Candidature UNESCO

Une grande histoire
à partager...

soutiens

Soutenez
faites monter
le compteur !

UDERZO, Sandrine Bonnaire, Patrice Leconte...

Ils nous soutiennent déjà. Et vous ?
Ces personnalités et de nombreuses autres ont déjà apporté leur soutien à la candidature. 

En savoir +

2 000 ans et pas une ride

La candidature en images Arènes, Maison Carrée, jardins de la Fontaine... découvrez notre patrimoine d'exception

En savoir +
Découvrir Nîmes...
 
Agenda
du : au :
Valider
Octobre 2017
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
 
 
A+ A-

La place de la Calade

Plein feux sur la place de la Calade

Dernière place du cœur de l’Ecusson à être rénovée, la place de la Calade est le lieu incontournable de la vie culturelle nîmoise.

Sa rénovation participe à la métamorphose du centre ville et affirme la volonté de mettre les piétons au centre des préoccupations dédier la ville aux piétons invitant à la promenade, la convivialité et la détente dans un cadre de vie encore plus beau et plus agréable.

 

Une place embellie

En 2014, les travaux entrepris place de la Calade, rue de la Calade et rue de l’Abbé de Sauvages avaient permis la rénovation des réseaux enterrés, préalable indispensable à la rénovation et la modernisation de nos rues anciennes.

Le sol de la place et de ses rues avoisinantes a ensuite été aplani et les bordures de trottoirs supprimées pour faciliter l’accessibilité des piétons, des poussettes, comme des personnes à mobilité réduite. Dans cette optique, les accès au théâtre et la rampe d’accessibilité ont été complètement repensés et mis aux normes en vigueur. 

Désormais, un élégant pavage beige clair habille cette place, bordé par des chemins de « calade », sorte de mosaïque de galets typiques de notre région, comme clin d’œil au nom de la place. 

L’aménagement permet de mettre en valeur l’architecture du théâtre et de redessiner de nouvelles perspectives qui allongent et prolongent visuellement son parvis en restituant une sensation d’espace, comme une respiration dans la ville.

Coté vert, quatre bacs disposés sur la place reçoivent des arbustes sélectionnés en fonction des saisons. Les cyclistes n’ont pas été oubliés : 6 appuis de vélo leur permettent de garer leurs bicyclettes en toute tranquillité.

Lorsque la nuit s’installe, la place s’habille de lumière. L’éclairage public a été entièrement renouvelé pour privilégier les ampoules à LED, beaucoup moins gourmandes en énergie. L’éclairage de la façade du théâtre a fait l’objet d’un soin particulier pour redessiner les pilastres et les arches des fenêtres de faisceaux lumineux qui soulignent son architecture. Ici aussi, des LED basse consommation ont été installés et 1146 watts suffisent pour illuminer la totalité de la façade !

Touche supplémentaire pour embellir le théâtre, une marquise, dessinée par l’architecte Jean Michel Wilmotte surplombe à présent l’entrée principale.

 

Le « Signal » de Takis

Dernier acte de l’aménagement de cette place, l’installation du « Signal » de Takis, œuvre entrée en 1989 dans les collections de la ville, et que l’on pouvait admirer jusqu’ici dans la cour de l’Hôtel de Ville.

Cette sculpture a été réalisée en 1984 par l’artiste grec Vassilakis Takis. Au sommet d’une longue tige de 8,40 mètres de haut, entourée d’une spirale, le tout en métal, deux cercles rouge et vert, évoquent des feux de signalisation. Cette œuvre est l’un des prototypes qui préfigurent les signaux du bassin de la Défense à Paris. Déplacée sur la place de la Calade, son câblage électrique a pu être restauré afin de pouvoir donner sa pleine mesure en clignotant dès la nuit tombée, retrouvant sa symbolique de signal à travers la ville.


Le « Signal » de Takis

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.