A+ A-
Aménagement, Patrimoine Concours Lumières : la Ville de Nîmes reçoit le 2ème prix mardi 20 novembre 2018

Concours Lumières : la Ville de Nîmes reçoit le 2ème prix

Lundi 19, Jean-Paul Fournier recevait des mains d’Anne Valachs, Directrice générale de SERCE et de Patrick BIESSY, Responsable Prescription Nationale de Signify, le 2ème prix de la 30ème édition du Concours Lumières. Nîmes a séduit le jury pour la valorisation du site des Jardins de la Fontaine par sa mise en lumière et a ainsi gagné parmi 29 villes candidates.

Organisé par le SERCE en partenariat avec Philips Lighting, le Concours Lumières 2018 était présidé par Guy Geoffroy, Président de l’association des Eco-Maires. Le jury a particulièrement apprécié la cohérence de ces mises en lumière par rapport à leur environnement, leur fonction et la valorisation du passé historique du site.

Cette action de mise en lumière s’inscrit dans le Plan Lumière de la Ville. Elle constitue une nouvelle identité nocturne affirmée qui assure une cohérence d’ensemble des traitements lumière appliqués à la Ville de Nîmes. Elle place le site comme un véritable repère urbain, dans le prolongement des Allées Jaurès.

 Elle vise à améliorer les déambulations nocturnes et créer une atmosphère conviviale, tout en gardant une cohérence dans le projet global de gestion et de restauration des Jardins.

La mise en scène lumineuse permet de redécouvrir les vestiges antiques qu’abritent les Jardins ainsi que son importante statutaire et les nombreux bassins.

Bien délimitées le jour, les allées sont balisées, une fois la nuit tombée, par une mise en lumière douce des arbres. Situés sur les contreforts de la colline, les frondaisons illuminées et agitées par le vent servent de décor à la fontaine monumentale.

Parfaitement intégrés et dissimulés au regard le jour, les 221 projecteurs ou réglettes led illuminent d’abord la végétation, puis s’éteignent doucement pour laisser place à un éclairage plus accentué des statues.

Très sensibilisé à l’impact environnemental de l’éclairage, la Ville a pris en compte la performance énergétique de l’installation, l’intégration des équipements afin de réduire leurs impacts visuels et la réduction des nuisances lumineuses.

Un éclairage relié au paysage urbain
Dans ce site classé Monuments historiques, aucune nouvelle tranchée n’a été autorisée. La puissance de certains points d’éclairage public situé en lisière du parc a été abaissée pour ne pas perturber l’harmonie de la mise en lumière.
La technologie led, bien maitrisée, permet d’ajuster très précisément le niveau d’éclairement et les flux lumineux afin de réduire les nuisances lumineuses.
 
Infos pratiques
La Ville a supporté le coût du chantier de 580 000€ HT, avec un soutien du Syndicat Mixte d’Electricité du Gard de 92.000 €

 

 

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.