A+ A-
EducationUne rentrée scolaire « presque normale » lundi 31 août 2020

Une rentrée scolaire « presque normale »

Le niveau de circulation du virus au 1er septembre 2020 et la formation des équipes pédagogiques aux gestes barrières permet à la Ville d’inscrire cette rentrée scolaire dans un cadre sanitaire d’épidémie sous contrôle, n’impliquant pas de restriction d’accueil des élèves et de fonctionnement des écoles. Les 83 établissements scolaires publics accueilleront donc, mardi 1er septembre, les12 600 élèves nîmois et nîmoises dans une configuration dite normale. 

« La Ville et ses services ont démontré pendant la gestion de la crise leur capacité à gérer ce type d’événement en assurant la reprise de la classe dans les meilleures conditions d’organisation et de sécurité » explique Jean-Paul Fournier. 

Vigilance sanitaire dans les établissements scolaires 

Dès le 1er septembre, l’obligation scolaire s’appliquera pleinement. La présence des élèves en classe est impérative et n’est plus laissée à la libre appréciation des parents.

L’enjeu majeur de cette rentrée scolaire est de favoriser la présence des élèves en classe. Les effets du confinement, les disparités d’apprentissage qui en ont découlé et la perte du lien collectif, ont induit des difficultés éducatives. Réunir toutes les conditions pour une reprise dite normale traduit la volonté de la Ville d’accompagner les enfants et leurs parents vers la réussite éducative, malgré ce constat. 

Gestes barrières, hygiène des mains, le respect des règles sanitaires essentielles reste une obligation. Le port d’un masque « grand public » est obligatoire pour les personnels en présence des élèves et de leurs responsables légaux ainsi que de leurs collègues, tant dans les espaces clos que dans les espaces extérieurs, ainsi que dans les transports scolaires.  

La Ville dote en masque ses personnels et réalise un nettoyage-désinfection quotidien des locaux avec des produits virucides en ayant une attention particulière sur toutes les surfaces les plus fréquemment touchées par les élèves et les personnels dans les salles, ateliers et autres espaces communs (poignées de portes, dossiers de chaises, rampes d’escaliers, interrupteurs…). Les sanitaires des écoles élémentaires bénéficient d’un 2ème nettoyage-désinfection à la mi-journée et les tables et chaises du réfectoire sont nettoyées et désinfectées après chaque service. 

Les 540 distributeurs essuie-mains tissu des écoles ont tous été changés pour des essuies mains à usage unique. 

Les 610 classes ont toutes été équipées d’un distributeur de gels hydro-alcoolique. Ce distributeur est réservé pour tout le personnel scolaire. Les enfants se laveront les mains dans les sanitaires.

Si le respect des distanciations d’un mètre est possible, elle est encouragée mais perd son caractère obligatoire. Des aménagements sont mis en œuvre pour la favoriser au mieux, ainsi que les plans de circulation à l’intérieur des établissements.

La Ville installera, dans les premiers jours de la rentrée, 1240 pupitres simples pour remplacer les pupitres doubles qui ne permettaient pas la distanciation entre les élèves.  

Les accompagnateurs ainsi que les intervenants extérieurs peuvent entrer dans les bâtiments scolaires après nettoyage et désinfection des mains. Ils doivent porter un masque de protection. 

Les parents d’élèves jouent un rôle essentiel et s’engagent à ne pas mettre leurs enfants à l’école en cas de fièvre (38 °C ou plus) ou en cas d’apparition de symptômes évoquant la Covid-19 chez l’élève ou dans sa famille. 

Les personnels de la Ville qui accompagnent les enfants et les enseignants doivent appliquer les mêmes règles.

Rénovation des bâtiments scolaires 

Soucieuse d’assurer les meilleures conditions d’apprentissage des enfants dans une démarche durable et éco-responsable, la Ville a réalisé cet été plus de 2 millions d’euros de travaux dans les groupes scolaires nîmois.

Ces travaux portent sur l’entretien et la réfection des bâtiments, l’aménagement de centres documentaires, la mise en sécurité des groupes scolaires, la rénovation énergétique et l’amélioration des conditions hivernales et estivales.

Amélioration énergétique des bâtiments scolaires 

La Ville de Nîmes compte 450 bâtiments municipaux représentant environ 550 000 m2 et une consommation de 7 850 tonnes de CO2. 

La réduction des consommations est un enjeu majeur de la Ville pour lutter contre le réchauffement climatique et pour limiter l’impact budgétaire des hausses du prix de l’énergie. 

A cet enjeu s’ajoute la volonté d’améliorer les conditions d’accueil des enfants et du corps enseignant, l’attractivité des Quartiers et le confort des usagers.  

La Ville a donc décidé de mettre en œuvre un marché Réalisation-Exploitation-Maintenance (REM) portant sur 8 écoles, 1 crèche et 1 centre social, permettant une économie entre 25 et 60% d’énergie. Signé en 2017, ce contrat de 5,4M€ porte sur les bâtiments :

- Groupe scolaire Jean-Jacques Rousseau

- Ecole Plein Air Centre de Loisirs Carmel

- Ecole élémentaire Auguste Faucher

- Ecole élémentaire de La Gazelle

- Groupe scolaire Jean Jaurès

- Groupe scolaire de La Cigale

- Ecole élémentaire Paul-Langevin

- Groupe scolaire Gustave Courbet

- Crèche Delon Soubeyran

- Centre social culturel et sportif Simone Veille. 

En 2020, les travaux sont réalisés dans les écoles élémentaires A. Faucher et P. Langevin.


Plan de relance économique de Ville-secteur éducation 58 chantiers / 8,1M€ 

Dans le cadre de son « Plan de relance économique », la Ville lance également 58 chantiers dans les écoles qui seront réalisés sur l’année scolaire 2020/21. Ils portent sur le confort, la sécurité sanitaire et l’amélioration des performances thermiques des bâtiments scolaires. 

Les marchés de travaux seront décomposés en corps d’état et en secteur géographiques afin de multiplier le nombre d’entreprises titulaires et d’en faciliter l’accès aux « Très Petites Entreprises ». 

Les travaux prévisionnels inclus dans le plan de relance de la Ville portent sur l’entretien et la réfection des bâtiments scolaires, principalement sur la rénovation énergétique et l’amélioration des conditions hivernales et estivales dans les écoles. Etudiés en collaboration avec la communauté scolaire, l’objectif est d’assurer les meilleures conditions d’apprentissage des enfants dans une démarche durable et éco-responsable.

Pour réaliser ce programme de 58 chantiers, la Ville fait appel à trois marchés de maîtrise d’œuvre pour réaliser les diagnostics, les missions d’étude et de suivi des travaux. Ces marchés se déclinent en trois opérations:

- rénovation des sanitaires, 

- remplacement des menuiseries,

- réfection des façades.

Ils proposeront une ou plusieurs solutions d’ensemble traduisant les éléments majeurs du programme fonctionnel et présenteront les dispositions techniques envisagées.

Les marchés de travaux seront ensuite décomposés en corps d’état et en secteurs géographiques afin de multiplier le nombre d’entreprises titulaires.

Ambition municipales pour l’école Nîmoise 

Dans la continuité du précédent mandat, la Ville poursuit son haut niveau d’exigence dans son programme de réalisation d’équipements scolaires, avec les trois dimensions incontournables qu’elle a déjà expérimenté et qu’elle veut approfondir : la protection de l’environnement et la prise en compte du changement climatique, l’inclusion et la proximité. 

Cette dernière démarche permet, dans les quartiers ANRU plus fragiles, d’associer plus encore les familles et les acteurs de l’école à son évolution et ainsi de s’investir dans la réussite scolaire de leurs enfants.

Le dispositif ALAE

A la rentrée 2020, pour les ALAé, 3 forfaits sont proposés :

- 1 forfait journée (matin, midi et soir) allant de 16 à 48€

- 1 forfait matin (matin et midi sans repas) allant de 5.5 à 16€

- 1 forfait après-midi (midi avec repas ou PAI avec panier repas et soir) allant de 12 à 37€.

Intégrés au PASS'FAMILLE, les tarifs des ALAé sont personnalisés pour chaque foyer, ce qui permet aux résidents nîmois de disposer d’un taux de réduction calculé à partir des revenus et du nombre de personnes à charge. Ce dispositif assure un accès équitable aux services de la Ville.

Les principes du système tarifaire PASS’FAMILLE reposent sur trois objectifs essentiels :

- disposer d’une tarification sociale équitable

- proposer des prestations accessibles à tous et s’ajustant aux ressources du foyer

- afficher la solidarité communale en présentant aux usagers un tarif plafond et un tarif planché pour chaque prestation.

Le dispositif ALAé a traduit la volonté de la Ville de s’engager en faveur d’un renforcement des moyens mis en œuvre pour l’encadrement des enfants en temps périscolaires, en termes de taux d’encadrement, de niveaux de qualification et de qualités des activités éducatives proposées.


Nouvelle démarche en ligne – inscription simple et rapide 

Il suffit de renseigner les références mentionnées sur le nouvel avis d’impôt, la Ville se charge de récolter les données auprès de l’administration fiscale.

Plus d’infos : nimes.fr ou Appli Nîmes, Accueil/Démarches/Le Pass Famille

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.