A+ A-
TourismeTourisme : les bons chiffres de la saison 2018 mercredi 19 septembre 2018

Tourisme : les bons chiffres de la saison 2018

Le tourisme s’affirme chaque année comme un enjeu économique moteur pour la ville, qui veille constamment à renforcer son attractivité. Une saison réussie est en effet synonyme de retombées importantes pour l’hôtellerie, la restauration, le commerce, et donc l’emploi, cet afflux monétaire venu d’ailleurs étant ensuite ré injecté dans l’économie locale. Dopée par l’ouverture du Musée de la Romanité, la saison qui s’achève confirme sa dynamique ascendante dans un contexte régional plutôt morose.


C'est le cas pour 2018 : avec 1,8 millions de touristes présents depuis le printemps, déjà 500 000 visiteurs dans les Arènes, le succès du Musée de la Romanité qui à ce jour comptabilise 112 000 visites, et deux Férias particulièrement fréquentées arènes comprises, les chiffres ont le sourire.

Avec une clientèle pour 41 % étrangère, dont 75 % % d’Européens, les retombées des événements majeurs qui ont marqué cette année (ouverture du Musée de la Romanité et candidature Unesco) et de l'exposition médiatique qui les a accompagnée, se font sentir.

Des actions multiples pour booster l'attractivité
Les festivités proposées d’avril à septembre sont un levier favorable à l’attractivité de la cité des Antonins.
Fin avril, les premiers touristes arrivent à Nemausa pour assister aux Grands Jeux Romains. Cette reconstitution historique unique en France, a pris une ampleur considérable ces dernières années. D’abord par la prolongation de l’évènement un jour de plus soit trois jours au lieu de deux, ensuite par les animations organisées en centre-ville, par la Ville en partenariat avec Culturespaces. 

Les deux traditionnelles Ferias, celle de la Pentecôte et celle de septembre participent à cette attractivité touristique, Nîmes étant la seule ville de France à proposer quatre événements taurins par an.
Classé troisième festival plus important de France, le Festival de Nîmes s’impose comme un passage obligé d’artistes de renoms avec la présence exclusive de certains d’entre eux. Sa spécificité réside dans sa longévité. En effet, c’est le seul Festival a proposer sur un mois une programmation audacieuse et éclectique dans un lieu magique. Il comptabilise 158 000 participants cette année.

Autre évènement incontournable, les Jeudis de Nîmes. La rénovation des places du centre-ville, menée par la municipalité, a permis à la manifestation de trouver de nouveaux lieux pour s’implanter lors de ces soirées d’été animées par des marchés et des scènes musicales. Associé à la braderie, une nouvelle formule a permis aux commerces de s'impliquer davantage.


Autre atout, les expositions évènementielles que Nîmes accueille chaque année. Et avec l’ouverture du Musée de la Romanité l’offre culturelle s’étoffe. Cette année, la saison culturelle aura été exceptionnelle. Plébiscitée en Europe du Nord, aux États-Unis et en Australie, c’est au Musée de la Romanité que l’exposition Gladiateur Héros du Colisée a fait escale. A quelques pas de là, au musée des Cultures Taurines, Picasso et son ami Dominguín ont également attiré les curieux. Du côté de Carré d’art Candida Höffer et Wolfgang Tillmans se sont partagés l’affiche, sans oublier Auguste Chabaud au Musée des Beaux-Arts ou l’exposition Forêt proposée par le Muséum aux familles. Un pass musée permet de tous les visiter durant 7 jours pour 17 euros.

Les projections et rencontres cinématographiques d’ « Un réalisateur dans le Ville », soutenues par la Ville, font coïncider le cadre remarquable des Jardins de la Fontaine avec  le septième art au cours de soirées estivales appréciées cette année par 32 000 personnes.


Un centre-ville accessible 
Pour accueillir les visiteurs, Nîmes a révisé sa politique de stationnement pour plus de rotations. Depuis le 1er octobre, les touristes peuvent également profiter de la gratuité du stationnement en centre-ville le samedi. Enfin une signalétique piétonne indiquant le temps de parcours à pieds pour rejoindre les principaux monuments et musées a fait son apparition au mois de juin.

Une stratégie de conquête
L’office de tourisme multiplie les opérations séduction et affute ses outils pour séduire les visiteurs du monde entier.

Grâce à son nouvel observatoire de l’attractivité touristique, l’Office de Tourisme de Nîmes dispose de données plus précises lui permettant d’affiner ses actions. Doté de la technologie Flux vision depuis le mois de mai, il recueille en effet la fréquentation française et étrangère restant plus de trois heures sur le centre-ville nîmois à partir des données cellulaires des téléphones portables. Ces données sont complétées par celles du gestionnaires des monuments romains Culturespaces et désormais celles des musées dont le Musée de la Romanité, qui établit également une analyse de l’origine des publics. De quoi connaître précisément l’origine et le temps passé sur le centre historique de Nîmes.

Perspectives pour 2019
Avec un accueil  agrandi et modernisé pour mars 2019, l’Office de Tourisme travaille sur plusieurs axes : augmenter la durée du séjour à Nîmes, poursuivre la prospection des marchés lointains asiatiques et nord-américains, en renforçant sa présence sur des workshops et en continuant d’accueillir de nombreux tour opérators. Dès ce mois d’octobre, c’est  l’Inde et les USA qui seront pour la première fois prospectés aux côtés  d’Atout France. D’autre part, il s’agit d’affiner les offres de séjours pour les Français et européens : en ciblant les publics plus spécifiquement attirés par Nîmes, les jeunes retraités à fort pouvoir d’achat, à travers ses atouts gastronomiques et culturels, et les trentenaires. Sensible à la qualité du service et à l’offre hôtelière haut de gamme, la clientèle étrangère appréciera l’ouverture prochaine de l’Impérator Maison Albar, ainsi que la nouvelle résidence 4 étoiles qui s’installera dans les locaux du Crédit agricole face aux Arènes d’ici 2020. Les jeunes trouveront de leur côté leur formule « Hostel » avec l’ouverture en 2020 d’un établissement Vertigo près de la gare.

 

 

 

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.