A+ A-
Education13 002 élèves nîmois ont repris le chemin de l'école lundi 3 septembre 2018

13 002 élèves nîmois ont repris le chemin de l'école

Ils sont accueillis dans l'une des 83 écoles maternelles et élémentaires publiques municipales. Les élus Franck Proust, premier adjoint, Véronique Gardeur Bancel, adjointe à l'enseignement et Marc Taulelle, adjoint (notamment) à la construction, étaient présents pour accompagner ce jour de rentrée.

Celle-ci présente plusieurs nouveautés à Nîmes :

- le retour de la semaine à 4 jours, voulu par la majorité des conseils d'école

- une tarification réduite de  20 %  des temps périscolaires ALAé, appliquée par la Ville suite à ce changement de rythme

- l’extension du périmètre du dispositif de dédoublement des classes de CP en Réseau Education Prioritaire et de CE1 en Réseau Education Prioritaire renforcée,

- la consolidation des approvisionnements locavores et bio de la restauration scolaire qui priorise une alimentation santé et le « fait maison ».

- l'ouverture de 29 classes et la fermeture de 7 autres 

Nouvelle tarification réduite des ALAé

Depuis cette rentrée 2018, la Ville propose 3 Forfaits ALAé :


- 1 forfait journée (matin, midi et soir) allant de 16 à 48€
- 1 forfait matin (matin et midi sans repas) allant de 5.5 à 16€
- 1 forfait après-midi (midi avec repas ou PAI avec panier repas et soir) allant de 12 à 37€.

Intégrés au PASS'FAMILLE, les tarifs des ALAé sont personnalisés pour chaque famille, ce qui permet aux résidents nîmois de disposer d’un taux de réduction calculé à partir des revenus et du nombre de personnes à charge. Ce dispositif assure un accès équitable aux services de la Ville.

Les principes du système tarifaire PASS’FAMILLE reposent sur trois objectifs essentiels :
- disposer d’une tarification sociale équitable
- proposer des prestations accessibles à tous et s’ajustant aux ressources du foyer
- afficher la solidarité communale en présentant aux usagers un tarif plafond et un tarif planché pour chaque prestation.

Des ateliers de qualité

Des domaines d’activités variés sont proposés par les ALAé :
- Activités éducatives : jeux intérieurs et extérieurs, activités manuelles et création,
- Communication : langues étrangères, langage des signes, élaboration d’un journal, écriture : calligraphie...
- Culturel : théâtre, danse, musique, patrimoine nîmois, photographie, arts plastiques : peinture, dessin, sculpture, ateliers autour du livre et de la BD
- Environnement : élaboration et entretien de jardins, atelier de recyclage, ateliers scientifiques : petites expériences, fabrication de papier, construction de maison pour les insectes, créations avec du matériel de récupération, actions anti « gaspillage »…
- Informatique : initiation et découverte, atelier SCRATCH, …
- Sports : billard, vélo, échecs, karaté, judo, escrime, roller, sports Co : foot, hand, basket, volley, jeux de raquettes : tennis, tennis de table, badminton…

Dédoublement des classes

Le projet gouvernemental de dédoublement des classes de CP et CE1 dans les réseaux d’éducation prioritaire, doit permettre le plafonnement du nombre d’élèves par classe à 12 au lieu de 25.

Le gouvernement impose aux collectivités des délais très contraints pour effectuer les aménagements nécessaires à la mise en place de cette réforme sans qu’il n’ait été arrêté de financement en contrepartie pour les Villes.

Cette utilisation en force des locaux dans les écoles pour répondre aux injonctions gouvernementales aggrave les difficultés que connaît aujourd’hui la Ville pour faire face aux besoins en locaux scolaires du fait de la pression démographique nîmoise – 35 ouvertures de classes au cours des 6 dernières années.

- 21 classes ont été créées en 2017
- 24 classes ont été créées en 2018

La Ville de Nîmes a déployé 575 000€ en 2 ans pour appliquer les décisions ministérielles sur le dispositif de dédoublement des classes de :
- CP en Réseau Education Prioritaire renforcée en 2017
- CE1 en Réseau Education Prioritaire renforcée et CP en Réseau Education Prioritaire en 2018.

15 écoles sont concernées dans les quartiers du Mas de Mingue, Chemin Bas d’Avignon, Valdegour et Pissevin. 

Les écoles en Zone d’éducation prioritaire renforcée (REP+) :
Courbessac - 2 classes
Albert Camus - 3 classes
Jean Moulin - 2 classes
George Bruguier - 3 classes
Paul Langevin - 1 classe
Edouard Vaillant - 1 classe
Lakanal - 2 classes
Gustave Courbet - 2 classes
Henri Wallon - 1 classe
Paul Marcelin - 2 classes
Pont de Justice - 2 classes

Les écoles en Zone d’éducation prioritaire (REP) :
André Chamson - 2 classes
Grézan - 1 classe
Jean-Jacques Rousseau - 1 classe
Léo Rousson - 1 classe.

Une restauration scolaire de goût et de qualité

La moitié des élèves déjeunent chaque jour dans l'un des 54 restaurants scolaires municipaux, soit 7000 repas servis par jour. A l'année, le budget pour la Ville s'élève à 6 millions d'euros

Alors que le Grenelle de l’environnement préconise 20 % d’aliments bio dans les restaurants collectifs, Nîmes en présente 30 %. La cuisine centrale privilégie l’utilisation de produits de qualité (viande française labellisée…) garantis sans OGM. La viande et le poisson répondent quant à eux à des labels précis (pêche durable, viande française…).

Priorisant le « fait maison », la cuisine centrale de Nîmes travaille en majorité avec des produits frais, de saison et produits localement.
* 30% des aliments, servis quotidiennement, sont issus de l’agriculture biologique.
* 40% des produits viennent de filières courtes et locales.
* 100% des crudités sont des produits frais.

Pour son cahier des charges exigeant, la Ville a reçu le label "Cantine Rebelle".

Les Ecoles numériques

Le projet numérique de Nîmes a été primé au trophée des technologies éducatives - salon Educatec en novembre 2015.

L’objectif était d’équiper 436 classes, objectif réalisé pour un investissement total de 3,3 M€.


Dispositif Sécurisation Alerte Attentat

En réponse aux recommandations de l’Etat la Ville de Nîmes a réalisé un programme d’investissement  pour répondre au risque attentat.

620 000€ ont été affectés à la sécurisation des écoles suivant 2 thématiques :
- la mise en place d’un système d’alerte attentat dans toutes les écoles
- le renforcement de la sécurisation des accès et entrées des écoles.

 Zones refuge climatisées

Des zones refuges en cas de fortes chaleurs ont été installées dans les écoles pour un montant de 479 706 € TTC.

En fonction des températures relevées, le service Energie de la Ville enclenche à distance les climatiseurs des zones refuge dès les premières chaleurs avec une température ambiante de consigne de 26°C.

Les horaires et les conditions d’accès aux zones refuges sont propres à chaque école et définis par le personnel enseignant et ALAE en concertation avec les équipes de la restauration qui utilisent le restaurant scolaire en fonctionnement normal de 10h30 à 15h30.

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.