A+ A-
ProjetPablo Neruda : plus beau, plus performant [video] jeudi 2 mai 2019

Pablo Neruda : plus beau, plus performant [video]

La Ville de Nîmes est engagée dans un important plan de réduction des consommations d’énergie de son patrimoine bâti. Un contrat de performance énergétique portant sur 3 bâtiments a ainsi permis de traiter les bâtiments complexes de Carré d’Art-Jean Bousquet et du Musée des Beaux-Arts. Depuis juillet 2018 et jusqu'en juin 2019, c'est au tour du centre Pablo Néruda pour un montant de 2,6 M€ (sur une totalité de 5 M d'euros pour les trois équipements). 

Avec un taux de performance énergétique amélioré de plus d'un tiers, l’équipement sportif et culturel arbore aussi de nouvelles façades élégantes rue du Cirque Romain. Devant l'entrée, le balcon terrasse sera bientôt aménagé dans un esprit de loggia. L'aménagement du parvis en espace arboré, élargi grâce à la démolition du bâtiment fermant le parking côté rue du mail, interviendra à la suite de fouilles archéologiques, d'ici la fin de l'année si ces dernières s'avèrent infructueuses. Le Comité de quartier a été relogé au 19 rue Bigot, Surdi 30 a été relogée à l’immeuble lavandière (route de Baucaire) et les associations Unafam, Ufac et Udac à la maison des associations. 

 

Construit en 1969, le vaste et complexe bâtiment de près de 9000 mètres carrés pourra ainsi fêter son demi-siècle avec une cure de jouvence et une façade toute neuve rue du Cirque Romain et côté entrée du public. Car l’essentiel de cette rénovation qui se veut aussi  embellissement réside dans l’ajout d’une épaisseur d’aluminium moderne et esthétique sur l’actuelle façade en pierre. Un matériau choisi pour sa légèreté et permettant d’intercaler des isolants entre ses différents modules. 


Des consommations réduites
Pour obtenir une baisse de plus d’un tiers des consommations d’énergie, plusieurs techniques sont mises en œuvre. Côté piscine, le remplacement  de l’installation de traitement de l’eau par un système de récupération de chaleur permet de ventiler le site sans déperdition thermique et de réduire l’air humide en intérieur, réduisant aussi par la même occasion un facteur important de dégradation. Le traitement de l’eau est également concerné par la mise en place de pompes à débit variable. Un système de cogénération de chaleur a été installé, ainsi qu’une gestion technique centralisée et des éclairages leds à détection de présence. Enfin, la chaudière obsolète a été remplacée par une chaudière à condensation à brûleur modulant.

 

 

 

 

 

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.