A+ A-
Risques majeursCadereau : le bassin-carrière Antiquailles commence son exploitation lundi 23 octobre 2017

Cadereau : le bassin-carrière Antiquailles commence son exploitation

Ce matin avait lieu le premier tir de mine d'exploitation du futur bassin des antiquailles.

Exploité par un professionel, ce bassin doit à terme constituer le plus grand bassin de rétention de Nîmes. 

A terme, sa capacité équivaudra en effet au double de la capacité actuelle des 22 autres bassins. Ce bassin de stockage des eaux de pluie et de ruissellement viendra ainsi renforcer de manière significative l’ensemble du dispositif Cadereau, visant à protégér la ville d'un épisode méditérannéen de type 1988. 

Le projet de bassin-carrière des Antiquailles a pour vocation d’intercepter et stocker les eaux du cadereau d‘Alès au niveau du carrefour avec la route d’Anduze. D’une capacité, à terme, de 1,8 million de mètres cubes, il offrira de meilleures garanties de protection en aval. Des collecteurs avoisinants devraient être réalisés dans le cadre du 3ème PAPI pour renforcer cet impact. En attendant, le concessionnaire du bassin carrière va extraire et commercialiser la roche, au rythme de 600 000 tonnes annuelles, durant 12 ans. 

Face aux traumatismes des inondations de 1988, 2002 et 2005, l’effort porté sur la protection contre les inondations devait être amplifié : le programme CADEREAU a permis cette accélération notamment en zone urbaine dense. La Ville assure le pilotage de l’ensemble des opérations des PAPI et porte globalement environ 40 % des investissements financiers.

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.