A+ A-
FestivitésLa Feria se renouvelle et les affiches se dévoilent vendredi 15 mars 2019

La Feria se renouvelle et les affiches se dévoilent

Vivre la Feria de différentes façons, lui redonner une attractivité et une modernité qui suscite l’adhésion de tous les publics tel est l’objectif que s’est fixé la ville pour la Feria de Pentecôte.

 
Evènements festifs et populaires de renoms, les Ferias Nîmoises contribuent à la valorisation de l’identité de la ville. Leurs notoriétés s’exportent au-delà des frontières de l’Hexagone et participent au rayonnement international de Nîmes.  Malgré leurs succès incontestables, depuis quelques années la Ville observe une baisse de fréquentation. L’équipe municipale a donc lancé au 1er semestre 2018, une étude sur le devenir des Ferias et leur évolution autour d’un positionnement et d’un concept renouvelés. Cette étude été réalisée par un cabinet spécialisé lors de la Feria de Pentecôte 2018, auprès d’un échantillon représentatif de participants à la Feria. Elle a été complétée par des entretiens auprès des non participants présents à Nîmes lors de l’évènement. Elle a permis de mieux connaître les publics, leurs attentes, leurs motivations et leurs freins. En parallèle, cent commerçants ont aussi été interrogés par téléphone à l’issue de la Feria, pour évaluer leur satisfaction. La Ville a également souhaité associer les acteurs associatifs, institutionnels et professionnels du territoire à l’instar de la Coordination des clubs taurins.


Forte des résultats de cette étude, la Ville repositionne la Feria sur les éléments fondateurs de la culture et du partage pour créer un moment de fête collective. Si certaines de ces actions ne verront le jour qu’en 2020 et sur les années à venir, cette Feria de Pentecôte connaîtra déjà son lot de nouveautés.


Partager les cultures taurines pour assurer leur continuité
Point d’ancrage de la manifestation, l’étude préconise d’améliorer le partage des cultures taurines. Dès la prochaine Feria, sera mis en place un Café Toro, Entre deux paseos, au Musée des Cultures Taurines afin d’expliquer, analyser et décrypter la corrida de la veille et du matin. Terres d’afición sera un espace explications/rencontres sur les cultures taurines et la tauromachie. Situé sur l’Esplanade, il sera animé par des clubs taurins pour le public néophyte qui pourra également se procurer sur cet espace un fascicule d’explication sur la corrida. L’espace du Bosquet sera quant à lui réaménagé et proposera une animation supplémentaire pour le jeune public sur la thématique taurine. Un pack ma 1ère corrida sera mis en place par l’Office du Tourisme. Placé en tribune Présidence, les spectateurs seront accompagnés d’un guide conférencier pour se voir expliquer les spectacles taurins. Enfin, la Ville améliore l’accès à l’art et plus particulièrement aux expositions organisées par le musée des Cultures Taurines sous la houlette d’un médiateur spécialisé.


Adapter la fête à tous en harmonisant le programme et les flux
La Pégoulade, défilé historique très attendu des familles, fera cette année son grand retour dans l’amphithéâtre, où le public pourra accéder gratuitement. Comme le font déjà plusieurs ville taurines, un dress code sera également mis en place (jeans, tee-shirt blanc, foulard bleu). Sous l’appelation siest’en Feria, la Ville souhaite proposer aux familles et aux festaïres un espace de repos à l’écart du cœur de la fête, dans le site des Jardins de la Fontaine, leur permettant de se ressourcer, par des siestes musicales et contées. Enfin, une visite guidée de la ville sur la thématique des cultures taurines sera proposée en journée. Elle passera devant la statue de Nimeño II, figure majeure de la tauromachie française, le Lisita, hôtel des Picadors, le boulevard Victor Hugo et le café le Napoléon, l’Imperator, l’hôtel des toreros et se terminera au musée des Cultures Taurines pour voir certaines pièces de la collection.

 
Attirer et accueillir les visiteurs et les touristes en partageant l’aspect festif
Une large communication sur la programmation de la Feria de Nîmes sur tout le territoire verra le jour. Sur l’avenue Feuchères, un espace d’accueil sera créé pour les visiteurs qui pourront y retirer le programme et avoir des informations sur l’évènement. Enfin, une signalétique urbaine verra le jour afin que chaque espace soit mieux identifié. Comme cela existe déjà dans de nombreuses villes taurines, la Ville souhaite proposer un concours pour la création de deux affiches Ferias complémentaires. La première, objet du concours, évoquera la fête, elle sera le visuel officiel. La seconde, non soumise à concours, sera celle de la programmation taurine des Arènes. Il sera lancé à l’automne et ouvert aux artistes plasticiens, photographes, graphistes français et étrangers. Les projets feront l’objet d’une première sélection par un jury de personnalités. Ceux retenues seront dévoilés au public et exposés afin qu’il puisse élire leur projet préféré.


Les affiches des Ferias dévoilées
Pour la première fois, deux affiches complémentaires ont été réalisées par la Ville de Nîmes. La première est destinée à incarner la tauromachie et à valoriser les cartels. Forte par la reprise du rouge du burladero et l’évocation caractéristique de l’habit de lumière – ici un détail reconnaissable d’hombrera et macho, cette affiche est très graphique. Le contraste du noir et blanc et de la couleur crée une émotion très immédiate. La simplicité de sa composition permettra une mise en avant très lisible des cartels et une grande souplesse dans l’utilisation de ses différentes déclinaisons.
La deuxième affiche incarne l’esprit de fête populaire qui anime les Ferias. Elle place le public, la foule et Nîmes, la Ville, ses rues, comme éléments centraux et essentiels à l’émergence de cet évènement de partage unique rassemblant des personnes de tout horizon. Elle est une mise à nue de son âme. Ici, le lieu de la fête se crée et les rues se dessinent par la convergence de cette foule nombreuse et colorée, comme autant d’émotions vécues pendant ces heures de fête, vers le cœur de la cité, poumon de cet évènement animé. Cette foule occupe avant tout la rue, lieu privilégié des festivités offertes au grand public…  Créant ce fourmillement crépitant qui donne le souffle de vie à la Feria et à son esprit. Pour autant la Feria de Nîmes n’est pas n’importe quelle fête, la culture taurine imprègne l’espace public de ses codes et même pour un public non aficionado, les Arènes sont un lieu structurant : on s’y donne rendez-vous, on partage la ferveur des sorties de corrida, on y assiste en 2019 à l’arrivée de la Pégoulade… Elles apparaissent ici comme ce lieu de ralliement, transformée par l’effet des festaïres en montera de matador. La représentation « vue du ciel » permet de simplifier et de montrer l’étendue des ramifications que font naître la foule, comme autant de veines irrigant et nourrissant le cœur battant de la fête.

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.