A+ A-
CultureDeux nouvelles expositions à visiter samedi 23 mars 2019

Deux nouvelles expositions à visiter

En ces premiers jours de printemps, deux nouvelles expositions vous attentent pour compléter vos balades en centre-ville. 

 

Dans l’étendue d’une chose

 

L’École supérieur des beaux-arts de Nîmes (Esban) et ses élèves s’associent au Musée du Vieux Nîmes pour la réalisation d’un projet initié par l’Atelier de Recherche et Création Pratiques de l’exposition.Créée par les étudiants et coordonnépar les artistes de Mountaincutters, cette exposition proposune interprétation qui déplace la perception commune associée aux objets anciens que le musée a pour mission de conserver. Ce partenariat entre les deux institutions voisines fait écho à l’histoire même du bâtiment de l’Esban devenu en 1910 Palais des Beaux-arts pluridisciplinaire pour accueillir à la fois le Conservatoire de Musique, l’Ecole des beaux-arts, puis le Musée du Vieux Nîmes.

 

Dans un même temps, l’Esban et le Musée du Vieux Nîmes vous invitent à découvrir le Papillon investi par Mountaincutters, Asphyxie fonctionnelle. Le papillon est unsurface nomade d’exposition conçue et développée par l’Atelier recherche & Création Pratiques de l’exposition de l’Esban.

Dans l’étendue d’une chose, Vitrine du Musée du Vieux Nîmes. Accès libre, jusqu’au 26 mai.

Le Papillon de Mountaincutters, visible au Musée du Vieux Nîmes. Du mardi au dimanche de 10 à 18h, jusqu’au 26 mai.

 

 

Portraits de l’illustre et antique cité de Nîmes

Les monuments romains de la Ville ont depuis longtemps fait l’objet d’illustrations dans les livres sur l’histoire et l’antiquité. Depuis le 16esiècle jusqu’à l’apparition de la photographie, les gravures sont nombreuses et diverses. Elles nous donnent un véritable portrait des connaissances des érudits de leurs temps. Cette exposition-dossier viendra expliquer l’aspect de chaque monument, la manière de les voir et de les représenter à chaque époque. Au travers de gravures et de livres précieux, on y admire des représentations du Temple de Diane, on y découvre la génèse de la découverte des inscriptions sur la Maison Carrée en 1758 ou bien des représentations des Arènes.

Portraits de l’illustre et antique coté de Nîmes, Musée des Beaux-Arts – Atrium. Du mardi au dimanche de 10h à 18h, jusqu’au 19 mai.

 

 

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.