Rechercher











En direct

Le catalogue

Les Rendez-vous des bibliothèques


Octobre - 2012
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
  01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31  
Carré d'Art bibliothèques - Sélections et coups de coeur

Sélections et coups de coeur

A+A-

1914 - 1918, la Grande Guerre

Pour marquer les célébrations du Centenaire de la Première Guerre mondiale, Carré d’Art Bibliothèques vous propose une sélection de documentaires, romans, bandes dessinées, films… qui vous aidera à satisfaire votre curiosité sur cette période majeure et fondatrice de l'histoire contemporaine. Sur votre ordinateur, tablette ou smartphone : http://pub.lucidpress.com/CABIB14-18/

 

 

 

 


Le plaisir … ça se partage !

Vous aimez lire, écouter de la musique, regarder un film… Découvrez une sélection qui va éveiller votre curiosité.

Bibliographies livres adultes

Un témoignage historique qui se lit comme un roman


La fin de l'homme rouge
de Svetlana Alexievitch
Actes Sud, 2013
Prix Médicis essai 2013

 

Svetlana Alexievitch a choisi de faire parler les gens. Elle fait la part belle à la parole,  aux émotions, aux rêves, au quotidien dans toute sa simplicité, sa monotonie, ses joies, ses peines ses renoncements…

Armée d'un magnétophone et d'un stylo, l'auteure s'efforce de garder vivante la mémoire de cette tragédie que fut l'URSS, à raconter la petite histoire d'une grande utopie. Dans une forme littéraire polyphonique, elle fait résonner des centaines de voix , les gens qui composaient et composent toujours ce pays : intellectuels, ouvriers, employés, paysans, grands-parents,  écoliers, jeunes adultes, communistes, komsomols, pionniers, hommes et femmes anonymes…

Elle restitue l’histoire de l’URSS mieux qu’un historien dans le sens où ces témoignages entremêlés permettent de comprendre l’humain. Et c’est précisément à travers l’humain que Svetlana Alexievitch donne du sens à ce qui s’est passé. Il en ressort une fresque criante de vérité, de vraisemblance, de justesse. 
  
Le lecteur comprend et prend en affection ces hommes et femmes qui simples ou intellectuels, mauvais ou bons, ou les deux à la fois sont des êtres humains avant tout : ils lui ressemblent au fond tellement !

Et la tragédie, nous le comprenons bien, c’est que contrairement au titre de l’ouvrage, l’homme rouge n’est pas mort.

Isabelle M.


emprunter ce livre à la bibliothèque

 

Nos autres sélections

 

Temps et Imaginaire

Romans érotiques 2014

Romans historiques 2014

Romans du terroir  2014

 

 

Bach : Variations Goldberg

Janne Rättyä, accordéon
Ondine, 2009

 

L’accordéon reste encore aujourd’hui un instrument considéré comme ringard et jouant une musique dépassée et/ou peu sérieuse. Dans le domaine du folk, heureusement, quelques grands interprètes de l’accordéon diatonique ont commencé à lui redonner ses lettres de noblesse. Mais un accordéoniste jouant de la musique classique, vous n’y pensez-pas tout de même ?

C’est pourtant le défi que relève brillamment le finlandais Janne Rättyä . Lauréat du prestigieux concours international d’Arrasate Hiria (Espagne) en 1996, il est depuis reconnu comme l’un des accordéonistes classiques incontournables. Un concert dans la très belle salle de La Courroie, près d’Avignon, a donné une occasion de l’écouter pas très loin de Nîmes.

La première écoute procure un sentiment indéfinissable, car il s’agit à proprement parler de quelque chose d’inouï. Les variations Goldberg, ce chef d’œuvre de Jean-Sébastien Bach, on les connaît au clavecin ou au piano. Puis, la première surprise passée, l’oreille devient curieuse, intéressée, admirative enfin. Après tout, l’accordéon n’est-il pas le piano du pauvre ?

Il vaut le coup de prendre le temps d’apprivoiser ces nouvelles sonorités si inhabituelles dans le domaine de la musique classique.
Petite restriction : je reprocherais des tempi, à mon goût, trop rapides. Par curiosité, j’ai aussi cherché à comparer avec une version "reconnue", celle au clavecin du génial Scott Ross. Il prend davantage le temps de nous raconter une histoire et de la développer.
Telle est la vie d’une œuvre musicale, chaque interprète la fait sienne, mais ceci est une autre histoire...

Anne B

Pour écouter les CD cités :

Variations Goldberg . – J.S. Bach / Janne Rättyä

Variations Goldberg . – J.S. Bach / Scott Ross 

Live on the Queen Mary de Hugh Laurie

 

Incroyable, mais vrai, l’arrogant et grincheux Dr. House (série TV), alias Hugh Laurie, a plusieurs cordes à son arc !  

Il est acteur, producteur, réalisateur, scénariste, écrivain, et ce qui nous intéresse ici, compositeur, musicien (piano) et chanteur.
Voici donc ce document qui confirme ses talents. Avec le groupe Band on TV (‘cause plusieurs musiciens sont aussi acteurs dans des séries TV), il nous entraîne avec ce blues caractéristique dit " Swamp blues ". Celui-ci prend ses sources dans la musique traditionnelle cadienne et dans le zydéco (Louisiane).

En concert, ce " Monsieur " (Officier de l’Empire britannique depuis 2007) dope notre sens du rythme d’une façon funky et gaie ! Que du Plaisir ! 

Ginette A.

Trouver ce DVD à la bibliothèque

 

  

Certifié 100% pour les oreilles

 

"Certifié 100% pour les oreilles" est une sélection trimestrielle de documents musicaux appréciés par les discothécaires des espaces musique des bibliothèques de Nîmes. Elle vous invite à être curieux, à découvrir des albums que nous avons aimés et qui méritent qu’on s’y intéresse.

 

Nouveautés dans nos bacs

 

Fonds local: "LES SONS D'ICI"


Un fonds de 500 musiques à emprunter ou écouter sur place. Une manière pour les groupes et artistes locaux de se faire connaître.


Lire Autrement

SANS MOI

Marie Desplechin ; lu par Françoise Miquelis
Livraphone, 2004


Une fille de la DDASS, enfant battue et violée, des petits trafics de drogue, une mère divorcée et un peu paumée malgré un confort apparent : rien d’engageant, a priori, pour aborder l’écoute de ce roman qui fit pourtant le succès de Marie Desplechin.

Et pourtant...

Reprenons donc l’approche de ce livre :
Olivia, enfant de la DDASS, donc, 20 ans mais déjà brisée par la vie, débarque chez la narratrice pour un travail de baby-sitter.
Nous les suivons pas à pas dans leurs 7 mois de vie commune. De temps en temps apparaissent des « seconds rôles », les deux enfants de la narratrice, bien sûr, mais aussi des amis et des amants de passage.
Du cliché (risqué) de départ : l’une malheureuse, l’autre pas, l’une fragile, l’autre pas, Marie Desplechin tisse avec beaucoup de délicatesse et de finesse deux portraits de femmes qui se découvrent peu à peu, se dévoilent l’une à l’autre, avec pudeur, violence aussi parfois. Qui des deux est finalement la plus solide, la plus attachée à la vie ? Qui va finalement aider l’autre ?
L’approche de cette amitié, bien plus encore, de ce sauvetage réciproque, est exceptionnelle.
Jamais l’auteure ne sombre ni dans le sordide ni dans la facilité.

Un beau talent d’écriture donc, secondé par la narration remarquable de Françoise Miquelis. Elle change imperceptiblement sa voix en changeant de personnage, de façon telle qu’on s’en aperçoit à peine mais qu’il n’y a jamais d’ennui à l’écoute.

Anne B.

Trouver ce livre audio à la bibliothèque

Lire avec ses oreilles

C'est possible. Nous sommes dans un monde de mutants !


Les livres audios connus d'abord par les personnes non voyantes, ont trouvé des adeptes chez les sportifs ou toute personne voulant faire des activités en écoutant, des livres, des documentaires.

Vous pouvez les emprunter dans les différentes bibliothèques de la ville de Nîmes.

Pour les découvrir, vous pouvez participer au Comité Lire autrement.

Venez parler des livres écoutés et écouter les autres en parler.

Une sélection diverse de 5 textes lus environ, dans différents secteurs, est proposée par les bibliothécaires mais vous pouvez  aussi venir défendre votre petit favori et nous présenter vos coups de cœur.

Les rencontres se font entre des personnes déficientes visuelles et des lecteurs qui n'ont pas de problèmes de vue.
Vous n'êtes pas obligés d'avoir écouté toute la sélection pour participer.
Les échanges sont conviviaux et en toute simplicité. Nul besoin d’être un expert en littérature ! On apprend beaucoup des autres.

Prochaine date : vendredi 19 septembre 2014 17h - 19h

Médiathèque Marc Bernard
Place Debussy (quartier Pissevin)
30900 Nîmes
mediatheque.marc-bernard@ville-nimes.fr
Bus A, E, F, H (Arrêt Trait d’union)

Si vous désirez des précisions
Contactez Anne ou Marianne au 04 66 27 76 65

Marianne
P.

Sélections cinéma

Furyo

Nagisa Oshima
1h59min
Anglais / sous-titré français
Fiction : Guerre / Action

30 ans après sa sortie, Furyo, film emblématique du maitre Nagisa Ōshima , garde-t-il toujours cette force de conviction pour décrire ce choc de culture particulièrement sulfureux ? Assurément, oui.

Terreurs de guerre

Cette histoire d'internement  dans un camp de prisonniers de guerre japonais aux allures d’un « Pont de la rivière Kwaï » nous entraine beaucoup plus loin que le simple récit d’anciens survivants.En adaptant le roman de Van der  Post Laurens, The Seed and the Sower (le Grain et le semeur) paru en 1963, Oshima nous offre un voyage au cœur de l’âme humaine entre sensualité et magie de la tendresse dans un monde de terreur forgé par l’inhumanité de l’homme envers l’homme.Une brutalité que les personnages de Jack Cellier (David Bowie) et Yonoi (Ryuichi Sakamoto) égratigne sous l’œil bienveillant du réalisateur.

Androgynes exotiques

Des personnages hantés par la culpabilité, des rencontres humaines douloureuses et poignantes, tout le génie d’Oshima  explose dans cette relation coupable entre Cellier  et Yonoi. Une manière de mettre à mal  les codes culturels et moraux de deux civilisations diamétralement opposées.
Tentative de déstabilisation ou homosexualité latente ? Quoiqu’il en soit, les performances de Bowie et Sakamoto touchent à la perfection en empruntant le langage corporel  du théâtre japonais.

Une œuvre définitivement intemporelle qui, pour ceux qui ne l’auraient pas encore vue, ne vous laissera pas insensible.

A découvrir sur C@roline

http://caroline.cvs-mediatheques.com/demo/ercF&ln=album&docid=147809

 

Cedric G.

Sélections presse

Les mooks(1) , ces revues qui nous racontent des histoires

 

Depuis le lancement de XXI, en 2006, une trentaine de revues a fait le pari fou de publier des articles au long cours. Un retour au journalisme narratif, à rebours des tendances médiatiques, pour tenter de renouer le lien entre journalistes et lecteurs.
Certaines d’entre elles sont disponibles au Kiosque de Carré d’Art.
Les voici, présentées en quelques mots :

6 MOIS

6 mois renoue le lien entre le journalisme et la photo. Deux fois par an, l’appétit du public et l’énergie stupéfiante des auteurs se rencontrent. Avec 6 Mois, la photo retrouve son sens.

Numéros parus depuis 2011 consultables et empruntables au Kiosque de Carré d’Art

BELIEVER

Lancée par les éditions inculte, Believer est une édition trimestrielle de la revue cofondée par Dave Eggers, Vendela Vida et Nick Hornby, et éditée par les fabuleuses éditions McSweeney’s à San Francisco.
Chaque couverture est une création originale signée Charles Burns, l’un des dessinateurs de graphic novel les plus brillants de sa génération.
Au cœur de ses pages, retrouvez tous les grands noms de la littérature mondiale, de Paul Auster à Haruki Murakami, en passant par Don DeLillo, William T. Vollmann, Bret Easton Ellis ou Jonathan Franzen ;
des dessinateurs comme Chris Ware, Tony Millionaire, Daniel Clowes;
des cinéastes allant de David Lynch à Gregg Araki ou David Cronenberg ;
des musiciens tels que Bob Dylan, Billy Corgan, Brian Eno...

Un exemplaire consultable et empruntable au Kiosque de Carré d’Art

DESPORTS

Desports réconcilie sport et littérature. On y retrouve des textes écrits par des écrivains parmi les plus grands.

Bientôt disponible au Kiosque de Carré d’Art

FEUILLETON

Un bel objet à mi-chemin entre littérature et journalisme, au croisement du livre et du magazine, qui présente une certaine vision du monde sans prétendre ni à l’exhaustivité ni à l’illusion de l’objectivité.

Numéros parus depuis 2012 consultables et empruntables au Kiosque de Carré d’Art

FRANCE CULTURE PAPIERS

France Culture Papiers est la première revue culturelle réalisée à partir d’émissions de radio, retranscrites, éditorialisées, illustrées et enrichies.
Parmi plus de 2 000 heures d’antenne, plus d’une centaine d’émissions et de chroniques et près de 3 500 invités, France Culture Papiers propose chaque trimestre une sélection des meilleurs débats culturels, scientifiques, artistiques et politiques entendus à l’antenne de France Culture.

Numéros parus depuis 2012 consultables et empruntables au Kiosque de Carré d’Art

POLKA MAGAZINE

Une revue de journalisme photographique fondée par Alain Genestar, ancien « patron » de Paris Match.

Numéros parus depuis 2008 consultables et empruntables au Kiosque de Carré d’Art

PULP

Nous vivons dans un monde d’images. Jamais autant qu’aujourd’hui elles n’ont pris une telle importance. Émissions de télé, Internet, affiches, publicités, films, jeux vidéo, instagram, tumblr… les images sont au cœur de notre culture et sont devenues le principal vecteur de notre approche du monde. Drôles, belles, émouvantes, éloquentes, intrigantes ou stupides, puisque les images ont la parole, Pulp a décidé de les laisser parler. Page après page, les images se confrontent, se répondent, s’opposent parfois…

Un exemplaire consultable et empruntable au Kiosque de Carré d’Art

LA REVUE DESSINEE

« Raconter le monde, porter un regard graphique » : c'est l'objectif de La Revue dessinée. Un magazine trimestriel de BD reportage de 200 pages doublé d’une application pour Ipad.

Nouvel abonnement, disponible au Kiosque de Carré d’Art

WE DEMAIN

Revue trimestrielle créée par les fils du fondateur de VSD, François et Jean-Dominique Siegel. La revue entend traiter de questions sociétales à travers les rubriques « Déchiffrer », « Respirer » ou « Inventer ».

Numéros parus depuis 2012 consultables et empruntables au Kiosque de Carré d’Art

XXI

Tous les trimestres, des talents vous entraînent à leurs côtés pour comprendre le monde d’aujourd’hui. Des semaines de travail sur le terrain… Une étonnante récolte d’images et de rencontres par des romanciers, des journalistes, des photoreporters, et des dessinateurs de BD.

Numéros parus depuis 2008 consultables et empruntables au Kiosque de Carré d’Art

 

 

(1) Le terme de « mook », néologisme de « magazine » et « book », a été déposé par les éditions Autrement, pour le lancement en 2008 de leur collection « Le mook », qui publiait des trimestriels thématiques.

Sélections livres jeunesse

Les derniers coups de coeur jeunesse par les bibliothécaires de Carré d'Art.