Sant/Seniors/Sol...
 
Agenda
du : au :
Valider
Janvier 2015
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
 
 
A+ A-

Sant

Ple Promotion Sant
Contacts     Autres renseignements


Plan de la Ville

Lengagement historique de la Ville de Nmes, en termes dhygine, de salubrit et de sant a trouv un nouvel essor en 2002 avec la cration du Ple Promotion Sant et ladhsion, en 2004, au rseau  ville sant  de lorganisation mondiale de la sant (OMS). Nmes sinscrit dans les objectifs de la sant pour tous au XXIe sicle  de lOMS et met en uvre les principes de promotion de la sant de la charte dOttawa et les recommandations de lagenda 21 pour le dveloppement durable.  

Son action se droule en amont du soin, dans le parcours de vie pour permettre le bien tre. Elle vise les dterminants de sant que sont l'emploi, l'ducation, les transports, l'habitat, l'alimentation...et implique la population en la rendant acteur de sa sant.

La Ville sest  dote dune Direction Sant et Hygine dont la mission gnrale regroupe les enjeux de sant publique que sont la protection et lamlioration de la qualit de vie et de sant de la population. Elle met en uvre ces stratgies au plan local, grace   deux services :

  • le Service Hygine qui intervient dans les domaines de la salubrit publique et du contrle des rgles dhygine.
  • le Service Sant (Ple Promotion Sant) qui coordonne et/ou assure des missions de prvention et de promotion de la sant et dispose d'un centre de vaccinations internationales 

Actualits

HIVER ET PATHOLOGIES HIVERNALES:   Les rhumes, rhinopharyngites, bronchiolites du nourrisson, bronchites et la grippe sont des maladies de l'hiver dues des virus. Ces virus respiratoires se transmettent par les postillons, les ternuements, la toux, la salive, les mains.  

Des gestes d'hygine simples permettent de limiter les risques d'infections: - se laver les mains rgulirement et toujours aprs avoir ternuer, s'tre mouch, aprs chaque sortie du domicile et le passage aux toilettes.    - Utiliser un mouchoir en papier et le jeter.   - Prserver les autres et porter un masque lorsque vous tes malade.

LA GRIPPE ARRIVE:  voir la carte ralise par l'Institut de veille sanitaire

NOMBREUX CAS DE GASTRO ENTERITE: penser se laver les mains rgulirement.

MONOXYDE DE CARBONE, ATTENTION AUX INTOXICATIONS: Les signes d'intoxication sont des maux de tte, des nauses, une confusion mentale, de la fatigue. Une intoxication importante peut conduire au coma et la mort.   Ayez les bons reflexes: arez la pice, arrtez si possible l'appareil en cause, vacuez les lieux, appelez les secours.

Les intoxication surviennent essentiellement du fait de dfaut d'aration des pices chauffes et d'installations de production de chauffage et d'eau chaude (chaudire, pole ou chauffe-eau) dfectueuses ou mal entretenues, notamment au niveau des conduits d'vacuation.

POLLENS ET ALLERGIES:    Lire le bulletin allergo pollinique de la semaine

FIEVRE HEMORRAGIQUE A VIRUS EBOLA: Lpidmie de maladie virus Ebola continue  progresser. La maladie se transmet par le sang, les liquides biologiques (salive, sueur, urines,selles, vomissement, sperme...)  mais pas par l'air.
Le risque dimportation du virus Ebola, par le biais des voyageurs est faible mais ne peut tre exclue.


Depuis le 31 juillet 2014, il est recommande aux Franais de suspendre, sauf raison imprative, tout projet de voyage dans les pays o des cas de fivre hmorragique virus Ebola sont avrs: Guine Conakry, Sierra Leone, Libria, district de Bamako (Mali), rpublique dmocratique du Congo "Congo Kinshasa", province de l'Equateur (Nord ouest du pays).   Le Nigria est maintenant exempt de fivre Ebola.  Pour plus d'informations appelez le 0 800 13 00 00

"La promotion de la sant est un processus qui confre aux personnes les moyens d'assurer un plus grand contrle sur leur propre sant et d'amliorer celle-ci". Charte d'Ottawa 1 confrence mondiale pour la promotion de la sant 1986.

LE PLAN LOCAL DE SANTE PUBLIQUE: La Ville s'est engage pour le bien tre et la sant des Nmois. Le Ple Promotion Sant mne des programmes et actions de sant publique sur cinq thmatiques:**La rduction de l'obsit infantile et la prvention des maladies lies l'alimentation et la sdentarit, **L'accs la prvention et aux soins des populations les plus vulnrables, **Le maintien de l'autonomie des personnes ges, **La prvention des troubles de l'audition des jeunes lis aux bruits et l'ducation au "vivre ensemble", **La raction face aux risques et l'initiation aux gestes qui sauvent.

LE CONTRAT LOCAL DE SANTE: La Ville de Nmes, le Conseil Gnral du Gard et l'Agence Rgionale de sant se sont engags dans une dmarche de contrat local de sant. Un contrat deprfiguration du contrat local de sant (CLS) a t sign par les trois partenaires. Voir le contrat de prfiguration du CLS

LA PREVENTION DE LA PERTE D'AUTONOMIE DES PERSONNES AGEES: Les ateliers mmoire ou de stimulations cognitives et les ateliers prvention des chutes.

Les infirmires du Ple Promotion Sant mettent en place des activits pour aider les personnes ges limiter leur perte de mmoire  et maintenir leur capacit de dplacement.  **Les Ateliers  Mmoire  correspondent un programme d'activits cognitives (programme neuroPeps), mis en place par la Fondation de Grontologie. Ils se droulent en 10 sances de 1h30/2h, en groupe de 15 personnes, et 7 sances de mise en application . Ils s'adressent aux personnes de plus de 65 ans, ayant une plainte de mmoire.   Au pralable, des tests spcifiques, valids par un mdecin griatre, permettent de reprer les personnes pour lesquelles cette activit sera bnfique. Les rsultats des tests sont adresss au mdecin traitant qui pourra ainsi conseiller et suivre l'volution de son patient.   **Les ateliers  "prvention des chutes" permettent d'aider  acqurir de la confiance dans les dplacements. Les 10 sances ont lieu dans les locaux du Ple Promotion Sant.

Tel: 04 66 28 40 40 ou pole-promotion-sante@ville-nimes.fr

LA PREVENTION DE L'ISOLEMENT DES PERSONNES AGEES : Le numro d'appel 04 66 76 70 53 permet de signaler les personnes ges isoles. Des bnvoles associatifs peuvent se rendre domicile pour rompre cet isolement. Les associations participantes: Les Equipes Saint Vincent, l'assocation protestante d'assistance, les Petits frres des pauvres, le Secours catholique, la Croix rouge.


PREVENTION DES TROUBLES AUDITIFS LIES AU BRUIT

Un bruit excessif ou prolong endommage les cellules sensorielles de loreille ce qui conduit la surdit.

La Ville s'engage et mne des actions de prvention des troubles auditifs :

* Sensibilisation des lycens du lyce Jules Raimu par le biais d'ateliers et d'un concert pdagogique anim par la Fdration des Musiques Actuelles du Gard (FEMAG), implique dans le programme de prvention des risques auditifs Agi-Son     * Ralisation par les lycens d'un dtecteur sonore pour les restaurants scolaires des coles primaires de la Ville    * Distribution de bouchons d'oreille lors des concerts dans les Arnes, en partenariat avec la FEMAG et la Mutualt Franaise    * Installation de boucles magntiques dans diffrentes salles de la Ville: Salle de confrence de carr d'Art, salle de confrence du Ple Promotion Sant,thatre Ligier

 Des lments sur laudition                       Les niveaux des ambiances sonores

LES ATELIERS SANTE:

Anims par les infirmires du Ple Promotion Sant, ils s'adressent aux personnes bnficiant du RSA, afin de les aider mieux entretenir leur "capital sant", tout au long de la vie, malgr leurs difficults personnelles, et, connatre les lieux ressources. Le Ple Promotion sant place la sant et ses dterminants dans la trajectoire d'insertion, dans le cadre d'un partenariat avec le Conseil Gnral. Il en est de mme avec la Caisse regionale d'assurance retraite et de sant au travail (CARSAT) ex CRAM pour les bnficiaires de la couverture maladie universelle (CMU). 

Les thmatiques sont en rapport avec les demandes des participants et abordent aussi bien la sant de l'enfant, de l'adulte ou du senior que la dpendance aux toxiques, les vaccinations, l'air que l'on respire dans son logement, la nutrition, l'hygine corporelle, le bruit et les troubles de l'audition, le stress,  l'activit physique, l'accs au dpistage....Le programme est tabli en fonction de la demande.

LA PREVENTION DE L'OBESITE ET LA NUTRITION:   Voir Nmes ville active PNNS

LA PREVENTION DU SIDA ET DES MALADIES SEXUELLEMENT: TRANSMISSIBLES: Le Ple Promotion sant intervient en soutien aux associations oeuvrant dans ce domaine.

LE DEPISTAGE DU SATURNISME CHEZ LES ENFANTS DANS LE QUARTIER GAMBETTA:

Le Ple Promotion Sant en partenariat avec la Caisse primaire d'assurance maladie, le Conseil Gnral, la Caisse d'allocations familiales, le Centre hospitalier, l'Agence rgionale de sant met en place un dpistage du plomb  des enfants jusqu' 6 ans. Ce dpistage est gratuit.

Le plomb est prsent dans l'habitat ancien notamment dans les peintures. C'est seulement partir de 1949 que son utilisation a t interdite dans les peintures.   Consulter la plaquette.

 

 

VACCINATIONS ET CONSEILS AUX VOYAGEURS
Il est habilit par le Ministre de la Sant depuis 1986 et a reu un nouvel agrment de l'Agence rgionale de sant en 2014, pour pratiquer les vaccinations demandes lors de voyage hors de l'Europe: fivre jaune, encphalite japonaise, mningite A,C,Y,W135. Ces vaccinations sont obligatoires  l'entre dans certains pays qui exigent la prsentation du carnet international de vaccinations.

La fonction du centre est de prodiguer des conseils aux voyageurs pour prparer leur dpart, connatre les risques lis au sjour et raliser la vaccination.
Les recommandations sont donnes aux futurs voyageurs par l'quipe mdicale : mdecin et infirmire. 
 

TARIFS ET MODES DE PAIEMENT
Le tarif de la vaccination varie selon le vaccin inject : connatre les tarifs 

Une consultation de conseils aux voyageurs, sans vaccination, est possible et permet de rpondre aux interrogations des futurs voyageurs. Son tarif est de 23  non rembourss par la Scurit Sociale. 

Possibilit de paiement par carte bancaire. 

Certaines mutuelles peuvent prendre en charge une partie de la dpense, renseignez-vous auprs de celles-ci.
 

UNIQUEMENT SUR RENDEZ-VOUS
Les mardi et jeudi matin et le mercredi aprs-midi. Des sances ont lieu entre 12h et 14h. Pensez prendre rendez vous 1 mois avant votre dpart par tlphone 04 66 28 40 44 ou par mail : vaccinations.internationales@ville-nimes.fr 

Le carnet de vaccinations internationales remis lorsque la vaccination a t effectue est demand l'entre dans les pays concerns. Il est valable 10 ans. La perte peut donner lieu l'dition d'un duplicata. Il vous sera factur 5.

Vous devez vous faire vacciner contre la fivre jauneCliquez ici pour plus d'informations.

Des conseils pour vous protger des piqures d'insectes

Connatre les recommandations sur les vaccinations tout au long de la vie.

Autres sites: www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs_909/index.html 

http://www.developpement-durable.gouv.fr/Conseils-pratiques-avant-de.html

http://www.airfrance.fr/FR/fr/common/guidevoyageur/pratique/bagage_transport_liquide_airfrance.htm

Vaccinations / Maladies transmissibles

NOUVEAU CALENDRIER VACCINAL

Des modifications sont apportes et simplifient le calendrier des vaccinations.

Chez les nourrissons:

  • Remplacement du schma de primovaccination contre la diphtrie (D), le ttanos (T), la coqueluche (vaccin coquelucheux acellulaire : Ca), la poliomylite (P) et les infections invasives Haemophilus influenza de type b (Hib) de type  3+1  (trois injections un mois dintervalle suivies dun rappel entre 16 et 18 mois), par un schma simplifi  2+1  comportant deux injections aux ges de 2 et 4 mois, suivies dun rappel avanc lge de 11 mois pour ces cinq valences ;
  • Avancement lge de 11 mois des rappels contre lhpatite B (VHB) et contre les infections invasives pneumocoque (PnC), selon le schma de vaccination 2, 4, 11 mois ;
  • Administration de la premire dose de vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubole (ROR) pour tous les enfants lge de 12 mois, quel que soit le mode de garde en dehors de priode pidmique, la seconde dose tant recommande entre 16 et 18 mois ;
  • Vaccination contre les infections invasives mningocoque de srogroupe C recommande lge de 12 mois (en co-administration possible avec la premire dose de ROR).

Pour les enfants et adolescents:

  • Rappel contre la coqueluche (Ca) lge de 6 ans, qui est dsormais recommand avec celui dj prvu cet ge l contre la diphtrie, le ttanos et la poliomylite ;
  • Rappel contre la diphtrie, le ttanos, la coqueluche et la poliomylite entre 11 et 13 ans avec dsormais des concentrations rduites danatoxine diphtrique et dantignes coquelucheux (DTCaP) ; ce rappel peut tre co-administr avec lune des trois doses de la vaccination contre les infections papillomavirus humains (HPV) recommande chez les jeunes filles entre 11 et 14 ans.

Chez les adultes:

  • Les rappels contre la diphtrie dose rduite en anatoxine, le ttanos et la poliomylite (DTP) se font dsormais ge fixe et non plus des intervalles de temps (auparavant les rappels se faisaient tous les 10 ans). Compte tenu des donnes disponibles sur la dure de protection, ceux-ci sont recommands aux ges de 25, 45 et 65 ans. Puis, au-del de 65 ans, un intervalle de 10 ans est recommand entre chaque rappel, soit 75, 85 ans, etc ;
  • un rappel contre la coqueluche dose rduite en antignes coquelucheux  est recommand lge de 25 ans (DTCaP).

Pour rpondre vos interrogations, QUESTIONS REPONSES

     http://www.sante.gouv.fr/vaccination2013/vaccination_2013.swf.

OU PEUT ON SE FAIRE VACCINER?  A Nmes, le centre de vaccination a chang de coordonnes 15 rue St Anne Tel: 04 66 26 06 96

Infos Sant

ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES POUR LES PERSONNES ATTEINTES D'UN CANCER: Un programme adapt y compris pour les personnes n'ayant aucune pratique de l'activit physique est propos tous les mercredi matin, la salle Verdier, 222 rue de Maupassant Nimes. Le programme Onco sport permet de mieux vivre pendant et aprs un cancer. Les sances sont gratuites et sont proposes dans le cadre du label "Ville vivez bougez" qu'a obtenu la Ville de Nmes. Il est propos par l'association Etincelle. Tel 06 07 73 74 63

LES DECHETS DE SOINS A DOMICILE:(seringues, aiguilles, catheters, cotons, compresses...) sont potentiellement dangeureux puisqu'ils sont susceptibles de transmettre des maladies. Leur stockage et leur limination doivent se faire dans des conditions particulires respectant la rglementation en vigueur. S'informer

LA QUALITE DE L'AIR DANS NOTRE HABITAT: les espaces intrieurs sont aussi des lieux contenant des polluants et des microbes susceptible d'avoir des consquences sur la sant. S'informer

LA LEGIONELLOSE, une maladie respiratoire qui se contracte par les gouttelettes d'eau contamines:  Mieux connatre la lgionellose.

CONTRACEPTION ET GROSSESSE:    Une information complte et actualise sur la contraception est disponible sur  le site choisirsacontraception.fr    Voir la liste et le nom commercial des pillules.   de 3 gnration actuellement non rembourses par la Scurit Sociale.         Le dossier-guide IVG  permet de disposer des informations utiles pour une interruption volontaire de grossesse.

CAMPAGNE DE PREVENTION DE LA CONSOMMATION D'ALCOOL: Elle valorise le comportement  responsable de celui qui refuse le verre supplmentaire.   Pour une information simple et concrte assortie de conseils, accder  la brochure "l'alcool, vous en savez quoi?Ecoute alcool: 0811 91 30 30.

LE SIDA ET LES CONTAMINATIONS PAR LE VIRUS DE L'IMMUNO DEFICIENCE HUMAINE:  Il existe un plan de lutte contre le virus de l'immuno dficience humaine, le SIDA et les infections sexuellement transmissibles:   Lire le plan 2010 - 2014    Le Ministre de la sant recommande que toute personne puisse bnficier d'un dpistage du SIDA, mme s'il n'existe pas de risques connus de contamination.     En savoir plus   Il existe maintenant des tests de dpistage rapide appels tests rapides d'orientation diagnostique (TROD) effectus par l'association AIDES. Le test est effectu sur une goutte de sang prlev au bout du doigt. Le rsultat est donn en quelques minutes. mal legionnaire

A LIRE:

Sant et drives sectaires: Publi par la mission interministerielle de vigilance et lutte contre les drives sectaires. Voir le rapport

Un guide pour aider les joueurs pathologiques: Rdig par des professionnels pour le grand public, le guide "Du plaisir du jeu au jeu pathologique: 100 questions pour mieux grer la maladie" permet de mieux comprendre la maladie, comment elle peut tre dpiste et prise en charge

 

 

"Ville - Sant"

 

 

La Ville est membre du rseau des villes de l'Organisation Mondiale de la Sant (OMS) depuis 2004.

Cr en 1988, l'initiative de l'Organisation Mondiale de la Sant (OMS), le mouvement Villes-Sant rassemble des Villes pour lesquelles la sant et la qualit de vie de la population sont des objectifs prioritaires. Les lus de ces villes se reconnaissent une responsabilit majeure vis--vis de la sant de leurs concitoyens, puisque les environnements physiques et sociaux o ils vivent et travaillent ont un impact important sur leur sant. La rduction des ingalits sociales de sant et la ncessit de travailler avec d'autres secteurs (espaces verts, logement, transport, services sociaux...) sont deux axes cl pour les Villes-Sant.

La rgion europenne (53 pays) de l'Organisation Mondiale de la Sant (OMS), a adopt une politique commune de dveloppement sanitaire "la sant pour tous" qui a pour objectif de promouvoir et protger la sant de chacun tout au long de sa vie et de rduire l'incidence des maladies. Elle a, rcemment, labor un cadre politique commun "sant 2020, leadership pour la sant et le bien tre en Europe au XXI sicle" pour aider chaque Etat dans sa qute individuelle et collective de sant, d'quit et de bien tre au cours des dix prochaines annes.

Les champs d'action de "sant 2020":

**Lutter contre la fracture sanitaire; **Investir pour amliorer la sant des individus, responsabiliser les citoyens; **Faire face aux principales charges de morbidit en Europe **Instaurer des environnements sains et favorables pour la sant et le bien tre;**Renforcer les systmes de sant axs sur l'individu, les capacits de sant publique et les dispositifs de prparation aux situations d'urgence; ** Intgrer la sant dans toutes les politiques.

Autant d'lments sur lesquels la Ville de Nmes s'est engage agir pour le mieux tre des nmois. 

Dans sa sance du 29 mai 2010, le conseil municipal a approuv les principes et valeurs de la dclaration de Zaghreb: "sant et quit en sant dans toutes les politiques locales"

Pour en savoir plus: "Villes-sant.com"

"Ville - PNNS"

La Ville de Nmes de par son engagement dans la prvention du surpoids et l'obsit chez les enfants bnficie du label ville PNNS (programme nutrition sant).    Lire la charte ville active PNNS

Nmes est aussi labelise, depuis 2013, par la Direction rgionale de la cohsion sociale, la jeunesse et les sports "Ville vivez bougez".

PROGRAMME DE PREVENTION AUPRES DES ENFANTS NIMOIS: depuis les classes maternelles jusqu'au CM2. Des ditticiennes interviennent dans des coles de la Ville. Ces interventions ont lieu sur le temps scolaire, le temps priscolaire et de loisirs. Tableau des interventions par niveau scolaire

Nourrir son enfant, quel casse tte. Pour vous aider, les ditticiennes de la Ville de Nmes vous proposent quelques ides afin d'associer nutrition et got de l'enfant?  Mmo pour une alimentation quilibre chez l'enfant au quotidien.  Le petit djeunerLe goter Les fruits et lgumes. La lettre n 6

Bilan du programme "Bien manger, bouger plus? les Nmois s'engagent" 2005 -2010, mis en place par le Ple Promotion Sant, dans les coles de la Ville:    Le rsum.       Cette action a concern 18 coles de la Ville. L'valuation a port sur les 18 coles de la Ville et les 18 coles tmoins.  Voir la liste

 

DES INFORMATIONS INTRESSANTES A CONNAITRE

Acceder au guide de l'INPES "alimentation des enfants de 0 3 ans"  ou au carnet de sant alimentation.

Accder l'enqute 2012 sur les habitudes de vie des jeunes et le risque de  surpoids

Accder au plan national de prvention de l'activit physique et sportive

L'ALLAITEMENT MATERNEL: Le PNNS, souhaite promouvoir l'allaitement maternel et permettre chaque femme d'en connatre les avantages.  Le rseau REGAAL  ou Rseau Gardois de l'Allaitement regroupe de nombreuses associations et institutions pour promouvoir l'allaitement maternel.  Il existe des groupes de soutien l'allaitement maternel:  La leche League, les voix lactes: lesvoixlactees-30@hotmail.fr

LE SAVEZ-VOUS ? 60% des bbs ns en 2012 ont t nourris de faon exclusive par du lait maternel, la maternit et 9% en association avec du lait animal. A 1 mois, seuls 35% de ces enfants taient encore exclusivement allaits, 54% avaient une alimentation mixte (allaitement, lait maternis). Rsultat de l'tude EPIFANE (pidmiologie en France de l'alimentation et de l'tat nutritionnel des enfants pendant leur 1 anne de vie) mene auprs de 2936 mres.

 

Voir le site: www.reseauvillesactivespnns.fr/ 

 

 

Numros utiles

ETABLISSEMENTS DE SOINS:

Centre hospitalier universitaire Carmeau: Place du Pr Robert Debr Tel: 04 66 68 68 68

Clinique Kennedy: Chemin de Pissevin Tel: 04 66 63 55 55

Clinique Grand Sud: 445 Avenue de la Bouvine Tel: 0826 30 33 04

Hpital priv les Franciscaines: rue Jean bouin Tel: 0826 30 50 00

Clinique Valdegour: 30 chemin de Valdegour Tel:04 66 62 58 00

MATERNITES:

Centre hospitalier universitaire Carmeau

- Clinique Kennedy

- Clinique Grand Sud

ETABLISSEMENTS PSYCHIATRIQUES:

- Clinique du mont Duplan: 295 avenue Peladan. Tel: 04 66 02 92 00

Clinique des sophoras: rue des sophoras. Tel: 04 66 62 79 00

- Centre hospitalier universitaire Carmeau: 04 66 68 68 68

URGENCES:

Mdecins gnralistes: 36 24 ou 04 66 76 11 11 ou 15

Pharmacies de garde: 32 37 ou se prsenter au commissariat central 245 avenue Pierre    Gamel Tel: 04 66 27 30 00

- Dentistes de garde: 04 66 23 66 30

SAMU: 15 ou 112

Centre anti poisons (Marseille): 04 91 75 25 25

- Numro d'appel urgent pour les personnes sourdes et malentendantes: 114 (Fax et SMS uniquement)

AIDE A DOMICILE PERSONNES AGEES:

-Assistance protestante d'assistance: 04 66 58 25 25

-Croix Rouge: 04 66 29 00 03

-Vivadom: 04 66 36 37 37

TROUVER DE L'AIDE:

- Alcool info service: 0 980 980 930 (de 8H 2H, 7j/7, non surtax)

Alcooliques anonymes: 820 326 883 (24H/24 tous les jours)

- Asthme et allergies info service: 0800 19 20 21 (du lundi au vendredi de 9H 17H)

Canicule info service: 0800 06 66 66

Centre d'accompagnement et de prvention en addictologie:  111 rue de Brunswkick Nmes  Tel: 04 66 84 14 43

- Drogue info service: 0 800 23 13 13 (de 8H 2H tous les jours) ou 01 70 23 13 13 depuis   un portable

- Ecoute cannabis: 0811 91 20 20 (de 8H 2H tous les jours)

- Enfance maltraite: 119

- Fil sant jeunes: 32 24 (de 8H 24H tous les jours) ou 01 44 93 30 74 depuis un portable 

- Hpatites info service: 0800 845 800 (de 8 H 23H tous les jours)

- Joueurs ecoute info service: 09 74 75 13 13 (de 8H 2H tous les jours) 

Le Refuge: hbergement temporaire des jeunes victimes d'homophobie 06 31 59 69 50

- Ligne Azur: 0810 20 30 40  (8H 23H tous les jours) 

- Maladies rares info services: 01 56 53 81 36  (appel non surtax)

- Phare enfants parents (mal tre des jeunes):0810 810 987 (de 9H30 18H du lundi au vendredi)

Planning familial: 04 67 99 33 33

Sida info service: 0800 840 800 (24H/24 tous les jours)

- Sida info plus: 0800 840 800 ou 0800 845 800

- SOS suicide Phnix: 0825 120 364 (de 16H 20H tous les jours) ou 01 40 44 46 45 de 12H 24H tous les jours.

- Suicide coute: 01 45 39 40 00 (24H/24 tous les jours)

- Tabac info service: 39 89 ( de 8H 20H du lundi au samedi)

- VIH info soignants:    0810 630 515 (lundi au vendredi 17H 21H. Samedi et dimanche de 14H 18H

- Violence conjugale: 39 19

- Viols femme information: 0800 059 595

 

 

 

 

 

 

Partager :