A+ A-
CultureQuand la culture se vit dehors ! lundi 31 mai 2021

Quand la culture se vit dehors !

"Une salle sous les étoiles", c’est le nom d’un tout nouveau festival qui débarque à Nîmes du 28 juin au 26 juillet tous les lundis et mardis. Concerts, théâtre, lectures, projections se dérouleront au Cloître des Jésuites, un lieu magique et hors du temps.

Grégoire Sivan, Nîmois d’origine, est un accro de cinéma à tel point qu’il en a fait son métier puisqu’il est monteur. Plus jeune, il a travaillé au cinéma le Sémaphore, où il a gardé 

des contacts étroits. A travers ce festival, il a souhaité apporter son aide au monde de la culture et plus particulièrement au Sémaphore touché de plein fouet par la crise sanitaire. 

C’est lors d’un voyage en Grèce qu’il découvre de nombreuses salles en plein air. Se faire une toile sous les étoiles à Nîmes, pourquoi pas ?

 

L’amitié en toile de fond

Avec trois amis d’enfance Philippe, Emmanuel, Cécile, tous issus du monde nîmois de la culture, et de Jean- Sylvain Minssen, directeur du Sémaphore, il crée l’association «  Une salle sous les étoiles ». Le concept étant de proposer des séances de cinéma en plein air clé en main. Pour cette première édition, ils ont choisi un thème qui parlera à beaucoup par les temps qui courent : l’évasion. Une initiative soutenue par la Ville qui a mis à disposition le Cloître des Jésuites. Souhaitant faire cohabiter plusieurs formes d’art lors d’une même soirée, l’équipe s’est entourée de partenaires venus de différents horizons. « On souhaite que le public vienne par exemplevoir un film et qu’il découvre un groupe ou vice versa, poursuit Grégoire. Nous nous sommes donc rapprochés de Paloma qui prend en charge la programmation du mardi soir pour cinq dates, le lundi l’association programmera soit un spectacle vivant, soit des soirées de lecture avant la projection. Nous avons aussi mis en place un partenariat avec Carré d’Art qui donnera lieu à un concert dessiné intitulé De la sympathie pour les débiles suivi de La Femme du bouc émissaire. »

 

Une soirée en trois temps

Le public pourra accéder au village du festival, gratuitement, dès 18h30. Une buvette, des expositions en plein air mais également un bar à jeux pour petits et grands sera animé parl’association nîmoise Un Pion c’est 

tout. Puis les spectateurs, ayant préalablement réservé pour six euros, pourront assister à toute la soirée. « Les bénéfices seront reversés au cinéma Le Sémaphore », précise Grégoire. Le Cloître des Jésuites pourra accueillir jusqu’à 200 personnes par soirée. Du côté du septième art, la sélection est éclectique et il y en aura pour tous les goûts. De Thelma et Louise en passant par Chicken Run,La Leçon de piano ou encore Mustang, les cinéphiles pourront redécouvrir de grands classiques. « Bien sûr, il y aura une cohérence entre la première partie et la projection qui suit », conclut Grégoire Sivan. 

 

+ d'infos : www.vivrenimes.fr 

 

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.