Candidature UNESCO

Une grande histoire
à partager...

soutiens

Soutenez
faites monter
le compteur !

UDERZO, Sandrine Bonnaire, Patrice Leconte...

Ils nous soutiennent déjà. Et vous ?
Ces personnalités et de nombreuses autres ont déjà apporté leur soutien à la candidature. 

En savoir +

2 000 ans et pas une ride

La candidature en images Arènes, Maison Carrée, jardins de la Fontaine... découvrez notre patrimoine d'exception

En savoir +
A+ A-
Conseil MunicipalLe Conseil municipal du 30 septembre 2017 en 6 points clés samedi 30 septembre 2017

Le Conseil municipal du 30 septembre 2017 en 6 points clés

1. 25 000 euros aux sinistrés d’Irma
La Ville a souhaité marquer son soutien aux sinistrés et victimes de l’ouragan Irma qui a gravement touché les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Une aide financière d’un montant de 15 000 € sera reversée sur le compte Solidarité Antilles ouvert par la Fondation de France. De son côté, la Chambre de Métiers du Gard, dans le cadre d’un partenariat avec Saint-Barthélemy, met à disposition une délégation d’artisans gardois afin d’aider à la reconstruction. La Ville apporte également son soutien, via une subvention de 10 000 € à cette initiative.

2. Signature d’une convention entre la Ville et le Comité de Promotion des Halles
Le comité de Promotion et de Développement des Halles a pour objectif d’organiser tout au long de l’année des animations afin de promouvoir des produits du terroir, et de valoriser des circuits courts de commercialisation dans le cadre de la démarche de développement durable impulsée par la Ville. Cette dernière participe à ce développement à travers une convention d’objectifs. Elle verse au comité une subvention de 30 000 €, lui permettant la mise en place d’actions de promotion et l’accompagnant pour l’opération parking gratuit.

3. Révision du Plan Local d’Urbanisme
Le Plan Local d’Urbanisme définit les règles d’aménagement et le droit des sols. Il indique les secteurs constructibles, les formes possibles des constructions, les zones qui restent naturelles, les parcelles réservées pour les constructions futures. Il est surtout le document de référence obligatoire à l’instruction des différentes demandes d’occupation ou d’utilisation des sols comme les permis de construire, les permis de démolir, les déclarations de travaux. La Ville de Nîmes a arrêté des orientations générales d’aménagement de l’urbanisme. Ces orientations tendent à conforter et à renforcer son attractivité et sa place au coeur de l’Agglomération tout en maintenant un cadre de vie et un environnement de qualité.
Le Plan Local d’Urbanisme (P.L.U.) approuvé en mars 2004 a été mis en révision le 29 mai 2010. Cette révision générale est accompagnée par une approche environnementale de l’urbanisme (A.E.U.). Ces principaux objectifs sont de mettre en compatibilité le P.L.U. actuel avec le Schéma de Cohérence Territoriale Sud Gard, le Plan de Déplacements Urbains, le Plan de l’Habitat ainsi
que le Programme CADEREAU. Il doit intégrer le Plan de Prévention du Risque Inondation et appliquer la législation en vigueur comme le Grenelle de l’Environnement et la loi ALUR. Dans les années à venir, la Ville se doit de répondre à ces objectifs, qui déterminent les axes essentiels du projet communal. Les prochaines étapes seront l’enquête publique et l’approbation du PLU révisé qui sont prévues dans le courant du 1er semestre 2018.

4. Exposition Picasso
Le Musée National Picasso-Paris a initié le projet « Picasso Méditerranée ». Une
manifestation culturelle internationale, programmée autour de l’oeuvre « Obstinément méditerranéenne » de Pablo Picasso a débuté au printemps 2017 et s’achèvera au printemps 2019. Nîmes se devait de s’inscrire dans ce projet,
quand on sait que le peintre a fréquenté notre ville et ses Arènes entre 1947 et 1955. Le Musée des Cultures Taurines accueillera donc du 15 mai au 30 septembre 2018 l’exposition « Picasso/Dominguín une amitié », présentant l’amitié entre le peintre et le torero Luis Miguel Dominguín. Le musée d’art contemporain de Carré d’Art devrait également présenter un « Picasso Politique » d’octobre 2018 à février 2019, avec les oeuvres réalisées entre 1937 et les années 1950 qui témoignent de l’engagement de l’artiste dans l’Histoire, en présence d’artistes méditerranéens contemporains qui se font l’écho des tensions et conflits du monde d’aujourd’hui.

5. Dénomination de l’immeuble municipal situé rue des Chassaintes
Sur proposition de Monsieur le Maire et afin de rendre hommage à Monsieur Antoine Castelnau, décédé en juin 2016, il a été proposé au Conseil Municipal de dénommer le nouvel ensemble immobilier rassemblant divers services municipaux au 14 rue des Chassaintes « Pôle Antoine Castelnau ». Né en 1928 d’une famille protestante montpelliéraine, Antoine Castelnau a été une personnalité très impliquée dans la vie économique, politique et sociale nîmoise mais aussi gardoise. En 1961, il crée à Nîmes les établissements Castelnau Sablier, spécialisés dans la fabrication de brandade. Antoine Castelnau était aussi un homme très engagé au service des autres : Vice-Président de la Maison de Santé Protestante durant trente-cinq ans, Président de l’Orphelinat Coste de 1994 à 2006, il a aussi été Président de l’association France Alzheimer
Gard de 2009 à 2012. Élu Conseiller Général pendant vingt-cinq ans, il fut le premier adjoint de Jean Bousquet en 1983, troisième adjoint en 1989 et ce jusqu’à la fin du mandat.

6. Transfert de la gestion des PACS
À compter du 1er novembre 2017, la gestion des Pactes civils de solidarité sera
transférée aux communes. Compétence des tribunaux d’instance jusqu’à présent, il faudra désormais se rendre en mairie pour contracter ou dissoudre un Pacs. Une convention organisant les modalités pratiques du transfert de la
gestion des PACS a été soumise à délibération et adoptée lors du conseil municipal du 30 septembre.

 

 

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.