Candidature UNESCO

Une grande histoire
à partager...

soutiens

Soutenez
faites monter
le compteur !

UDERZO, Sandrine Bonnaire, Patrice Leconte...

Ils nous soutiennent déjà. Et vous ?
Ces personnalités et de nombreuses autres ont déjà apporté leur soutien à la candidature. 

En savoir +

2 000 ans et pas une ride

La candidature en images Arènes, Maison Carrée, jardins de la Fontaine... découvrez notre patrimoine d'exception

En savoir +
Culture
 
Agenda
du : au :
Valider
Décembre 2012
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
  01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31  
 
A+ A-

Musée du Vieux Nîmes

Musée du Vieux Nîmes
Contact
Plan de la Ville
Place Aux Herbes

30000 Nîmes

04.66.76.73.70
Autres renseignements Mardi au Dimanche de 10h à 18h.


nous contacter




Exposition temporaire

Exposition temporaire

 

24 mars- 18 septembre 2016
INDIGO, la couleur du monde

Après sa présentation à la Bibliothèque Forney à Paris, puis au Musée Bargoin de Clermont-Ferrand, l’exposition Indigo investit le Musée du Vieux Nîmes à partir du printemps 2016.
Créée par la styliste Catherine Legrand passionnée d’indigo, cette exposition exceptionnelle regroupe des vêtements et des textiles du monde entier, teints avec un pigment végétal connu depuis plus de 4000 ans. A partir de vêtements modestes de travail ou de vêtements de fêtes, les textiles présentés invitent à suivre un périple bleu qui met à l’honneur les savoirs-faire communs à tous les teinturiers, la richesse des nuances, la variété des formes, les cultures et les identités dans un grand tour du monde de l’indigo.


Un rendez-vous exceptionnel le samedi 9 juillet à 10h30 puisque la créatrice à l'origine de l'exposition sera sur Nîmes en ce début d'été!  Catherine Legrand viendra raconter l'exposition...

Rendez vous dans le hall du musée pour une envolée  dans l'histoire fabuleuse du bleu indigo.




Actualités

Actualités

Retrouvez toutes les informations dans la Lettre du Musée (cliquer ici )

24 mars- 18 septembre 2016
"INDIGO, la couleur du monde"

Après sa présentation à la Bibliothèque Forney à Paris, puis au Musée Bargoin de Clermont-Ferrand, l’exposition Indigo investit le Musée du Vieux Nîmes à partir du printemps 2016.
Créée par la styliste Catherine Legrand passionnée d’indigo, cette exposition exceptionnelle regroupe des vêtements et des textiles du monde entier, teints avec un pigment végétal connu depuis plus de 4000 ans. A partir de vêtements modestes de travail ou de vêtements de fêtes, les textiles présentés invitent à suivre un périple bleu qui met à l’honneur les savoirs-faires communs à tous les teinturiers, la richesse des nuances, la variété des formes, les cultures et les identités dans un grand tour du monde de l’indigo.
 

Prochaines visites commentées

dimanche 3 juillet 11h (LSF)

Un rendez vous exceptionnel puisque la créatrice à l'origine de l'exposition sera sur Nîmes en ce début d'été! Le samedi 8 juillet à 10h30, Catherine Legrand viendra raconter l'exposition... Rendez vous dans le hall du musée pour une envolée  dans l'histoire fabuleuse du bleu indigo.

dimanche 7 aout 11h (LSF)

dimanche 4 septembre 11h (LSF)

 Vitrine du Chapitre
Jusqu'au 30 juin 2016

« Voyons voir… »
Productions plastiques, croquis et installation réalisés à partir d’objets conservés dans les collections du Musée du Vieux-Nîmes, dans le cadre du projet 2016 « La classe, l’oeuvre »

Classe de CE1/CE2 – Ecole élémentaire d’application Marie Soboul
Ou COMMENT DONNER A VOIR : de la relation entre CONTENU/CONTENANT
« Devant les objets démasqués, le spectateur, comme rejeté en arrière par le ressort de l’oeil, doute de ses sens. Au témoignage oculaire, il oppose le souvenir encore chaud de ces objets dont il avait suivi la dérive et les transformations dans des imaginaires purement tactiles. Quant à ses mains qui, un instant auparavant, vivaient en symbiose avec les objets, elles se transformaient en outils indifférents qui les manipulent, comme avec des pincettes, pour le compte de l’oeil. …..C’est une toute autre image du monde qui va s’esquisser. »
Extrait de « Objets en dérive, atelier des enfants », Centre Georges Pompidou

 

Vacances au musée

Ateliers pendant les vacances scolaires, le mardi pour les 4-7 ans, le jeudi pour les 8-12 ans.
Tarif : 5 euros

Sashiko (à partir de 8 ans)
« Sashiko » signifie littéralement « petits points piqués». Les enfants découvrent une technique japonaise ancestrale en brodant un motif porte-bonheur.
28 juillet, 11 août

Patchwork
Le tissu est précieux, comme le montrent les kimonos japonais rapiécés. Mais le patchwork sert aussi à créer des vêtements, des sacs… Crée ton propre objet… chut… surprise !
12 juillet (4-7 ans), 21 juillet (8-12 ans),  26 juillet (4-7 ans), 9 août (4-7 ans), 18 août ((8-12 ans), 23 août (4-7 ans)
 
Impression en bleu
A la manière des artisans indiens ou provençaux, les enfants réalisent une impression par tamponnage sur tissu à l’aide de pigment. 
7 juillet (8-12 ans), 19 juillet (4-7 ans), 2 août (4-7 ans), 4 août (8-12 ans), 16 août (4-7 ans), 25 août (8-12 ans), 30 août (4-7 ans)

Accessibilité / handicap
Suivant la programmation, le sigle LSF (langue des signes française)apparait à côté de chaque visite lorsqu'elle est traduite.

Les ateliers du musée sont accessibles aux fauteuils roulants.

Pour tout renseignement, mettre en place l’organisation et prendre rendez vous, contacter le Service des Publics au 04 66 76 73 70.

Collections permanentes

Collections permanentes


Un fonds de plus de 30.000 pièces témoigne de la vie nîmoise depuis le haut Moyen Age.

Collections textiles issues des fabricants négociants du XVIIIème siècle, fonds de l’Ecole de Fabrication de Nîmes, meubles typiques nîmois et cévenols, poteries régionales sont les joyaux dont le musée se fait écrin.

Une des salles permanentes est consacrée à la fabuleuse légende du jean.

 

Poteries d’ici
Exposition à partir du 17 mars 2015

Le fonds de poteries du Musée du vieux Nîmes a été collecté entre 1923 et 1930 par Henri Bauquier, fondateur et premier conservateur du musée. Lui et son équipe de membres fondateurs-donateurs, adeptes du mouvement régionaliste, désirant avant tout préserver l’identité d’un territoire et instruire les générations futures, font entrer systématiquement dans les collections tout ce qui concerne l’industrie textile nîmoise et la production céramique de la région, toutes deux plutôt décadentes. Les poteries arrivent au musée parmi une suite d’objets du quotidien donnés par des particuliers, ou en série cédées par un fabriquant (ateliers de Meynes, Saint-Quentin-la-Poterie, Serviès, Tornac, Anduze, Uzès).
La collection des terres vernissées du musée compte plus de 600 pièces, la plupart sont entrées dans les collections en 1923-1924. Quelques rares pièces sont d’époque XVIIème ou XVIIIème siècle, la plupart date de la deuxième moitié du XIXème siècle et du début du XXème siècle.
L’exposition présentée dans deux salles propose au visiteur de découvrir un échantillon de ce qui été, avec le textile, l’une des deux productions les plus importantes de la région.

  

 

 

Histoire du jean

Histoire du jean

Venez découvrir la fabuleuse légende du Jean et l'histoire du denim!

Cette exposition raconte l’histoire de la fabrication de la serge de Nîmes et la replace dans l’histoire générale de la production textile nîmoise. Les jeans sont fabriqués en serge denim, textile résistant et bon marché dont l’origine nîmoise ne fait aucun doute. Nous n’avons que peu de traces de sa fabrication ou de son commerce ; la raison est que l’on évoque que très rarement les produits de faible rapport et les matériaux quotidiens. De plus, la vie populaire ne rentre au musée qu’au début du XXème siècle pour protéger les traditions régionales.

L’histoire de l’industrie textile nîmoise

Au XVIIème siècle, la ville de Nîmes est remplie de manufactures et de marchands qui font le principal commerce de la province pour la draperie et la soie. Les deux branches les plus importantes de l’activité textile sont la draperie et le travail de la soie, qui ont en commun de fournir les petites étoffes qui utilisent les ressources de l’arrière pays et son marché.

L’une des caractéristiques de la fabrique nîmoise est sa capacité d’adaptation, suivant ses matières premières et la faculté d’évoluer en fonction de la demande. Le commerce international va se développer au XVIIIème siècle, favorisé par la politique colonialiste, l’émergence de pays nouveaux, et la diaspora huguenote. La fabrication se diversifie et les échanges sont facilités grâce à l’importation de l’indigo, de la cochenille et du coton, dont l’industrie textile à besoin. Des comptoirs commerciaux s’établissent dans le monde entier, en particulier à Cadix (exportation jusqu’en Amérique du sud) et Gènes (exportation jusqu’en Amérique du nord).

De la serge au 501… 

On a retrouvé des traces des conventions passées entre Nîmes et les maisons de commerce New-yorkaises. La serge faisait partie des marchandises exportées, en même temps que les châles, la bonneterie et  la soie. 

Levi Strauss, colporteur qui a mis au point des vêtements pour les mineurs, les chercheurs d’or ou les employés des chemins de fer, utilisait pour ce faire de la toile marron, peu chère et résistante.  C’est sûrement par hasard qu’à la fin du XIXème siècle, certainement en raison d’une rupture de stock de sa marchandise habituelle destinée au départ aux tentes et bâches de chariot, Levi Strauss se serait réapprovisionné en denim, étoffe solide et bon marché, et aurait ainsi continué la chaîne du bleu populaire en l’étendant au monde entier. Trois produits principaux vont voir le jour : la salopette (overall), le pantalon et la veste.

Qu’est-ce que le denim ?  

La serge de Nimes est un tissu résistant, à armure croisée en oblique (ce qui le rend beaucoup plus solide)

Un tissage se réalise toujours avec au moins deux fils : le fil de chaîne (vertical) et le fil de trame (horizontal). Le fil de chaîne est teint en bleu grâce à l’indigo, le fil de trame laissé naturel. C’est une technique qui n’est pas nouvelle ; nombre de pièces textile depuis le XVIIème siècle jouent sur cette économie.

L’indigo est une plante exotique que l’on l’utilise depuis le Moyen Age. Il donne une couleur résistante qui se délave au fil des lavages. La fabrique nîmoise a su s’adapter aux conditions optimales de fabrication en employant les matières premières à bas prix.  Les cuves de bleu peuvent être utilisées plus de quinze jours en étant seulement « ravivées », ce qui explique peut-être la profusion de textiles bleus dans l’usage quotidien à cause de leur faible prix de revient.

 Denim signifie que ce tissu vient « de Nîmes » terme employé dès le XVIIème siècle (draps Nims).                        

La légende du jeans 

Après avoir été le vêtement favori des chercheurs d’or et des cow-boys, le blue jeans devient au XXème siècle celui des américains. Tous les jeunes un peu « rebelles » portent des blue jeans. Il réapparaît en Europe dans les années 1950, importé par les films cultes qui renvoyaient l’image de « vêtement emblème » porté par la jeunesse américaine, «Rebel without a cause », les jeunes en révolte contre la société ou leur propre « establishment ». Il apparaît donc comme un symbole, un emblème, celui du mal être et du mal de vivre (Aujourd’hui, on appellerait ça « la galère »).  C’est aussi le vêtement favori des chanteurs de Rock’n Roll et les idoles du cinéma. Le jeans n’est plus qu’un simple pantalon : est un signe de reconnaissance.

Brochure denim

De l'évêché au musée

De l'évêché au musée

Situé au cœur de la ville moyenâgeuse, le musée du vieux Nîmes rayonne au centre d’un des quartiers les plus animés et les plus agréables de la Ville. Les rues piétonnes conduisent le visiteur jusqu’à ce sublime bâtiment du XVIIème. Il trône, entre cour et jardin, avec ses grandes façades éclatantes, et surplombe la douce place du chapitre, réaménagée en 2007.

Ses collections sont le témoin de la vie à Nîmes aux siècles passés. Rassemblant des objets du quotidien, le musée raconte une Histoire et des anecdotes surla Ville et la région. Une invitation au voyage d’où les visiteurs ressortent enchantés.

Le bâtiment

Construit en 1684 par l'architecte nîmois Jacques Cubizol, l'évêché est un bâtiment classique "entre cour et jardin".

Pour en savoir plus...

La création du musée

Le musée du vieux Nîmes a été créé en 1920 à l'initiative d'Henri Bauquier, afin de conserver les collections "récentes" (par opposition au patrimoine antique) de la ville de Nîmes

Pour en savoir plus...

Jeune public

Jeune public

Le Musée du vieux Nîmes propose ses ateliers pédagogiques à destination des étudiants, adolescents, jeune et très jeune public. Ils sont ouverts sur rendez vous aux particuliers, familles, scolaires, centres de loisirs et instituts spécialisés, du lundi au vendredi.
   
En famille La visite découverte « cache-cache » est un jeu de piste qui sollicite le sens de l’observation des enfants. Des animaux se sont cachés dans les salles du musée (sur les meubles, les tableaux…), il faut les retrouver !
 
Les enseignants peuvent assurer la visite "cache cache" en autonomie , en téléchargeant la fiche de visite ici.
 

Exposition "Indigo, la couleur du monde" 
"Le jeu du bleu"  (à partir de 7 ans)
Jeu de piste à faire en famille et en autonomie, disponible sur demande à l'accueil du musée ou ici en téléchargement

Pour les tout-petits accompagnés de leurs parents et les structures petite enfance
"Musée des bébés" – A partir de 2 ans et demi
 
Le musée s’ouvre aux bébés accompagnés de leurs parents ou du personnel des crèches.
L’atelier d’environ 1 demi-heure immerge le petit enfant dans les salles du musée : il y découvre les couleurs, les formes… 
Sur rendez-vous pour les crèches, ou suivant le programme des vacances pour les individuels.

 

Pour les groupes scolaires, accompagnés par les enseignants:

Vous êtes enseignant?

« L’école au musée »  du lundi au  vendredi. Sur rendez vous uniquement.

Des activités spécifiques sont proposées aux classes dès la maternelle. Elles permettent aux enfants, accompagnés de leurs professeurs, de découvrir de manière ludique les collections du musée et de s'approprier le Patrimoine.

Le programme des ateliers pédagogiques pour la rentrée 2016-2017 est paru, vous pouvez d'ores et déjà faire vos choix en prévision des inscriptions.

Fiches de présentation des ateliers:

1- Sur le textile...

Tampons magiques    Patchwork    Impressions en bleu     Impression foulards    Denim'art   Tissage

2- Sur l'architecture...

Pop up   Musée en boîte    Croque-musée    Musée en symétrie

3- Légendes et traditions régionales

Coffre et armoires    Masques de Tarasque    Poterie d'ici

4- Techniques

Linogravure    Gravure en creux

Pour les collégiens, lycéens et étudiants

Nous proposons des visites commentées « à thème », adaptables en fonction des programmes scolaires et desiderata des enseignants. Des projets à long terme peuvent également être mis en place (classe découverte, PAC).


Dossier de présentation des activités plastiques (collèges, lycées et enseignement supérieur)

Renseignements et rendez vous au 04 66 76 73 70

 

Pour les enseignants... afin de préparer votre visite, vous pouvez télécharger les fiches pédagogiques ici:

Le bâtiment

Les poteries

Les collections textiles

Les armoires figurées

 

Les « Vacances au musée »

A 10h, le mardi et le jeudi, chaque atelier est ouvert aux enfants qui désirent découvrir en s’amusant un aspect des collections conservées au Musée du vieux Nîmes. Près de 2 heures (sauf pour le musée des bébés) soldées par le plaisir de repartir avec sa réalisation.

Pour  tout renseignement, ou prendre rendez vous, nous vous invitons à contacter le Service des Publics au 66 76 73 70. Les réservations se font uniquement par téléphone.

Tarif : 5 euros par enfant 

Le programme des vacances d'été 2016:
Sashiko (à partir de 8 ans)
« Sashiko » signifie littéralement « petits points piqués». Les enfants découvrent une technique japonaise ancestrale en brodant un motif porte-bonheur.
28 juillet, 11 août

Patchwork
Le tissu est précieux, comme le montrent les kimonos japonais rapiécés. Mais le patchwork sert aussi à créer des vêtements, des sacs… Crée ton propre objet… chut… surprise !
12 juillet (4-7 ans), 21 juillet (8-12 ans),  26 juillet (4-7 ans), 9 août (4-7 ans), 18 août ((8-12 ans), 23 août (4-7 ans)
 
Impression en bleu
A la manière des artisans indiens ou provençaux, les enfants réalisent une impression par tamponnage sur tissu à l’aide de pigment. 
7 juillet (8-12 ans), 19 juillet (4-7 ans), 2 août (4-7 ans), 4 août (8-12 ans), 16 août (4-7 ans), 25 août (8-12 ans), 30 août (4-7 ans)

 

Mon anniversaire au musée

Le musée propose aux enfants de venir fêter leur anniversaire le mercredi après-midi. L’animatrice fera découvrir les collections aux enfants, puis les dirigera vers un atelier autour des collections. Deux heures de jeux soldés par la dégustation du goûter  préparé par les parents!

Les mercredis après midi, sur rendez vous

Pour tout renseignement, mettre en place l’organisation et prendre rendez vous, contacter le Service des Publics au 04 66 76 73 70

  

Actions culturelles

Actions culturelles

Crée en 2008, dans un souci d’accès à la Culture au plus grand nombre, le service des publics vise à satisfaire les attentes de chacun.

Toutes les informations sont retranscrites dans la lettre du mois (rubrique actualité).

Visites guidées  
Suivant programme et l'exposition présentée, la visite a lieu le premier week end du mois (jour et horaire pouvant changer).

dimanche 3 avril 11h (LSF)

dimanche 5 juin 11h (LSF)
 
dimanche 3 juillet 11h (LSF)

dimanche 7 aout 11h (LSF)

dimanche 4 septembre 11h (LSF)

 

Public sourd et malentendant (LSF)
Depuis 2008, des visites en Langue des Signes Française sont mises en place.
Hors exposition temporaire, une interprète traduit la visite commentée mensuelle. (Ces jours de visite sont susceptibles d'être modifiés)

Accessibilité / handicap    
Public à mobilité réduite
 
L’entrée du bâtiment se fait par une volée de marches. L’accès est donc difficile pour les fauteuils.
Cependant, la salle des ateliers construite en 2007, répond aux exigences techniques d’accueil du public à mobilité réduite (accès par l’ascenseur ou par la rampe côté jardin)

 

Public mal et non voyant
En compagnie d’un médiateur, un parcours spécifique est proposé aux personnes souffrant d’un handicap visuel, permettant la découverte des collections permanentes. Sur rendez vous uniquement

Accessibilité / handicap
Les ateliers du musée sont accessibles aux fauteuils.

Infos pratiques

Infos pratiques

Horaires d’ouverture du Musée
Du mardi au dimanche de 10h00 à 18h00

Tarifs 
La visite des collections permanente est gratuite.
Plein tarif     5 €
Tarif réduit     3,70 €
Atelier enfants :    5 €
Atelier adultes :   5 €
Spectacles et concerts :  6 € 

Gratuit pour les écoles et centres nîmois


Administration/Conservation
Adresse          Musée du vieux Nîmes
                       Place aux Herbes
                       30000 NIMES

Téléphone      04 66 76 73 70

musee.vieux-nimes@ville-nimes.fr

Du lundi au vendredi,
de 9h à 12h - 13h à 17h 

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.