A+ A-
Hygiène, SantéSituation sanitaire : interview du docteur Jacquet mercredi 30 décembre 2020

Situation sanitaire : interview du docteur Jacquet

Questions au docteur Frederic Jacquet, directeur du service santé et hygiène de la Ville de Nîmes

Quel va-t-être le rôle de la ville de Nîmes dans la campagne de vaccination contre la COVID-19 ?

"Pour la première phase de vaccination, de janvier à février, cela concerne 1M de personnes en France et plus précisément les résidents et le personnel vulnérable des EHPAD. La Ville de Nîmes a pour mission de s’occuper des vaccinations dans ses deux résidences autonomie, au total environ 75 résidents. Pour la deuxième phase, qui devrait commencer fin février, la vaccination sera proposée aux personnes âgées en priorité  au niveau national, cela concerna plus de 14M de personnes. Même si les médecins généralistes seront mobilisés, il est possible que la Ville soit sollicitée pour soutenir et contribuer à des structures de vaccination à destination de la population. La troisième phase devrait commencer au début du printemps, si les vaccins sont disponibles, avec un élargissement de la campagne de vaccination à toute la population âgée de plus de 18 ans". 

Le centre de dépistage des Costières est-il toujours actif ? 

"Depuis novembre, le centre a déménagé au Stade des Costières et les laboratoires ont amélioré leur capacité d’analyse ce qui a permis jusqu’à 1200 tests quotidiens. Si vous allez vous faire tester là-bas, vous verrez qu’il y a très peu d’attente, c’est une structure très fluide et un service confortable à destination de la population nîmoise. Au total ce sont 46 000 tests qui ont été réalisés depuis l’ouverture du centre de dépistage. Il semble essentiel de maintenir son activité au moins jusqu’au mois de mars mais il est difficile de se projeter". 

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.