Candidature UNESCO

Une grande histoire
à partager...

soutiens

Soutenez
faites monter
le compteur !

UDERZO, Sandrine Bonnaire, Patrice Leconte...

Ils nous soutiennent déjà. Et vous ?
Ces personnalités et de nombreuses autres ont déjà apporté leur soutien à la candidature. 

En savoir +

2 000 ans et pas une ride

La candidature en images Arènes, Maison Carrée, jardins de la Fontaine... découvrez notre patrimoine d'exception

En savoir +
Culture
 
Agenda
du : au :
Valider
Juillet 2016
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
 
 
 
A+ A-

Expositions à venir

 

Expositions du 14 octobre 2016 au 5 mars 2017

ANNA BOGHIGUIAN

Anna Boghiguian (née en 1946) réalise des dessins et des peintures d’individus et d’espaces urbains tout en étant un écrivain-poète. Sa démarche artistique peut se comprendre comme un essai de cartographie du monde. Pour elle, les individus sont conditionnés par l’espace qui les entoure et le moi par les murs bâtis par les conditionnements culturels, religieux ou politiques. Elle voyage sans cesse pour abolir ces frontières, crée où elle se trouve mais retourne toujours dans sa ville natale qui est Le Caire. Dans les années 60, elle a aussi composé à partir des bruits de la ville qu’elle a ensuite retranscrit dans le champ de la peinture. Ses peintures sont toujours des compositions très denses où elle associe parfois ses propres écrits. Ses narrations mêlent l’histoire personnelle et le politique passant du passé au présent, déconstruisant le réel pour aller vers le mythologique. Nous sommes face à un monde en mouvement, en continuelle transformation. Elle construit un espace éminemment personnel habité par son histoire mais à l’écoute du monde et des enjeux de sa transformation. A Carré d’Art, elle développera une narration complexe et poétique à partir de la richesse du passé de la ville et de la réalité qui est la nôtre.

Première exposition personnelle dans une institution. Elle a exposé récemment au ZKM, la Documenta 13, les biennales de Venise, Sharjah et Istanbul, au New Museum de New York, Van Abbe Museum Eindhoven.

 

ABRAHAM CRUZVILLEGAS

La pratique d’Abraham Cruzvillegas convoque l’histoire et la construction de soi dans des contextes économique, social et politique. Il utilise différentes stratégies de production et de réception pour créer du sens. Il donne aux objets une nouvelle vie dans de nouveaux contextes générant des changements dans leur interprétation. La réflexion sur les interrelations et interconnexions est au cœur de son travail. Il s’intéresse aux objets délaissés, recyclés souvent dans le contexte de la ville de Mexico ou récemment à Paris dans un projet qu’il a mené sur la petite ceinture. Il examine les façons dont sont construites ou reconstruites des histoires à partir d’informations, de documents, de témoignages. L’improvisation et l’assemblage sont au centre de sa pratique en relation avec l’idée de survie économique, du travail et du ready-made. Il a développé le projet d’Autoconstruction à partir de l’expérience de ses parents qui ont construit leur maison à partir de matériaux trouvés. L’idée est le développement d’une architecture qui fait référence au processus naturel de nécessité et d’opportunité. L’exposition à Carré d’Art sera constituée de nouvelles œuvres réalisées en relation au contexte à partir de la collecte de matériaux dans la ville de Nîmes.

 

Né en 1968 et vivant à Mexico il a été présent dans de nombreuses biennales internationales et est l’artiste invité à réaliser une œuvre dans la Turbine Hall de la Tate Modern en 2015. Il a eu des expositions personnelles récemment au Walker Art Center Minneapolis, Haus der Kunst à Munich, au Musée Jumex à Mexico.

 

 

 

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.