuse le verre supplémentaire.   Pour une information simple et concrète assortie de conseils, accéder à la brochure "l'alcool, vous en savez quoi?Ecoute alcool: 0811 91 30 30.

LE SIDA ET LES CONTAMINATIONS PAR LE VIRUS DE L'IMMUNO DEFICIENCE HUMAINE:  Il existe un plan de lutte contre le virus de l'immuno déficience humaine, le SIDA et les infections sexuellement transmissibles:   Lire le plan 2010 - 2014    Le Ministère de la santé recommande que toute personne puisse bénéficier d'un dépistage du SIDA, même s'il n'existe pas de risques connus de contamination.     En savoir plus   Il existe maintenant des tests de dépistage rapide appelés tests rapides d'orientation diagnostique (TROD) effectués par l'association AIDES. Le test est effectué sur une goutte de sang prélevé au bout du doigt. Le résultat est donné en quelques minutes. mal legionnaire

A LIRE:

Santé et dérives sectaires: Publié par la mission interministerielle de vigilance et lutte contre les dérives sectaires. Voir le rapport

Un guide pour aider les joueurs pathologiques: Rédigé par des professionnels pour le grand public, le guide "Du plaisir du jeu au jeu pathologique: 100 questions pour mieux gérer la maladie" permet de mieux comprendre la maladie, comment elle peut être dépistée et prise en charge

 

 

"Ville - Santé"

 

 

La Ville est membre du réseau des villes de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) depuis 2004.

Créé en 1988, à l'initiative de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le mouvement Villes-Santé rassemble des Villes pour lesquelles la santé et la qualité de vie de la population sont des objectifs prioritaires. Les élus de ces villes se reconnaissent une responsabilité majeure vis-à-vis de la santé de leurs concitoyens, puisque les environnements physiques et sociaux où ils vivent et travaillent ont un impact important sur leur santé. La réduction des inégalités sociales de santé et la nécessité de travailler avec d'autres secteurs (espaces verts, logement, transport, services sociaux...) sont deux axes clé pour les Villes-Santé.

La région européenne (53 pays) de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), a adopté une politique commune de développement sanitaire "la santé pour tous" qui a pour objectif de promouvoir et protéger la santé de chacun tout au long de sa vie et de réduire l'incidence des maladies. Elle a, récemment, élaboré un cadre politique commun "santé 2020, leadership pour la santé et le bien être en Europe au XXI° siècle" pour aider chaque Etat dans sa quête individuelle et collective de santé, d'équité et de bien être au cours des dix prochaines années.

Les champs d'action de "santé 2020":

**Lutter contre la fracture sanitaire; **Investir pour améliorer la santé des individus, responsabiliser les citoyens; **Faire face aux principales charges de morbidité en Europe **Instaurer des environnements sains et favorables pour la santé et le bien être;**Renforcer les systèmes de santé axés sur l'individu, les capacités de santé publique et les dispositifs de préparation aux situations d'urgence; ** Intégrer la santé dans toutes les politiques.

Autant d'éléments sur lesquels la Ville de Nîmes s'est engagée à agir pour le mieux être des nîmois. 

Dans sa séance du 29 mai 2010, le conseil municipal a approuvé les principes et valeurs de la déclaration de Zaghreb: "santé et équité en santé dans toutes les politiques locales"

Pour en savoir plus: "Villes-santé.com"

"Ville - PNNS"

La Ville de Nîmes de par son engagement dans la prévention du surpoids et l'obésité chez les enfants bénéficie du label ville PNNS (programme nutrition santé).    Lire la charte ville active PNNS

Nîmes est aussi labelisée, depuis 2013, par la Direction régionale de la cohésion sociale, la jeunesse et les sports "Ville vivez bougez".

PROGRAMME DE PREVENTION AUPRES DES ENFANTS NIMOIS: depuis les classes maternelles jusqu'au CM2. Des diététiciennes interviennent dans des écoles de la Ville. Ces interventions ont lieu sur le temps scolaire, le temps périscolaire et de loisirs. Tableau des interventions par niveau scolaire

Nourrir son enfant, quel casse tête. Pour vous aider, les diététiciennes de la Ville de Nîmes vous proposent quelques idées afin d'associer nutrition et goût de l'enfant?  Mémo pour une alimentation équilibrée chez l'enfant au quotidien.  Le petit déjeunerLe goûter Les fruits et légumes. La lettre n° 6

Bilan du programme "Bien manger, bouger plus? les Nîmois s'engagent" 2005 -2010, mis en place par le Pôle Promotion Santé, dans les écoles de la Ville:    Le résumé.       Cette action a concerné 18 écoles de la Ville. L'évaluation a porté sur les 18 écoles de la Ville et les 18 écoles témoins.  Voir la liste

 

DES INFORMATIONS INTRESSANTES A CONNAITRE

Acceder au guide de l'INPES "alimentation des enfants de 0 à 3 ans"  ou au carnet de santé alimentation.

Accéder à l'enquête 2012 sur les habitudes de vie des jeunes et le risque de  surpoids

Accéder au plan national de prévention de l'activité physique et sportive

L'ALLAITEMENT MATERNEL: Le PNNS, souhaite promouvoir l'allaitement maternel et permettre à chaque femme d'en connaître les avantages.  Le réseau REGAAL  ou Réseau Gardois de l'Allaitement regroupe de nombreuses associations et institutions pour promouvoir l'allaitement maternel.  Il existe des groupes de soutien à l'allaitement maternel:  La leche League, les voix lactées: lesvoixlactees-30@hotmail.fr

LE SAVEZ-VOUS ? 60% des bébés nés en 2012 ont été nourris de façon exclusive par du lait maternel, à la maternité et 9% en association avec du lait animal. A 1 mois, seuls 35% de ces enfants étaient encore exclusivement allaités, 54% avaient une alimentation mixte (allaitement, lait maternisé). Résultat de l'étude EPIFANE (épidémiologie en France de l'alimentation et de l'état nutritionnel des enfants pendant leur 1° année de vie) menée auprès de 2936 mères.

 

Voir le site: www.reseauvillesactivespnns.fr/ 

 

 

Numéros utiles

ETABLISSEMENTS DE SOINS:

Centre hospitalier universitaire Carémeau: Place du Pr Robert Debré Tel: 04 66 68 68 68

Clinique Kennedy: Chemin de Pissevin Tel: 04 66 63 55 55

Clinique Grand Sud: 445 Avenue de la Bouvine Tel: 0826 30 33 04

Hôpital privé les Franciscaines: rue Jean bouin Tel: 0826 30 50 00

Clinique Valdegour: 30 chemin de Valdegour Tel:04 66 62 58 00

MATERNITES:

Centre hospitalier universitaire Carémeau

- Clinique Kennedy

- Clinique Grand Sud

ETABLISSEMENTS PSYCHIATRIQUES:

- Clinique du mont Duplan: 295 avenue Peladan. Tel: 04 66 02 92 00

Clinique des sophoras: rue des sophoras. Tel: 04 66 62 79 00

- Centre hospitalier universitaire Carémeau: 04 66 68 68 68

URGENCES:

Médecins généralistes: 36 24 ou 04 66 76 11 11 ou 15

Pharmacies de garde: 32 37 ou se présenter au commissariat central 245 avenue Pierre    Gamel Tel: 04 66 27 30 00

- Dentistes de garde: 04 66 23 66 30

SAMU: 15 ou 112

Centre anti poisons (Marseille): 04 91 75 25 25

- Numéro d'appel urgent pour les personnes sourdes et malentendantes: 114 (Fax et SMS uniquement)

AIDE A DOMICILE PERSONNES AGEES:

-Assistance protestante d'assistance: 04 66 58 25 25

-Croix Rouge: 04 66 29 00 03

-Vivadom: 04 66 36 37 37

TROUVER DE L'AIDE:

- Alcool info service: 0 980 980 930 (de 8H à 2H, 7j/7, non surtaxé)

Alcooliques anonymes: 820 326 883 (24H/24 tous les jours)

- Asthme et allergies info service: 0800 19 20 21 (du lundi au vendredi de 9H à 17H)

Canicule info service: 0800 06 66 66

Centre d'accompagnement et de prévention en addictologie:  111 rue de Brunswkick Nîmes  Tel: 04 66 84 14 43

- Drogue info service: 0 800 23 13 13 (de 8H à 2H tous les jours) ou 01 70 23 13 13 depuis   un portable

- Ecoute cannabis: 0811 91 20 20 (de 8H à 2H tous les jours)

- Enfance maltraitée: 119

- Fil santé jeunes: 32 24 (de 8H à 24H tous les jours) ou 01 44 93 30 74 depuis un portable 

- Hépatites info service: 0800 845 800 (de 8 H à 23H tous les jours)

- Joueurs ecoute info service: 09 74 75 13 13 (de 8H à 2H tous les jours) 

Le Refuge: hébergement temporaire des jeunes victimes d'homophobie 06 31 59 69 50

- Ligne Azur: 0810 20 30 40  (8H à 23H tous les jours) 

- Maladies rares info services: 01 56 53 81 36  (appel non surtaxé)

- Phare enfants parents (mal être des jeunes):0810 810 987 (de 9H30 à 18H du lundi au vendredi)

Planning familial: 04 67 99 33 33

Sida info service: 0800 840 800 (24H/24 tous les jours)

- Sida info plus: 0800 840 800 ou 0800 845 800

- SOS suicide Phénix: 0825 120 364 (de 16H à20H tous les jours) ou 01 40 44 46 45 de 12H à 24H tous les jours.

- Suicide écoute: 01 45 39 40 00 (24H/24 tous les jours)

- Tabac info service: 39 89 ( de 8H à 20H du lundi au samedi)

- VIH info soignants:    0810 630 515 (lundi au vendredi 17H à 21H. Samedi et dimanche de 14H à 18H

- Violence conjugale: 39 19

- Viols femme information: 0800 059 595