A+ A-
EnvironnementEn droit d'être en vert : un permis pour végétaliser sa rue adopté au conseil municipal lundi 30 septembre 2019

En droit d'être en vert : un permis pour végétaliser sa rue adopté au conseil municipal

Pour accompagner et encourager les habitants qui souhaitent végétaliser leur pas de porte et participer à l’embellissement du cadre de vie, la Ville lance le permis de végétaliser. 

Le besoin de nature en ville ne cesse de se développer. En témoigne la fréquentation croissante des visites botaniques à la découverte des « Sauvages des rues » organisées chaque mois par le Muséum d’Histoire Naturelle. Lutte contre la pollution, adaptation au réchauffement climatique, création d’îlots de fraîcheur, envie de bien-être, de partage et de convivialité, de favoriser la biodiversité en ville ou souhait d’investir la décoration de l’espace public, les raisons de cette tendance nouvelle sont multiples et témoignent d’un rapport plus participatif et engagé des citadins à leur environnement urbain.

Favoriser les pratiques de jardinage écologique 

Véritable accompagnement proposé par la Ville, le permis de végétaliser aide à éviter les écueils qui pourraient avoir raison de l’enthousiasme botanique et guide les habitants dans leurs choix pour assurer la pérennité des installations et favoriser l’apparition de butineurs. 

Le service Biodiversité et Espaces naturels de la Ville suggère une liste de plantes climato-compatibles. Il conseille à travers la « Charte de Végétalisation » d’adopter des pratiques de jardinage écologique en phase avec l’engagement zéro produit phytosanitaire de la Ville. 

Identifiée par les services municipaux, l’installation peut ainsi faire l’objet d’une surveillance régulière de la part des agents de la Ville. De son côté, en signant cette charte, l’utilisateur s’engage à entretenir et arroser régulièrement ses plantes et à leur apporter tout le soin nécessaire, y compris esthétique. 

Accompagner les habitants 

Face au besoin de nature et au souhait de la Ville d’accompagner cette volonté, il n’est cependant pas possible de développer de manière anarchique toute plantation. Il faut en effet prendre en compte les contraintes réglementaires qui régissent l’espace commun, en particulier ne pas entraver le passage et la circulation des personnes et des véhicules, comme ceux d’urgence ou de nettoyage. Les normes d’accessibilité pour personnes à mobilité réduite préconisent une largeur d’au moins 1,40 mètre pour ne pas gêner le passage de ces dernières. Les variétés choisies ne sauraient non plus présenter aucun risque allergisant, toxique ou urticant, c’est pourquoi une liste de plantes à proscrire est donnée. 

Délivré après étude complète du projet, au plus tard deux mois après la demande, ce permis est valable 3 ans, renouvelable de manière expresse.

Le formulaire de demande de permis de végétaliser sera bientôt  à télécharger sur le site de la ville.

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.