Candidature UNESCO

Une grande histoire
à partager...

soutiens

Soutenez
faites monter
le compteur !

UDERZO, Sandrine Bonnaire, Patrice Leconte...

Ils nous soutiennent déjà. Et vous ?
Ces personnalités et de nombreuses autres ont déjà apporté leur soutien à la candidature. 

En savoir +

2 000 ans et pas une ride

La candidature en images Arènes, Maison Carrée, jardins de la Fontaine... découvrez notre patrimoine d'exception

En savoir +
A+ A-
SportsVuelta : en 2017 tout commence à Nîmes vendredi 11 août 2017

Vuelta : en 2017 tout commence à Nîmes

Entretien avec Jean-Paul Fournier, Sénateur du Gard et maire de Nîmes.

 
Comment vous est venue l’idée d’un départ de la Vuelta à Nîmes ?
"Nous nous sommes rencontrés avec Javier Guillen (organisateur et directeur du tour), lors de la corrida d’anthologie avec Jose Tomás, en 2012 (le torero Jose Tomás a écrit ce 16 septembre 2012 une page de l’Histoire de la tauromachie en affrontant seul 6 taureaux, dans les Arènes de Nîmes). Il a tout de suite été séduit par le charme et la beauté de la ville et m’a rappelé un an après pour me le proposer. Il faut dire que les liens culturels, artistiques et historiques entre la cité des Antonins et l’Espagne sont étroits. De ce coup de foudre pour notre territoire est née l’envie d’imaginer ici un départ de la Vuelta. Aujourd’hui grâce à l’engagement de la municipalité et à la collaboration fructueuse des équipes françaises et espagnoles, notre ville est fière d’accueillir cet événement international. Nîmes va vivre ces quelques jours aux couleurs de l’Espagne. Nous souhaitons en faire une grande fête qui démarrera le jeudi 17 avec un Jeudi de Nîmes spécial Vuelta.

Quelles retombées économiques attendez-vous ?
L’hôtellerie et la restauration seront les premiers secteurs à profiter du passage de la Vuelta. En effet, les 22 équipes et 198 coureurs accompagnés de leurs équipes techniques, ainsi que les 1 500 personnes qui forment la caravane s’installent à Nîmes dès le 14 août. On prévoit 10 000 nuits d’hôtels. A la différence du Tour de France, les équipes techniques n’ont pas de cantine. Elles vont donc se restaurer dans la ville. Nous attendons aussi entre 300 00 et 400 000 visiteurs censés dépenser 25€ par jour en moyenne, ce qui permet d’estimer les revenus générés par les spectateurs à 7,5 millions d’euros.

Nîmes, candidate à l’Unesco, attire ainsi les regards du monde entier ?
Oui, Nîmes partagera la richesse de son patrimoine exceptionnel dans plus de 190 pays. Les images vont voyager à travers le monde et peut-être toucher ou donner envie à 2,6 millions de téléspectateurs de venir découvrir la ville. Les Arènes et la maison Carrée font partie des monuments les mieux préservés, ce coup de projecteur est une aubaine pour le tourisme. Les conférences de presse auront d’ailleurs lieu au nouveau Musée de la Romanité. Si l’ouverture au public est prévue en juin 2018, ces premières images donneront déjà un bel aperçu du lieu. La Vuelta représente in fine un outil de promotion internationale qui souligne la capacité de la ville à accueillir des évènements d’envergure. Un tour de piste qui, nous l’espérons jouera en faveur de la candidature de Nîmes pour le classement au Patrimoine mondial de l’Unesco."

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.