A+ A-
Aménagement, Education[vidéo] Le pôle éducatif et culturel Jean d'Ormesson est terminé mercredi 29 janvier 2020

[vidéo] Le pôle éducatif et culturel Jean d'Ormesson est terminé

Prêt à accueillir les élèves de l'école Albert Camus dès la rentrée des vacances d'hiver, le pôle éducatif et culturel Jean d'Ormesson est à présent terminé, après un an et demi de travaux. L'heure est à présent à l'installation du mobilier et aux finitions décoratives.

 

Dès le 24 février, ce bâtiment de 8500 mètres carrés situé avenue Monseigneur Dalverny, surplombant le Mas-de-Mingue en limite Ouest du secteur de la Citadelle-Mas de Teste abritera l'école élémentaire du quartier. La bibliothèque du centre Jean Paulhan migre également dans le nouvel équipement, se transformant en ludo médiathèque du XXIè siècle, avec un fab-lab de 50 mètres carrés dédié à la fabrication d'objets animé par un fab manager, un espace numérique avec jeux vidéo...

Innovation éducative, écologique et sociale

Ce bâtiment bioclimatique à énergie positive vise l'innovation écologique et sociale : pointu dans sa qualité environnementale et l’optimisation de ses coûts de fonctionnement, il est également conçu de manière totalement inédite pour favoriser la réussite éducative des élèves, avec des espaces modulables permettant le travail en petits groupes entre les classes, un mobilier ergonomique adaptable, des usages diversifiés qui en font bien plus qu'une école. Avec des espaces dédiés aux associations, ses équipements sportifs et sa ludo-médiathèque, il se veut lieu ouvert de rencontre et de partage pour le public de proximité mais aussi extérieur au quartier. La cour terrasse sera aménagée par les enfants qui l'ont divisée en plusieurs espaces : grands-jeux, cabane, détente-coin calme, sportif avec des mobiliers en partie conçus par eux et par les étudiants en design d'Unîmes. Les acteurs éducatifs locaux prolongent cette dynamique enclenchée par le projet à travers des rencontres mensuelles pour assurer une cohérence éducative qui dépasse le cadre scolaire et se poursuit dans l'espace associatif et municipal.

Co-construit avec la population

De l'émergence des besoins à l'élaboration du projet, jusqu'au fonctionnement futur de l'équipement, il est le pur produit d'une collaboration active des usagers (élèves, enseignants, parents d'élèves) consultés à toutes les étapes, et des différents intervenants techniques et institutionnels. L'implication des habitants et l' approche décloisonnée entre institutions (collège, éducation nationale, associations locales...) qui en émerge a été favorisée par l'accompagnement d'une équipe de sociologues du CNRS depuis plusieurs années. Cette démarche, inédite en France, est suivie par le Centre National d'Etudes des Systèmes Scolaires (CNESCO).

Clairement identifié sur un terrain surplombant la plaine, le bâtiment est étagé en terrasses superposées avec de larges vues panoramiques sur l’horizon. Cette position dominante joue un double rôle symbolique: elle signifie l’éminence et procure un sentiment d’échappée, d’ouverture sur l’environnement. Elle ouvre largement la perspective de tous points à l’intérieur de l’établissement dont l’ambition est de donner toutes leurs chances aux élèves qui vont le fréquenter.

Bâtiment bioclimatique à énergie positive

Privilégiant des matériaux sobres et éco certifiés, provenant de circuits courts et recyclés pour une réduction de l'impact carbone, intégré au paysage de garrigue, le bâtiment est coiffé d’un volume en L en métal oxydé, évoquant l’écorce de pin, perforé comme une mantille pour favoriser les jeux d’ombre et de lumière. Chaque terrasse constitue la cour de l’élément supérieur : une large place est donnée à ces espaces afin de favoriser le bien-être des élèves. Doté d’un cahier des charges rigoureux éligible au label E+C (plus d’énergie produite et moins de carbone), il est doté d’une centrale photovoltaïque de 900 mètres carrés en toiture. Il est équipé de lumière par détection de présence et d'une ventilation double flux afin de maintenir un maximum de température de 28 degrés en été. Entièrement câblé en fibre, les consommations et la température du bâtiment seront contrôlées en direct sur le central informatisé que la Ville déploie progressivement pour tous ses équipements communaux. Il en ira de même pour la surveillance par caméras afin de garantir la sécurité aux abords de l’établissement.

Un bâtiment ouvert aux échanges

Le pôle éducatif est un lieu ouvert et a vocation à faire se croiser différents publics dans un espace sécurisé. Au rez-de-chaussée : une salle polyvalente de 100 m2 modulable accueillera les élèves pour des activités de groupe, les ALAE, le centre de loisirs ainsi que les associations, les conseils de quartier du Mas de Mingue… participant ainsi à la vie du quartier et stimulant les échanges de différents publics. - une ludo-médiathèque tous publics de 400 m2 avec espace jardin, complétée d’un atelier de création numérique « fablab ». Son contenu et ses activités sont tournées, en partie, vers la réussite éducative, en synergie avec l’équipe enseignante.

Au niveau 1 :

- l’entrée principale débouche sur un atrium, partie centrale du pôle, en fonctionnement ouvert, reliant toutes les composantes du bâtiment, accessible à tous, permettant des espaces de vie périscolaires et extra-scolaire

- 4 classes s’y trouvent en enfilade, ponctuées par des salles d’ateliers intermédiaires qu’elles pourront réaliser en commun grâce à un système de cloisons modulables. Chaque classe dispose d’un accès direct sur la cour-terrasse- un terrain multisports, plateau sportif de l’école et ouvert en dehors du fonctionnement de l’école.

Au niveau 2, accessible par ascenseur et par un escalier monumental, se trouve :

- un deuxième groupe de 11 classes et 6 ateliers

- une salle de convivialité et un espace de co working ouverts à l’ensemble des personnels du pôle.

Montant total du projet : 10,6 M€HT / 12,75M €TTC - 35% financé par l’ANRU 

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.