A+ A-
Le Domaine d'Escattes est en fête dimanche 24 juin vendredi 22 juin 2018

Le Domaine d'Escattes est en fête dimanche 24 juin

Cela fait 20 ans que la Ville valorise et régénère l’ancienne propriété agricole du Domaine d’Escattes, riche en bâtis de pierre sèches et située en espace naturel forestier de garrigue à l’ouest du village de Courbessac.


Pour fêter cela, elle organise dimanche 24 juin une journée de fête et d'animations en partenariats avec les associations actives sur le site : ACCION, ACEE et le Menhir.

 


Balades à dos d'ânes, visites à la découverte des incroyables 23 petits monuments de pierre sèche qui jalonnent le parcours de promenade, immersion dans les collections d’oliviers issus de toutes les régions méditerranéennes de France sur la parcelle dite des Ambassadeurs, ou sur celle de l’INRA qui y étudie depuis deux décennies le comportement de trois variétés locales (Arquebine, Picholine et Bouteillan), information sur la taille d’olivier, sur la construction de pierre sèche, dégustation d’huiles d’olives… ne manquez pas l'événement : consultez le programme ici.

Inauguration du Puits pointu
A cette occasion, un ancien bâti de pierre sèche qui vient d'être rénové, sera inauguré. Le puits pointu fait partie du remarquable et ingénieux système d’adduction d’eau en provenance de la Source de Font-Aubarne, qui alimentait, au XIXème siècle, les jardins du Mas d’Escattes.

Son fonctionnement exact n’est pas vraiment connu. Compte-tenu de la différence de hauteur entre l’arrivée d’eau en provenance de Font-Aubarne et ce puits, il pourrait avoir été alimenté par une pompe à bélier hydraulique (ancêtre des pompes de relevage). Sa réhabilitation a été réalisée en 2017 pour un montant de 24.000 €.

Des sentiers de promenade
Afin de permettre au plus grand nombre de profiter des joies du domaine d’Escattes, la Ville y a aménagé des itinéraires de promenade et de randonnée.
Vous pouvez ainsi, en une heure et moyennant 5 kilomètres de marche, faire le lien avec la Combe des bourguignons et les sentiers de Marguerittes.
S’y ajoutent, depuis 2017, plus de 12 kilomètres balisés supplémentaires traversant le domaine vers Blazin et Font Aubarne.

Une biodiversité préservée
Oliviers, vignes, mûriers ou pyrèthre y étaient cultivés encore au siècle dernier. Le phylloxera, le déclin du ver à soie français, puis l’hiver 1956 qui fit geler les oliviers eurent raison de l’activité agricole.
Mais grâce à l’action conjointe des associations locales et de la ville, les parcelles d’oliviers ont réapparus, et la culture a repris.
En 2014, 20 hectares ont été sanctuarisés pour une durée de 30 ans comme zone dédiée à la préservation du biotope : y sont surveillées ou réimplantées toutes les espèces de garrigue à préserver prélevées sur la commune, lors d’opérations d’aménagement.

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.