Candidature UNESCO

Une grande histoire
à partager...

soutiens

Soutenez
faites monter
le compteur !

UDERZO, Sandrine Bonnaire, Patrice Leconte...

Ils nous soutiennent déjà. Et vous ?
Ces personnalités et de nombreuses autres ont déjà apporté leur soutien à la candidature. 

En savoir +

2 000 ans et pas une ride

La candidature en images Arènes, Maison Carrée, jardins de la Fontaine... découvrez notre patrimoine d'exception

En savoir +
A+ A-
CultureLe Mois du film documentaire s’invite dans nos bibliothèques vendredi 3 novembre 2017

Le Mois du film documentaire s’invite dans nos bibliothèques

 

Les lucioles éclairent dans l’obscurité et vont illuminer cette 18ème édition du Mois du film documentaire.


Dès aujourd’hui, et jusqu’au 26 novembre, le réseau des bibliothèques de la Ville, et ses partenaires, accueillent des projections sous le signe de l’espérance. Le thème « des films-lucioles » invite à observer une autre vision du monde, fait de poésie et de partage. Durant tout le mois de novembre, l’utopie sera à la fête, encouragée par la présence de personnalités du cinéma et du spectacle qui animeront des débats à la fin des projections. L’édition nîmoise de ce festival du film vous apportera un regard et une réflexion acérés sur notre société à travers le monde, ses valeurs, son uniformisation de masse et ses quelques poches de résistance.

 

Téléchargez le programme

 

Inauguration à la bibliothèque Carré d’Art Jean Bousquet, salle de conférences, Vendredi 3 novembre, 18h. 

 

Ciné concert


Le Bonheur d’Alexandre Medvedkine 1934 | 64 min.


  • Le paysan Khmyr arpente les routes à la recherche du bonheur… Comédie burlesque, trépidante et virtuose, ce film est à la croisée des registres documentaire et poétique. Alexandre Medvedkine bouleverse la trame narrative soviétique par une liberté de ton et un geste satirique extraordinaires. Avec une grande inventivité visuelle, Le Bonheur tourne en dérision les idéologies et les contraintes sociales de tous bords pour renvoyer chacun à sa propre liberté.


Mis en musique par Tom Gareil, musicien percussionniste


  • À partir de son vibraphone et d’une multitude d’objets sonores, Tom Gareil s’adonne à créer un monde imaginaire et singulier où se mélangent jazz, pop, électronique et musique expérimentale. À l’aide de pédales d’effets et de looping, Tom Gareil invente ici une musique débridée, aussi mélodique que rythmique, autant révoltée qu’envoutante.
Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.