Rechercher

agenda

Avril - 2014
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
 
 

Lien vers les projets d'aménagement en cours
Accueil - Urbanisme/Habitat - Prévention des risques - Le Transport de Matières Dange...

Le Transport de Matières Dangereuses

A+A-

 

Une matière dangereuse est une substance qui par ses caractéristiques physico-chimiques, toxicologiques, ou bien par la nature des réactions qu'elle est susceptible de produire, peut présenter des risques pour l'homme, les biens et/ou l'environnement. Elle peut être inflammable, toxique, explosive, corrosive ou radioactive.


Les modes de transports principalement utilisés sont :
- Les canalisations aériennes ou enterrées (6% du tonnage total),
- La route (80% du tonnage total),
- Le rail (12% du tonnage total).

D’autres modes de transport sont parfois utilisés :
La voie fluviale (2% du trafic intérieur), le transport maritime ou le transport aérien.

La réglementation applicable

Le transport de matières dangereuses est soumis à une réglementation internationale sur l’ensemble du territoire et à des arrêtés municipaux réglementant les transports sur la commune de Nîmes.

Le transport des matières dangereuses est régi par :

 

Mode de Transport     

Textes applicables

Route

Arrêté du 01 juillet 2001 modifié le 09 mai 2008 relatif au transport de matières dangereuses par route (règlement ADR)

Fer

Règlement concernant le transport internationale ferroviaire de matières dangereuses (réglement RID)

Canalisations

Arrêté du 04 août 2006 portant règlement de la sécurité des canalisations de transport de gaz combustibles, d'hydrocarbures liquides ou liquéfiés et de produits chimiques (arrêté multifluide)

Fluvial

Accord européen raltif au transport international des marchandises dangereuses par voie de navigation (réglement ADNR)

Maritime

International Maritime Dangerous Goods Code (code IMDG)

Aérien

Régles de l'Association Internationale du Transport Aérien (IATA) et de l'organisation de l'Avisation Civile Internationale (OACI) pour les instructions techniques

 

Le maire peut prendre des arrêtés interdisant le passage de poids lourds transportant des matières dangereuses sur sa commune, dans un objectif de sécurité publique (article L. 2213-4 du Code général des collectivités territoriales). Sur certains axes, la circulation de matières dangereuses est totalement interdite et signalée par les trois panneaux suivants :

La Ville de Nîmes et le T.M.D.

De par son positionnement géographique et ses réseaux routier et ferroviaire, la ville de Nîmes est particulièrement exposée au transport de matières dangereuses :

 

Exposition par réseau routier :

  • Au sud de la ville par la présence d’un nœud autoroutier (A9 et A54) permettant de relier la vallée du Rhône, Marseille, Perpignan et Bordeaux, impliquant une forte circulation de camions transportant des matières dangereuses,
  • A l’ouest de la ville par la présence de la route nationale n° 106.

 

Exposition par réseau ferré :

  • Traversée de la ville par la voie ferrée (axes Lyon – Montpellier et Alès - Marseille).

 

Exposition par canalisation enterrée :

  • Présence d’un gazoduc enterré au sud de la ville (du complexe sportif de la Bastide jusqu’au commissariat de Police Nationale).

 

 

Les principaux risques

Les principaux risques engendrés par la survenue d’un accident lors du transport de matières dangereuses sont :

  • Incendie de produits inflammables solides, liquides ou gazeux : conséquence de l’échauffement anormal d’un organe du véhicule, choc contre un obstacle (avec production d’étincelles), inflammation accidentelle d’une fuite, explosion prés d’un véhicule, acte de malveillance.
  • Explosion due à une fuite ou un éclatement du récipient, diffusion du gaz dans l’atmosphère, avec effets à la fois thermiques et mécaniques (onde de choc).
  • Nuage toxique se propageant dans l’air, l’eau et/ou le sol : fuite d’un produit toxique (liquide, solide ou gazeux) ou résultant d’une combustion (même d’un produit non toxique).

Les principales conséquences

La survenance d’un accident de transport de matières dangereuses entraîne de nombreuses conséquences pour les personnes, les biens et/ou l’environnement :

Pour les personnes :

Incendie de produits inflammables solides, liquides ou gazeux : effets thermiques (brûlures) qui peuvent être aggravés par des problèmes d’asphyxie et d’intoxication, liés à l’émission de fumées toxiques.

 

Explosion : A proximité du sinistre et dans un rayon de plusieurs centaines de mètres, les blessures peuvent être très graves et parfois mortelles : brûlures, asphyxies, lésions internes consécutives à l’onde de choc et/ou traumatisme dus aux projectiles.

Nuage toxique se propageant dans l’air, l’eau et/ou le sol : risque toxique par inhalation, par ingestion directe ou indirecte, par la consommation de produits contaminés (eau), par contact. Ces effets peuvent être ressentis jusqu’à quelques kilomètres du lieu du sinistre.

Pour l’environnement :

L’eau est un milieu particulièrement vulnérable, qui peut propager une pollution sur de grandes distances. Un rejet liquide ou gazeux peut conduire à une pollution brutale ou différée de l’air, des eaux superficielles ou souterraines (nappe phréatique), avec risque d’atteinte de la faune et de la flore.

Pour les biens :

Un incendie ou une explosion provoquent des destructions, des détériorations, ainsi que des dommages aux habitations, aux ouvrages et aux cultures.

La classification et l’identification des produits

La réglementation et les mesures de sécurité mises en œuvre à l’heure actuelle permettent de limiter le risque de survenance d’un tel événement.

 

Une classification et une identification servent à mettre en œuvre des mesures de sécurité et de sauvegarde adaptées :

 

Classification des matières dangereuses

 

 

Signalisation des véhicules ou remorques transportant des matières dangereuses

 

Signalisation générale de T.M.D. :

 

Plaques oranges réfléchissantes (dimension de 40 cm par 30 cm), placées à l’avant et à l’arrière, ou sur les côtés du moyen de transport.

ou

Plaques oranges réfléchissantes indiquant le code matière et le code danger. Elle permet de connaître rapidement les principaux dangers présentés par la matière transportée.

Le numéro d’identification du danger (code danger) est situé dans la moitié supérieure du panneau.

Le numéro d’immatriculation de la matière (code ONU) est situé dans la moitié inférieure du panneau.

 

Le Code danger :

 

Symboles représentant le danger prépondérant :

Les plaques d’identification sont complétées par des plaques symbolisant le(s) danger(s) prépondérant(s) :

Que faire ?

Chaque année, plusieurs millions de tonnes de matières dangereuses sont transportées en France. Les processus accidentels ont pour origine soit une explosion, soit la dérive d’un nuage toxique ou l’épandage d’un liquide toxique, soit enfin l’incendie de liquide inflammable ou de gaz combustible.

Le transport de matières dangereuses étant par définition un danger mobile, les mesures de préventions consistent à définir les zones d’intervention de part et d’autre des axes de circulation.

Que faire en cas d'accident de transport de matiéres dangereuses?

                              

 Les sirènes d'alerte de la population:

Si vous entendez les sirènes, mettez-vous à l'écoute de la radio. Observez les consignes de sécurité qui vous sont données.

La radio:

La radio est une source importante d'informations. Il est nécessaire de disposer d'un poste alimenté par des piles, utilisable en toutes circonstances. 

En cas d'accident:

 

  • Ne paniquez pas.
  • Si vous êtes témoin de l'accident, donnez l'alerte en précisant le lieu et la nature du moyen de transport impliqué.
  • Si possible et sans vous mettre en danger, précisez aux secours le nombre approximatif de victimes et la nature du sinistre.
  • Si des victimes sont à dénombrer, surtout ne pas les déplacer, sauf en cas de risque imminent (incendie, explosion...).
  • Effectuez cette manoeuvre avec le maximum de précautions. Tout le monde doit s'éloigner ou s'abriter
  • Ne fumez pas.
  • Si un nuage toxique vient vers vous, écartez-vous selon un axe perpendiculaire au vent, mettez-vous à l'abri dans un bâtiment ou quittez la zone (éloignement). lavez-vous en cas d'irritation et si possible changez de vêtements.
  • En cas d'exposition, même supposée, manifestez-vous auprès des services de secours.