A+ A-
Culture, PatrimoineRimbaud et Soleillet s'invitent à Carré d'Art mardi 21 janvier 2020

Rimbaud et Soleillet s'invitent à Carré d'Art

Du 21 janvier au 25 avril, la Bibliothèque du Carré d'Art vous propose de retracer l'histoire de l'explorateur nîmois Paul Soleillet. Au cours de ses voyages, il a croisé la route d'un certain Arthur Rimbaud dans la corne de l'Afrique. Lectures, concerts, conférences et exposition illustreront cette rencontre et viendront rythmer ces 3 mois de programmation. 

L'événement évoquera le destin croisé de ces deux personnages : à la fin du 19ème siècle Arthur Rimbaud, le poète révolutionnaire, a rencontré le Nîmois Soleillet à l'est de l'Afrique. L'occasion de mettre en lumière Aden, Obock, Tadjourah, le Choa et le Harar, des villes et régions où ils ont vécu. 

L’auteur Odon Abbal, docteur en histoire a enseigné dans le Gard et a  publié de nombreux ouvrages. Il viendra présenter son livre « Un entêté de l’Afrique : Paul Soleillet ». On retrouve dans ce livre des documents d’archives inédits, replacés dans le contexte de l’époque pour mieux planter le décor des voyages de Soleillet. Odon Abbal aborde avec justesse son parcours contrasté

Vendredi 31 janvier à 18h - Conférence d'Odon Abbal "Un entêté de l'Afrique : Paul Soleillet 

À l’époque, Rimbaud n’est absolument pas connu, il a 19 ans, est un jeune poète rebelle au talent précoce. La quasi-totalité de son œuvre est déjà écrite, mais peine à être reconnu. Déçu ou simplement à la recherche d’argent, il décide de quitter son pays natal pour se rendre du côté de la mer rouge, en Éthiopie. Là-bas, il change de carrière et devient négociant-explorateur. En aout 1880, Arthur Rimbaud, qui a cherché du travail dans tous les ports de la mer rouge, à Djeddah, Souakim, Massouah, Hodeidah… débarque finalement à Aden. Il vivra les onze dernières années de sa vie, rythmée de voyages entre Arabie et Afrique avant de rentrer en France où il va mourir à Marseille, des suites d’une tumeur au genou, à l’âge de 37 ans. 

Samedi 25 janvier à 11h - table ronde sur l'exposition Salgon, Hugues Fontaine, Philippe Oberlé et Odon Abbal. 

Rimbaud et Soleillet se rencontrent en 1886 pour partir en exploration. Ils ont déjà leurs autorisations et sont en pleine discussion pour faire démarrer leurs caravanes. Finalement, Rimbaud va faire voyage seul, son associé Pierre Labatut est mort, et Paul Soleillet, avec qui il souhaitait s’associer, est mort lui aussi des suites d’une insolation à Aden. La lettre de 1886, que Rimbaud envoi à sa famille, est une trace concrète de l’association entre Rimbaud et Soleillet. 

Jeudi 6 février à 19h - rencontre avec Jean-Jacques Salgon, auteur 

biblotheque.nimes.fr 

L'article complet sur le vivrenimes.fr 

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.