Candidature UNESCO

Une grande histoire
à partager...

soutiens

Soutenez
faites monter
le compteur !

UDERZO, Sandrine Bonnaire, Patrice Leconte...

Ils nous soutiennent déjà. Et vous ?
Ces personnalités et de nombreuses autres ont déjà apporté leur soutien à la candidature. 

En savoir +

2 000 ans et pas une ride

La candidature en images Arènes, Maison Carrée, jardins de la Fontaine... découvrez notre patrimoine d'exception

En savoir +
Culture
 
Agenda
du : au :
Valider
Août 2017
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
 
 
 
A+ A-

Museum - musée d'Histoire naturelle

Le muséum présente, en salle de préhistoire, une très belle collection de statues-menhirs.
Muséum d'Histoire Naturelle
Contact
Plan de la Ville
13 Boulevard Amiral Courbet

30000 Nîmes

04.66.76.73.45
04.66.76.73.46
Autres renseignements Tous les jours sauf le lundi de 10h à 18h.

Collections permanentes gratuites

nous contacter




Un haut lieu de la culture scientifique

Quand en 1770, Jean-François Séguier, savant nîmois, revient vivre à Nîmes après un long et fructueux périple en Europe, il est loin d’imaginer que, de ses collections naîtrait un des plus riches muséums français. Inauguré en 1895, le Muséum de Nîmes, premier muséum du Languedoc, se classe au 6e rang national pour la richesse de ses collections. 
Installé autour d’un cloître et d’une chapelle classée du XVIIe siècle, il couvre tous les domaines des sciences de la Nature et certains secteurs des sciences de l’Homme. Dans l’attente d’une totale rénovation, seules trois thématiques sont présentées au public : la préhistoire, l’ethnographie à l’aune des années trente et la zoologie. 
La Galerie du muséum, salle d'expositions temporaires, permet d'aborder des questions scientifiques d'actualité s'appuyant sur les riches collections du musée. 

Aujourd’hui, le Muséum de Nîmes regroupe deux entités : le musée d’Histoire naturelle, le planétarium. Les expositions temporaires et les nombreux ateliers scientifiques font du site nîmois un haut lieu de la culture scientifique régionale.

L'exposition temporaire : Tous savants !

L'exposition temporaire : Tous savants !

Remontons le temps à la découverte des savants nîmois qui ont pris part à l'histoire des Sciences.
En effet Nîmes et sa région ont depuis toujours abrité des savants de différentes disciplines : géologie, botanique, astronomie,...
Des institutions présentes dans la ville comme la Société d'Etude des Sciences naturelles de Nîmes et du Gard (1871), l'Académie du Gard (1682) et le Museum de Nîmes sont encore des témoins aujourd'hui du potentiel scientifique de la Ville.
Deux femmes scientifiques originaires du Gard se distinguent particulièrement : Madeleine Bres, première femme médecin de France et Jacqueline Ferrand, première femme à l'agrégation de Mathématique masculine.
Ces femmes pionnières ont montré leur talent et leur ténacité, la Science a encore besoin de ce potentiel que représentent les femmes pour la Recherche.
C'est pourquoi l'éducation scientifique des filles loin des stéréotypes, reste une priorité pour l'avenir du monde scientifique.
Cette exposition est également l'occasion de découvrir les différentes formes d'intelligence : animale, artificielle, émotionnelle,...et de situer la Science face à l'éthique et à la Société au cours d'un parcours ludique et historique."

Galerie Jules-Salles. Bd Amiral Courbet. 30000 Nîmes

Exposition ouverte jusqu’au 12 novembre 2017
Tous les jours de 10h à 18h, sauf le lundi

Entrée : 3 euros
Gratuit pour les - 25 ans
Gratuit pour les personnes handicapées et les détenteurs du Pass sénior
Gratuit pour tous, le premier dimanche du mois
 
Accessible aux personnes à mobilité réduite

Les expositions permanentes

Les expositions permanentes

Imposant de par sa stature impressionnante, Maurice, Girafe mâle du Niger, souhaite, à l’entrée du Muséum, la bienvenue aux visiteurs. Il ouvre la voie à la découverte des trésors du passé de l’Homme, de la richesse de ses cultures et rappelle que la diversité du monde vivant reste tributaire des actions humaines…

L’art de nos ancêtres
Dressées les unes contre les autres, les statues-menhirs du muséum gardent tout leur mystère : un nez, deux sourcils sculptés dans la pierre suffisent à évoquer un visage. La bouche, quant à elle, reste systématiquement absente, comme si les statues avaient choisi de rester muettes pour toujours. Nous ne connaissons que leur âge - entre 6 500 et 4 000 ans - ce qui en fait les plus vieilles sculptures du Languedoc. Mais le voyage dans le passé ne s’arrête pas là, l’érosion a ménagé dans les calcaires urgoniens du Gard une multitude de grottes dont une cinquantaine fut occupée par l’homme. Le muséum présente un large éventail d’objets découverts dans ces cavités. 
Les deux salles de préhistoire font actuellement l’objet d’un réaménagement en profondeur.

La salle d’ethnographie, le charme des années trente
Au XVIIe, avant Cook et Bougainville, les mers du sud appartenaient encore au mythe. Une visite de la salle d’ethnographie du muséum prouve que le voyage n’a rien perdu de sa magie. 
Avec des étoffes tahitiennes, un collier du Roi Makoko du Congo, une collection de statues gabonnaises ou une série d’instruments de musique africaine : c’est une véritable rencontre avec des arts et des cultures façonnés au cours des millénaires. La présentation inchangée* depuis des dizaines d’années laisse deviner les idées dominantes de l’époque coloniale.
*L’exposition date des années trente. 

 

La salle de zoologie sous l’angle de la classification phylogénétique

Avec quelque 500 spécimens la salle de zoologie du Muséum de Nîmes est un lieu d’émerveillement et de découverte. Les vitrines sont aujourd’hui réaménagées pour offrir aux visiteurs un cheminement basé sur la classification phylogénétique. Regroupés par ordre, les animaux naturalisés permettront de mieux comprendre la Théorie de l’évolution et les bases de la classification. Nouvel étiquetage, nouveaux modules, nouveaux panneaux n’altèrent en rien le côté fin XIXe siècle de la salle mais rendent plus accessible la découverte de principes scientifiques actuels. L’impressionnant tigre de Sibérie, l’Elan du Canada ou l’Ours blanc continueront d’étonner les visiteurs…

  

Le p'tit Naturaliste

Le p'tit Naturaliste

Un mercredi par mois, le Muséum d’Histoire naturelle propose un atelier scientifique aux plus de 7 ans. Il s’adresse aux enfants passionnés ou simplement curieux. D’un contenu rigoureux, les ateliers invitent à un voyage ludique au cœur des sciences naturelles.

4 octobre  La science, « c’est pas que pour les garçons ! »
De tout temps les femmes ont du batailler et faire leurs preuves dans le milieu scientifique largement représenté par des hommes. Découvrons le visage de celles qui ont marqué l’histoire des sciences. Aujourd’hui, la recherche tente de relever des défis colossaux qui nous concernent tous. Mobilisons toutes les intelligences et amusons-nous en proposant nos solutions pour l’avenir.

8 novembre MuséoMix junior
Pour mettre en valeur les collections du Museum, nous avons des tonnes d’idées. Et vous les enfants ? MuséoMix c’est l’occasion de secouer votre imagination pour proposer des outils de médiation originaux. Alors à vos maquettes pour des projets toujours plus fous !

6 décembre La vie cachée entre les marées
Jouant à cache-cache avec les vacanciers, la faune de bord de mer a appris à jongler avec les marées. De leur vie secrète on ne retrouve que des indices (quelques bulles sortant d’un trou de sable, des coquillages et parfois, un crabe caché dans la laisse de mer veut nous serrer la pince…). Jouons ensemble pour découvrir cet écosystème particulier : l’estran.

10 janvier Le système solaire – Planétarium
A la découverte du système solaire et séance d’observation du soleil*. L’enfant doit être accompagné. (* selon la météo)
Avenue Georges Péladan (Mont Duplan)

7 février La famille Mésange s’invite au Museum
Cet hiver, les mésanges nous feront l’honneur de leur présence autour de la mangeoire du Muséum. C’est l’occasion d’en apprendre d’avantage sur cette famille d’oiseaux dont chaque espèce à ses petites habitudes. Les enfants différencieront les différentes espèces du genre Parus par le dessin naturaliste et fabriqueront un nichoir pour leur espèce préférée.

7 mars Le système solaire – Planétarium
A la découverte du système solaire et séance d’observation du soleil*. L’enfant doit être accompagné. (* selon la météo)
Avenue Georges Péladan (Mont Duplan)

4 avril Le système solaire – Planétarium
A la découverte du système solaire et séance d’observation du soleil*. L’enfant doit être accompagné. (* selon la météo)
Avenue Georges Péladan (Mont Duplan)

2 mai Insectes flashés en flagrant délit de pollinisation
Le programme de science participative SPIPoll invite à photographier les insectes pollinisateurs dans le but de créer un inventaire national. Pensez à prendre vos appareils photo, nous partons espionner diptères, hyménoptères et autres habitants des fleurs. Nous leur tirerons le portrait pour en faire les stars du web sur viginature.mnhn.fr

6 juin A chaque climat sa forêt
Toutes les forêts du globe ne se ressemblent pas. Arpentons les parallèles et défions les altitudes pour découvrir la diversité des canopées et des sous-bois au travers d’un Jeu de rôle. Interprétez un personnage, traversez les futées, jungles et Taïgas pour venir en aide aux espèces les plus sensibles de chaque forêt


Pour les 7-12 ans
De 14h à 16h. Participation : 5 €
Inscription obligatoire au 04 66 76 73 45

 

 

 

 

Les ateliers scientifiques pour les scolaires

Les ateliers scientifiques pour les scolaires

Le service pédagogique, un partenaire privilégié

Le Muséum est un outil pédagogique de culture scientifique. Il assure une mission de diffusion des connaissances sur l’Homme, la Nature, l’Univers et leurs inter-relations. Le service pédagogique du Muséum de Nîmes est composé d'animateurs spécialisés, il développe cette mission en proposant de nombreux ateliers aux scolaires, de la maternelle à l’université.   
De plus, le service propose sa collaboration aux enseignants pour la préparation d’une visite de classe ; pour l’adaptation d’un atelier à un projet spécifique ; pour la conception et la mise en œuvre d’un projet de classe ou d’un projet d’école. 

Les ateliers pédagogiques du Muséum

+ Les ateliers du Muséum peuvent se compléter avec ceux proposés par l'Ecole de l'ADN : Renseignements et inscription Ecole de l'ADN. Tel : 04 66 67 82 89. Site : www.ecole-adn.fr

Comment s’inscrire

Pour participer à l’un des ateliers, la réservation est indispensable.

Pour les écoles maternelles et élémentaires nîmoises, une nouvelle procédure entre en vigueur pour la rentrée prochaine. Vous trouverez ci-joint tous les éléments pour solliciter un atelier scientifique.

Lettre signée

Règlement intérieur

Demande d'inscription

Pour les collèges, lycées et écoles extérieures à Nîmes, la démarche reste la même que les années précédentes : réservation par téléphone au 04 66 76 73 45 à partir de Septembre du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h à 17h.

L’accès est payant pour les établissements extérieurs à Nîmes (28,40€ par atelier et par classe)*. 

Une fiche d’accompagnement et la confirmation de réservation sont communiquées trois semaines avant l’atelier. Sur place, une fiche d’évaluation est remise à chaque enseignant avant la fin de l’atelier.

*Sous réserve de modification

Les ateliers scientifiques du Museum

Vous trouverez à télécharger les fiches pédagogiques de chaque atelier en cliquant sur le mot surligné.

LES PLUS JEUNES
Les animaux et leur silhouette petite et moyenne sections
Safari des sens petite et moyenne sections
Avertissement : un seul atelier par classe et par an

PREHISTOIRE

La parure au néolithique CE2/6e
La peinture préhistorique CE2/6e
A la découverte des statues-menhirs CE2/5e
Un village à l’heure néolithique CE2/5e

ZOOLOGIE

La reproduction des animaux CE2/CM2
Les rapaces et leurs proies CE2/collège
Les fourmis CE2/CM2
Les animaux et leurs traces GS/CM2

L’adaptation chez les oiseaux CM2/collège
Classer le vivant CM2/collège
Trivial évolution CM2/Lycée/Université

Milieu humide, milieu vivant CE2/3e
Sortie naturaliste en camargue 1 CE2/3e
La sortie Camargue n’est accessible qu’aux classes ayant suivi l’atelier Milieu humide, milieu vivant.

Cycle Garrigue GS/CE1
La faune de la garrigue GS/CE1
Les insectes de la garrigue GS/CE1
Sortie naturaliste en garrigue GS/CE1
La sortie naturaliste n’est accessible qu’aux classes ayant suivi l’atelier Faune de la garrigue et/ou Insectes de la Garrigue.

Les inscriptions pour le cycle garrigue sont closes pour l'année 2016/2017.

Cycle Garrigue CE2/CM2
La faune de la garrigue CE2/CM2
La flore de la garrigue CE2/CM2
Sortie naturaliste en garrigue CE2/CM2
La sortie naturaliste n’est accessible qu’aux classes ayant suivi l’atelier Faune de la garrigue et/ou l’atelier Flore.


Une visite au muséum à partir du primaire

• Visites guidées
L’organisation de visites commentées se fait à la demande des enseignants. Chaque salle d’exposition peut faire l’objet d’un parcours spécifique. La réservation se fait sur la même base que les ateliers. Le déroulement est discuté au préalable avec l’animateur.

• Visites libres
L’accès aux salles d’exposition permanente est gratuit. Il est possible de venir visiter les salles avec sa classe.
L’inscription est cependant obligatoire et ce, pour ne pas perturber les ateliers qui pourraient s’y dérouler.

Atelier en autonomie
Les enseignants ayant suivi la formation “Classer le vivant” peuvent mener l’animation seul dans la salle de zoologie. Nous mettons à leur disposition le livret d’activités et si besoin, une salle et le matériel, sous réserve d’une inscription préalable.


Muséum
13 bis, Bd Amiral-Courbet
30033 Nîmes Cedex 9
Tel : 04 66 76 73 45
Fax : 04 66 76 73 46
Courriel : museum@ville-nimes.fr

Les collections

Les collections

DE TRES RICHES COLLECTIONS, OUTILS POUR LES CHERCHEURS

Il y a plus de trente ans, la dégradation du bâtiment a contraint le muséum à fermer les galeries du 2e et du 3e étage. Avec les réserves, ce sont les deux tiers des collections qui ne sont plus accessibles au public. Les quelques chiffres qui suivent permettent de mesurer la richesse du musée nîmois : il est classé sixième muséum de France pour cette raison. 
Depuis son ouverture, le muséum accueille régulièrement Démarre le téléchargement du fichierchercheurs et étudiants. La colonie de Martinets noirs qui, tous les ans, investit le site, fait l’objet d’un suivi régulier depuis plusieurs dizaines d'années.

L'ensemble des collections est en cours d'inventaire et de mise à jour.

Quelques collections en chiffres

Mammifères : 470

Oiseaux : 4000

Entomologie : 2472 (boites)
Conchyologie : 10 000
Géologie : 70 000
Ostéologie : 5 000
Ethnographie : 1 500
Préhistoire : 80 000 pièces (300 sites concernés)
Botanique: 108 000
Bibliothèque : 45 000 ouvrages

Au total, les collections du Muséum comptent près de 330 000 pièces.


La bibliothèque est accessible pour des travaux de recherche sur rendez-vous uniquement.
Rens : 04 66 76 73 45
Courriel : museum@ville-nimes.fr

Escapades au Muséum

Escapades au Muséum

Une autre façon d'aborder la science

Parce que la science est aussi une histoire de rencontres, de partage, d’interrogations, chaque mois, le Muséum propose une escapade autour de thèmes d’actualité. Une escapade, c’est une invitation à la découverte aux formes multiples qui s’adresse à tous : curieux, passionnés, simples citoyens... un moment de convivialité et de réflexion, de débats.

Afin d’accueillir les participants dans de meilleures conditions et permettre aux personnes à mobilité réduite d’y accéder, les conférences se dérouleront hors les murs du Muséum. Pour cette année, la majorité se déroule au Carré d’Art (salle de conférence) sauf en octobre 2017 et au premier trimestre 2018 où elles se tiendront à l’auditorium Pablo Néruda. L’accès aux conférences est libre et gratuit dans la limite des places disponibles.

Jeudi 21 septembre 2017 à 18h00
Salle de conférence de Carré d’Art
L'avenir de l'homme dans une société de robots ?
Les robots et l'Intelligence Artificielle fascinent autant qu'ils angoissent. Ces technologies vont-elles rendre notre société meilleure ou bien, au contraire, annoncent-elles la fin possible de l’emploi voire de l'humanité ? Dans cette conférence, au travers de leur histoire, nous démêlerons ce qui relève de la science et de la science-fiction, de la réalité et du mythe.
Conférence animée par Jean-Claude Heudin. Professeur et chercheur en Intelligence Artificielle. Auteur d’ouvrages et d’articles sur l’intelligence artificielle et les robots.

@DR

Jeudi 19 octobre 2017 à 18h00
Auditorium Centre Pablo Néruda
L'Homme est-il un animal comme les autres ?

Au cours de l’histoire, l’animal été conçu de trois manières : animal humanisé et divinisé, animal-objet et animal-être sensible. Seule cette dernière conception est acceptable de nos jours et fait de l’homme un animal quant à sa nature. Mais les récents travaux de neurobiologie et d’éthologie montrent que l’animal possède déjà les racines de ce que seront la culture, la mémoire et la conscience humaines. Quelle est alors la spécificité de l’espèce humaine ?
Conférence animée par Georges Chapouthier. Directeur de recherche émérite au CNRS, auteur de nombreux livres sur le cerveau et sur les animaux.


@Anestis Amanatidis/pexels

Jeudi 16 novembre 2017 à 18h00
Salle de conférence de Carré d’Art
Le cerveau, un organe en perpétuelle adaptation

Grâce à sa plasticité, une propriété unique que possède notre cerveau, il peut se modifier afin d’optimiser ses capacités. Cette plasticité s’observe à tous les niveaux d’organisation cérébrale. Même pendant notre sommeil, nous verrons comment les neurones s’adaptent.
Conférence animée par Dr. Armelle Rancillac. Chercheure Inserm au Collège de France, CNRS UMR 7241 / Inserm U1050

@DR

Jeudi 21 décembre 2017 à 18h00
Salle de conférence de Carré d’Art
Partager le savoir : mission nécessaire, mission impossible ?

Nos sociétés dépendent de plus en plus des technologies qu'elles utilisent. Les choix démocratiques qui en découlent semblent devoir reposer sur le partage des savoirs à l'origine de ces technologies. Pourtant, malgré l'élévation du niveau d'instruction de la population, ce partage se heurte à des difficultés qui paraissent insurmontables. Faut-il renoncer à l'idéal démocratique et déléguer les décisions sur la base de l'ignorance ? Faut-il renoncer à l'usage de technologies opaques ? Quelles nouvelles voies ouvrir pour sauvegarder l'idéal des Lumières, l'alliance de l'école et de la démocratie ?
Conférence animée par Sylvestre Huet. Journaliste, il a publié plus de 3000 articles sur les sujets scientifiques et technologiques. Il a travaillé pour plusieurs journaux, dont Libération de 1995 à 2016. Actuellement indépendant, il tient le blog {Sciences²} pour le site web du journal Le Monde (http://huet.blog.lemonde.fr/). Prix Diderot Curien de l'AMCSTI en 2012, prix de l'Union Rationaliste en 2015.

 

Jeudi 18 janvier 2018 à 18h00
Auditorium Centre Pablo Néruda
Change ton génome toi-même !

CRISPR/Cas9 est une technologie révolutionnaire pour modifier les gènes des êtres vivants simplement, facilement et de manière très efficace. L’utilisation de ce « couteau suisse de la génétique » permet de bricoler, rapidement et à moindre coût, l’intimité génétique des bactéries, des plantes, mais aussi des animaux dont l’homme.  Parmi les milliers de laboratoires utilisant déjà la technique, certains ont obtenu des champignons de Paris plus blancs ou des vaches sans cornes, certains annoncent des résultats très prometteurs pour le traitement de certaines formes de cancer, et d’autres rêvent de ressusciter des mammouths… 
Ainsi, ces « ciseaux à découper l’ADN » soulèvent de nombreux espoirs, en particulier dans les domaines médical et agro-alimentaire, mais ils suscitent aussi beaucoup d'interrogations et d’inquiétudes, tant au niveau des laboratoires et des industries mais également et surtout vis-à-vis des « biohackers », qui pourront être chacun d’entre nous, vu que pour quelques dollars, sur internet, on peut commander des « kits » !
Conférence animée par Cyril Sarrauste de Menthière. Docteur en biochimie-chimie, analyste-programmeur en bioinformatique, responsable du service valorisation et médiation scientifique. Institut de Génétique Humaine/CNRS-UM.

@Benjamin Masdoua 2017

Jeudi 15 février 2018 à 18h00
Auditorium Centre Pablo Néruda
Agriculture : étudier le passé pour repenser l’avenir

Quelle place l’agriculture tient-elle dans l’histoire de nos sociétés ? A quels enjeux, ces dernières sont-elles aujourd’hui confrontées ? Dans un premier temps nous aborderons l’évolution, sur un temps long, des sources et des usages des produits agricoles, de la forêt et de la mer, ce que l’on résume par biomasse. Nous verrons comment les sociétés se sont mobilisées pour assurer leur subsistance. Quels impacts ont l’utilisation et l’exploitation des ressources du sous sol, l’irruption des produits de synthèse ? Le débat autour de la bioéconomie, qui propose de substituer bien plus largement la biomasse aux ressources fossiles, lui donne une toute autre dimension. Son issue sera essentielle pour l’avenir de l’agriculture.
Conférence animée par Benoit Daviron. Chercheur en économie et gestion de la recherche au CIRAD, rattaché au département « environnements et sociétés » et à l’unité mixte de recherche « marchés, organisations, institutions et stratégies d’acteurs » (Moisa).

@pexels

Jeudi 15 mars 2018 à 18h00

Auditorium Centre Pablo Néruda
Lettre au dernier grand pingouin

 

Le 3 juin 1844 près du cercle polaire, sur l’île d’Eldey, des marins islandais tuèrent les deux derniers Grands Pingouins vivant sur terre.
En « honnête homme » du XXIe siècle, Jean-Luc Porquet sait que, à l’image de cet oiseau incapable de voler, toutes sortes d’animaux sont en train de disparaître, que la sixième extinction de masse des espèces est en cours, que la Terre n’a pas connu pareil massacre depuis 65 millions d’années et que les hommes, ses semblables, en sont les maîtres d’œuvre irresponsables.
Comment faire face à ces vérités-là sans céder à la panique ni au déni ? L’auteur écrit au Grand Pingouin pour nous prendre à témoin et interroger en miroir nos destinées solidaires. Cette lettre à bâtons rompus se fait tour à tour intime, érudite et rêveuse : une élégie funèbre, mais combative.
Conférence animée par Jean-Luc Porquet. Journaliste au Canard enchaîné, il poursuit un travail critique sur la technologie, l’écologie et la mondialisation marchande. Il est l’auteur d’une demi-douzaine de livres d’enquête, de reportages ou de biographies.

JL. Porquet par Wozniac

Jeudi 12 avril 2018 à 18h00
Salle de conférence de Carré d’Art
Approche évolutive
Qu’est-ce qu’un microbe ?

Depuis l’utilisation du microscope par Antoni von Leeuwenhoek au XVIIe siècle, l’étude des microbes - ou micro-organismes – passionne les biologistes, pour des raisons de recherche fondamentale, mais aussi pour les applications possibles, en médecine ou en agronomie, par exemple. L’histoire de l’approche du monde microbien permet mettre en évidence des jalons importants de la compréhension de l’évolution de la vie sur Terre. Nous nous proposons de retracer à grands traits cette histoire, en insistant bien sûr sur les découvertes les plus récentes qui permettent d’entrevoir la structuration de la cellule eucaryote, et par là l’apparition des animaux et des végétaux.
Conférence animée par Hervé Le Guyader. Professeur émérite de biologie évolutive à l’université Pierre-et-Marie-Curie (Paris VI), membre de l’unité mixte de recherche Évolution Paris-Seine. Il a dirigé l’unité Systématique, Adaptation, Évolution (UMR 7138) et l’école doctorale Diversité du vivant. Derniers ouvrages parus : Penser l’évolution, Paris, Imprimerie Nationale Editions, collection Fondamentales, 2012 ; Geoffroy Saint-Hilaire. Un naturaliste visionnaire, collection Alpha, Belin, Paris. 2012, 436 p.

@Ernst Haeckel/wikicommons

Jeudi 17 mai 2018 à 18h00
Salle de conférence de Carré d’Art
L’hérédité, l’inné, l’acquis ?... Le fil de la vie

Sous un certain angle, on peut dire que les individus vivants sont des artifices inventés par les gènes pour se reproduire. En effet, le processus évolutif a progressivement sélectionné des informations génétiques "codant" pour la production d’organismes les reproduisant le mieux possible étant données les conditions de milieu en présence. Est-ce à dire que tout être est totalement déterminé par ses gènes ? En réalité, chaque être vivant "interprète" le génome (comme un musicien interprète une partition) en fonction de l’environnement. Cette co-construction induit une complexité qui est au centre de nombreuses recherches mais aussi de nombreuses incompréhensions. Dans ce cadre, que deviennent les notions d’inné et d’acquis ? Et peut-on dépasser les difficultés liées à l’implication des idéologies dans ce domaine ?
Conférence animée par Pierre-Henri Gouyon. Professeur au Muséum national d'Histoire Naturelle, à l'AgroParisTech, à l'ENS et à Sciences Po, Institut de Systématique, Evolution, Biodiversité – MNHN-CNRS, UMR 7205

@DR

Jeudi 14 juin  2018 à 18h00
Salle de conférence de Carré d'Art                                       

D'une forêt à l'autre

D’une forêt à l’autre, comparaison entre la forêt tropicale et notre forêt tempérée...
Francis Hallé, à partir de son expérience aux quatre coins du monde, nous donnera les clés des divers fonctionnements de ces milieux forestiers.
Conférence animée par Francis Hallé, botaniste, biologiste, directeur des missions scientifiques du « Radeau des cimes » (1986-2003). Ancien professeur de botanique à l’Université de Montpellier, il s’est spécialisé en écologie des forêts tropicales humides et en architecture des arbres, ce qui a fait de lui un fervent défenseur des forêts primaires.

Crédit : pexels.com

Renseignements : Muséum d’Histoire naturelle. Tel : 04 66 76 73 45. Conférences au Carré d’Art à 18h00. Place de la Maison Carrée. Les 21 septembre, 16 novembre, 21 décembre 2017 et les 12 avril, 17 mai et 14 juin 2018.Conférences à l’Auditorium Pablo Neruda.1 Place Hubert Rouger, 30900 Nîmes. Le 19 octobre 2017 et les 18 janvier, 15 février, 15 mars 2018.

Pour télécharger le programme, cliquez ici



Sorties "sauvages de ma rue"

Sorties "sauvages de ma rue"

Les plantes sauvages profitent du moindre espace pour s’installer, elles sont abondantes en ville (en moyenne 10 espèces par  trottoirs), apprenez à les reconnaitre et participez à l’inventaire national.
 Le Muséum de Nîmes, le Service des Espaces verts de la ville et la Société d’Etude et des Sciences naturelles de Nîmes et du Gard se sont investis dans les sciences participatives citoyennes et vous proposent de les rejoindre.

sauvages

Des sorties botaniques ouvertes à tous, débutants, amateurs ou botanistes, sont organisées. Elles se déroulent dans divers quartiers de la ville. Après la recherche et l’identification des plantes sur le terrain, les observations seront saisies sur le site national, dans une salle du Muséum.
(Vous pouvez ne participer qu’à la sortie sur le terrain).

• Participation : mode d’emploi
Les sorties sont ouvertes à tous (participation gratuite). Elles se déroulent de 9h30 à environ 15h. Le pique-nique est tiré du sac pour ceux qui participent à la saisie.
Inscription préalable au Muséum au 04 66 76 73 45. Le lieu de rendez-vous vous sera alors communiqué.

• Les dates
Mardi 19 septembre - Jeudi 5 Octobre - Mardi 7 novembre - Jeudi 30 novembre - Mardi 23 janvier - Jeudi 15 février - Mardi 13 mars - Jeudi 5 avril - Mardi 15 mai - Jeudi 14 juin

N'hésitez pas à diffuser largement l'information autour de vous !

Pour avoir le flyer, cliquez ici

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.