Candidature Unesco
 
Agenda
du : au :
Valider
 
A+ A-

Historique

Maison Carrée : historique

Classé monument historique dès 1840, la Maison Carrée est un temple romain hexastyle pseudo périptère de style corinthien de 31,81 mètres de long sur 15 de large et 17 mètres de hauteur, il fut édifié entre 10 av. J.-C. et le tout début du Ier siècle de notre ère. Trente colonnes de neuf mètres de haut, dont vingt sont engagées, enserrent la cella (mot dérivé du latin celare, « cacher », qui désigne un local fermé, c’est-à-dire la partie intérieure close du temple romain), précédée d’un pronaos (du grec ancien, littéralement « l'espace situé devant le temple », désignant le vestibule ou l'entrée d'un temple). Le monument est dédié à la gloire des deux petits-fils et héritiers d’Auguste : les consuls et chefs militaires Lucius Caesar et Caius Julius Caesar morts prématurément.

Le temple portait sur son frontispice, inscrite en lettres de bronze scellées dans la pierre, une dédicace, dont les trous de scellement subsistent et que l’érudit Nîmois Jean-François Séguier déchiffra en 1758 et traduisit comme suit : « À Caius Caesar consul et Lucius Caesar consul désignés, fils d'Auguste, princes de la jeunesse ».

Parfait exemple d’architecture impériale en Gaule narbonnaise, la Maison Carrée est, avec le Panthéon de Rome, le seul édifice cultuel de l’antiquité qui nous soit parvenu pratiquement intact avec son décor extérieur. La frise de la Maison Carrée, ornée de rinceaux de feuilles d’acanthes et habitée d’oiseaux, est considérée comme l’un des exemples les plus accomplis d’un décor symbolique lié au culte impérial datant des premières années de notre ère.

Elevée sur un podium à escalier frontal, la Maison Carrée qui dominait son environnement, se trouvait à l’origine sur le forum romain au centre d’une esplanade entourée de portiques aujourd’hui disparus mais dont nous conservons le relevé précis, la Curie, au Nord lui faisait face.

Transformé tout au long des siècles pour s’adapter à des changements d’affectation, le temple constitue à la fin du Moyen-âge le corps principal d’une demeure particulière. A partir de 1670, le pouvoir royal montre sa volonté de le réintégrer dans la sphère publique. Il devient alors la propriété des moines Augustins, qui sont autorisés à installer à l’intérieur leur église conventuelle. En 1824, la Maison Carrée est transformée en musée puis salle d’exposition jusqu’en 2005.

Webdoc Maison Carrée

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.