A+ A-
Proximité, Vie associative et des quartiers(podcast) Chemin du Belvédèresamedi 9 janvier 2021

Votre magazine mensuel le Vivre Nîmes, du mois de janvier, met à l'honneur le Chemin du Belvédère. Ce chemin part du chemin de l’Alouette jusqu’à l’école de plein air du Carmel, tout en traversant la rue des cottages. À son extrémité, il se divise en plusieurs parties, l’une est fréquentable seulement à pied et rejoint le chemin neuf de Pissevin. Le Chemin du Belvédère abrite des établissements éducatifs et de santé d'exception avec l'accueil de loisirs de la Ville de Nîmes du Carmel et l'institut A.R.A.M.A.V.

Avant les années 1960, ce chemin était principalement fréquenté le week-end, c’était un petit bout de nature parsemé de mazets et de clapas, seulement une dizaine de familles habitaient ici.

Le Carmel

Le couvent des Carmélites de Nîmes ayant été bombardé pendant la guerre, les religieux s’installèrent au sommet du chemin du belvédère, dans une construction refaite à l’identique dédommagée par l’État. À la fin des années 1980, la Ville rachète le site et le transforme en centre aéré. Sur le temps scolaire, c’est l’École de plein air des enfants malades qui y tient ses activités.

La tour du Belvédère

Impasse du Belvédère, une résidence éponyme date du milieu du 19e siècle. Une tour de 20 mètres, accolée à l’habitation, se termine par une terrasse jadis vitrée d’où l’on a « belle vue » (belvédère) sur les environs. Cette tour et la résidence avec son jardin sont à l’origine de l’appellation du chemin, qui prendra ce nom en 1962 lors de l’urbanisation du quartier. La tour renferme encore de nombreux secrets et son origine reste inconnue. Avant la construction du quartier, elle offrait une vue imprenable sur la Tour Magne. Aujourd’hui, il est possible d’admirer toutes les rues avoisinantes de Montaury au chemin neuf de Pissevin. La famille Lombard dénudera la tour dans les années 1950, car les tuiles plates se décrochaient à chaque intempérie.

Sources : Les Rues de Nîmes d’Aimat Serre

Plus d'infos sur vivrenimes.fr

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.